Premier bilan diététique // Devenir gros aux Etats-Unis, vrai ou faux ?

La balance de la salle de bains du BnB est en pounds, c’est terrifiant. Et puis il y a quelques jours, j’ai reçu un texto de mon ex-diététicienne à Paris Bonjour, je vous souhaite une délicieuse année de sereine gourmandise. Savoureusement, A.* 

Il faut se rendre à l’évidence, le bilan diététique de ces dernières semaines n’est pas au top. Noël en famille, déménagement, et depuis qu’on est arrivé à Boston,  on ne peut pas cuisiner et on a déjà écumé avec Manu les pires chaînes de restos américains. Pas l’ombre d’une clémentine ou d’une soupe à l’horizon.

Tacos chez Dorado Tacos & Cemitas le soir de notre arrivée. En donnant ma commande au comptoir, j’étais tellement fatiguée/en détresse que j’ai demandé à la serveuse ‘a classic tacos’. Mais bon, ce n’est pas vraiment au menu. Devant son regard hébété, et mon air pas très finaud, Manu a pris le relais et a demandé pour moi un chicken & steak. Pour finalement ne rien manger car les tacos se sont avérés bien trop piquants. Comme boisson, de  l’eau : on te donne un gobelet et à toi d’aller te servir au robinet. Bilan mitigé.

Café et muffins chez Starbucks Il faut bien boire du café pour tenir le coup du décalage horaire (je me couche à 9 heures du soir et je me réveille à 4 h du mat, l’adaptation n’est pas encore parfaite). J’ai toujours secrètement trouvé ça trop cool les américains et leurs gobelets de café qu’ils emportent partout, dans la rue, au bureau (enfin, je voyais ça dans les films). Et puis au Starbucks, l’internet est rapide et gratuit. C’est impersonnel et efficace, j’aime (parfois).

Wendy’s Lors d’une de nos errances immobilières, et par froid polaire ce jour-là à Boston, on décide de s’arrêter souffler un peu. Nous débarquons vers 16 heures dans ce fast-food, peuplés de gens jeunes et de gens très vieux. Les pubs accrochés au mur à l’intérieur promettent des frites meilleures que chez Mac Do. Je ne pige rien à ce que me demande la serveuse, il y a trop de possibilités, alors que moi je veux un simple cheeseburger. #jesuisunenouille Elle se met alors à me parler français et on commence à discuter de Paris, de la France. Bref, on s’égare. Je me retrouve avec un menu cheeseburger : je suis ravie mais le sandwich est énorme (heureusement qu’il n’y a qu’un seul steak, alors que dans d’autres burgers, tu peux avoir jusqu’à 3 steaks hachés). L’atout santé : plein de légumes (bien taillés, me fait remarquer Manu, l’as du détail), et c’est vrai que le pain est très moelleux et les frites très croustillantes. Mais bon, le Mac Do c’est comme la madeleine de Proust, l’attachement venu de loin est indéfectible.

 Des burritos chez Boloco Cette chaîne de resto bostonienne met en avant plein de concepts à la mode : on recycle, on mange des formats mini et pas trop gras. C’est aussi hyper fonctionnel : internet gratuit là encore et surtout, possibilité de commander sur des ordinateurs à l’entrée (donc pas de panique au moment de la commande). Je choisis un burrito aux légumes. Plaisir de manger enfin des brocolis, même engloutis sous de la sauce teriyaki. On a aussi essayé à côté du BnB la chaîne de resto Anna’s Taqueria. C’est Gary qui nous l’avait recommandé. Pas une grande réussite. Pour commander, ça va hyper vite, trois mecs sont derrière le comptoir et font à la chaîne les burritos, chacun te demander ce que tu veux : type de pain, fromage ou pas, viande, sauce… J’étais tellement en stress que je me suis retrouvée avec un burrito tout moisi, pas du tout celui que je voulais. J’ai à nouveau eu droit à une sauce super piquante qui fait pleurer « Do you want salsa verde ? Euh… yes, yes… » Horrible. Manu se marrait car son burrito était super. Mais, pauvre de lui, il a pris le soda « avec un joli dessin », au goût de plantes. Le goût de ce breuvage était infâme, alors il a versé l’intégralité de son verre dans un gros pot de fleurs pour s’en débarrasser ; il s’est servi un verre de Fanta, ça lui a rappelé l’Efferalgan à l’orange, c’est toujours mieux que rien.

Dunkin’ Donuts J’avais super envie d’essayer cette chaîne. Mais Manu n’arrêtait pas de me dire que c’était le Mac Do du donut, et il y a mieux comme façon de rendre les choses appétissantes. Comme on n’a jamais trouvé le Pierre Hermé du donut, on est finalement rentré chez Dunkin. Le donut, c’est vraiment le gâteau à l’américaine, la boîte de pâtisseries que tu apportes à tes collègues (enfin, dans Dexter en tout cas). En plus, le mot est sympa à prononcer. Do-nut. En vrai, c’est un beignet assez gras, recouvert ou non de sucre ou de chocolat, avec différentes crèmes ou confitures à l’intérieur. Pas top. On est pourtant retourné deux fois dans le même Dunkin, à côté de chez nous. La serveuse nous a fait un gentil sourire et nous a proposé de nous servir la même chose que la veille. It made my day.

