On a testé des restos… // Audubon, Oishii et Hi Rise

Ça faisait un moment que je n’avais pas écrit de revues de resto. La folie des premiers mois s’est un peu apaisée ; on adore toujours autant les burgers, le guacamole et les pancakes, mais on est de retour à un rythme de resto plus raisonnable. Et puis, il y en a certains qu’on aime beaucoup et où on retourne souvent, et on a notre fameux panier CSA hebdomadaire qui nous oblige à cuisiner à la maison. Mais la recherche de nouveaux endroits pour sortir, boire et manger reste pourtant l’un de nos hobbies favoris.  Donc voici aujourd’hui 3 adresses, chacune recommandable à leur façon : Audubon, parce que c’est dans notre nouveau quartier, Oishii, le Japonais chicos de South End et Hi Rise, un coffee shop à Cambridge où le café est simplement… parfait.

Going out

Audubon, on explore le quartier

On vit près de Kenmore, un quartier très animé : c’est là qu’on trouve le stade Fenway où jouent les Red Sox (= l’équipe de base ball de Boston), il y a aussi des gros cinémas, des bowlings, bref : l’amateur de fast food et de pubs est ravie, car c’est principalement tout ce qu’on trouve pour sortir dans les parages (avec une mention spéciale pour UBurger, faudra que je vous raconte ce merveilleux endroit qu’on aime beaucoup). Dès qu’on s’éloigne un peu de Kenmore, on retrouve des lieux plus cools et sympas, comme Audubon.

Devant le resto, un panneau promet un patio : super, les terrasses sont plutôt rares. Le menu est original et pas très cher, avec une carte d’été qui fait envie (j’essaie entre autres la salade de pastèque). Manu prend du ribeye, un morceau de bœuf vraiment bon. C’est assez compliqué de dire à quoi ça correspond en français car la découpe de la viande n’est pas du tout la même : du coup, pas moyen de trouver l’équivalent stricto sensu d’une bavette ou d’un tournedos. Le ribeye, ça ressemble à de l’entrecôte m’a dit Manu. La carte des cocktails a l’air bien aussi, on reviendra avec des copains.

Audubon Circle838 Beacon St., Boston 

Oishii, c’était mieux dans notre imagination

Oishii faisait partie de ces restos qu’on réservait pour une bonne occasion (cette fois, c’était pour mon anniversaire). On venait de voir ce film superbe Jiro Dreams of Sushi, 1h30 à saliver devant des sushis parfaits. On a aussi fait ami-ami avec un chef sushi, dans un sushi bar à Allston, bref, tout nous disposait à avoir envie d’aller dans un bon Japonais, en l’occurence Oishii qui a une super réputation à Boston.

Bar Oishii

Hélas, je vous l’annonce d’office, on a été déçu : c’était juste bien, et très cher. Pour commencer, on a eu du mal à se dépêtrer avec une carte à rallonge : sushis, makis, plats du jour, spécialités du chef. On a pris ce qui nous faisait envie, mais sans trop savoir. Sur le papier, ça avait l’air super, mais bon, la cuisine japonaise fusion c’était pas trop ça, avec des mélanges pour le moins surprenants, comme du thon mi-cuit (parfait) avec une épaisse crème d’asperges (bouh, c’est lourd). Je pense que dans Top Chef ils auraient dit que c’est maladroit, on respecte pas le produit, etc. On attendait le ravissement et l’extase (surtout à 200$ la soirée, sans alcool), mais c’était juste bon – ah ces Français, ils sont jamais contents.

desserts oishi

Je tiens tout de même à souligner que Oishii a les toilettes les plus classes jamais testées : un grand bouquet de fleurs comme désodorisant naturel, un canapé confortable (pour piquer un somme ?), une ambiance décontractée et élégante. En fait c’est peut-être ça Oishii : un soin apporté aux détails, mais dans l’assiette, ça se la raconte un peu.
On a appris après coup que Oishii était d’abord un sushi bar dans un quartier moins huppé de Boston. C’est là qu’on aurait dû aller !! J’ai lu après cette revue du blog Tiny Urban Kitchen, qui, quant à eux, ont beaucoup aimé Oishii.

Oishii, 1166 Washington St., Boston

Hi Rise, le meilleur café de la ville, mais sans le sourire

C’est une copine qui m’a emmenée là-bas pour la première fois : elle m’avait prévenue que c’était du haut niveau, et quand Linda dit ça, je lui fais entière confiance.
Hi Rise CambridgeOn a pris un café au comptoir, à la romaine (ou presque, j’avais pris un macchiato). Le café est tout simplement délicieux : amer mais pas trop, chaud mais pas bouillant, et savoureux. J’avais l’impression que c’était mon premier vrai bon café depuis longtemps. Après cette première expérience enthousiasmante, j’y suis retournée à de nombreuses reprises, et à chaque fois, c’était parfait : sandwich, pâtisseries, café. Parfait.

Hi Rise pastries

Jam at Hi Rise

Le hic chez Hi Rise, c’est que les serveurs ont développé un art subtil de la froideur désagréable. Comme quoi on peut faire de la bonne bouffe tout en tirant la gueule. Grâce à Hi Rise, je me sens comme à la maison, car on dirait des serveurs parisiens que tu déranges parce que tu voudrais un café (avec un peu de lait s’il vous plait, please, merci). Les revues sur Yelp sont assez marrantes à ce sujet. Malgré tout, une serveuse m’a un jour offert le café car je n’avais pour payer que ma carte de crédit (ils ne prennent que du liquide). Mini victoire de canard !

Hi Rise, 1663 Mass. Av, Cambridge

Vous l’aurez compris, on kiffe la profusion des restos à Boston (le guide des bonnes adresses est ici), il y a pour tous les goûts, tous les prix. Je voudrais pouvoir en tester plus encore. Les prochains sur la liste : des restos de fruits de mer (c’est la spécialité), comme Barking Crab et No name. Un copain français vient d’arriver à Boston et ne se remet toujours pas des burritos, c’est vrai que je n’ai jamais autant mangé mexicain, et pourtant nada sur le blog à ce sujet. Il faudra y remédier. On a aussi en vue un BBQ à Somerville, et un resto brésilien. Et puis maintenant que c’est l’été, faudrait aussi parler des ice cream