So what ? En dépit de tous ces repas mal fichus, je tiens à souligner 4 points (Think positive) :

  • Je ne fais que deux repas par jour. Stress, beaucoup d’allées et venues m’empêchent de prendre le temps de manger. C’est donc café, et une fois dans la journée, un « vrai » repas, certes pas spécialement équilibré.
  • Je me suis fixée comme mini-règle de ne pas prendre les versions « large » des menus ou des cafés, et d’éviter d’ajouter des à-côtés ou des « toppings ». Et puis pas de soda, que de l’eau.
  • Dès qu’on aura une cuisine, on pourra reprendre des repas normaux et équilibrés, j’espère très bientôt ! #résolution1
  • Je compte me réinscrire asap à des cours de yoga et m’acheter des supers baskets pour aller joguer le long de la Charles River ! Et une bicyclette, pas de vie sans bicyclette. #résolution2

* Pour les 3 personnes qui suivent la série Pretty Little Liars : étrange cette signature n’est-ce pas ? ** Dave le colloc a rasé sa barbe. Il est méconnaissable.

Rédactrice, grande organisatrice et réseau socialite du Blog de Mathilde. Quand je ne suis pas devant un écran, j'organise des visites guidées de Boston, là où j'ai fondé ma petite entreprise "Boston le nez en l'air". Je suis aussi auteure freelance pour un éditeur de guides de voyage et diverses maisons d'édition qui me confient la lourde tâche de divertir le public via des textes sur le yoga ou des jeux de société.

Poster un commentaire sur Facebook

14 Commentaires

  • 8 Jan 2012

    mariel75

    quand tu auras une cuisine tu te poseras d’autres questions:
    -j’achete quoi?
    et surtout comment ça se cuisine?

    Le premier mois, on achete pleins de trucs en se disant « bon, ça j’en rachete plus… »

    Bon courage :)
    ps: Au KFC y’a des haricots et du coleslaw avec le bucket de poulet, ça change des frites.

  • 8 Jan 2012

    Marjo

    Ton ex-diététicienne est A????? le mystère est résolu, plus besoin de regarder les aventures d’Aria and co.
    Bon courage pour les recherches d’appart et tes expérimentations diététiques.

    ps: gnark.

  • 8 Jan 2012

    Leo

    Y a pas de chaine veggie à Boston ?

  • 8 Jan 2012

    Mathilde

    @mariel75 : merci du conseil ! et j’essaierai de faire attention au supermarché…
    @marjo : c’est dingue, non ? je savais pas que tu regardais aussi cette niaiserie ?
    @Leo : j’espère ! mais elle n’a pas encore croisé mon chemin…

    • 9 Jan 2012

      Marjo

      toutes les niaiseries sont bonnes à regarder, tu me connais (sauf la télé réalité, même moi je ne peux pas)

  • 8 Jan 2012

    jb-le frere

    dur dur. On a droit au vrai stereotype de la bouffe ricaine.
    Pourvu que vous trouviez de quoi bien manger!!!
    y a des marchés la bas? (pour qd vous aurez une cuisine)

  • 8 Jan 2012

    manu

    Salsa verde PAS BIEN !
    Guacamole BIEN !

  • 9 Jan 2012

    Paula

    Oh la la la la … J’espère que vous allez bientôt cuisiner car Boston (pour l’instant) ça a l’air d’être un peu dur-dur niveau resto…
    Mais bon – n’oublies pas le super-bar-de-la-mort !!! A quand les mojitos ?!

  • 10 Jan 2012

    Suri Cruise

    Hola, que tal ?
    Sans vouloir paraître centrée uniquement sur moi-même, j’ai vu dans la légende de la photo 3 comme un petit clin d’oeil à l’une de mes expressions préférées et que tu t’étais largement appropriée (ça continue, d’ailleurs…).
    Gros bisous à tous les 2, et bon courage pour vos recherches d’appart !!!!!

    • 10 Jan 2012

      Mathilde

      Je ne peux pas croire que Suri Cruise herself commente mon blog : quel honneur ! Alors, tu as mis quels petits talons aujourd’hui ?
      Eh oui, tu as reconnu mon emprunt éhonté à ton talent humoristique. Gracias.

      • 10 Jan 2012

        Suri Cruise

        Ai un train de retard : je n’avais pas lu le dernier article et donc pas vu que vous aviez trouvé un appart !
        En parlant des talons de Suri, ça me fait penser à sa mère et donc à Dawson et donc à l’un des posts publiés dans ton article sur Harvard : je suis heureuse de voir qu’au moins une autre personne que moi sur Terre a été, à un moment dans sa vie, adepte de cette série (et l’avoue plubliquement !). Bises !

        • 10 Jan 2012

          Mathilde

          Je choisis mes amies en fonction de leurs goûts télé. Je ne me souvenais pas que Joe était allée à Harvard, je la revois courir péniblement dans le froid et draguer un prof de lettres.

  • 4 Mar 2013

    Ana

    Bonjour,
    sur Boston je vous conseille de visiter n’importe quelle Whole Foods, ils preparent aussi à manger, plus equilibré que dans les resto, en plus d’etre un supermarché et pouvoir trouver des fromages français et autre produits internationaux. Pour manger americain rien comme Redbones à Sommerville. Vous avez raison il faut jamais demander les versions « Large » de quoi ce soit.

    • 4 Mar 2013

      Mathilde

      Merci pour ton message Ana! Cet article date de plus d’un an et depuis j’ai trouve mes endroits fetiches pour faire mes courses. Je suis chez Boston Organics 😉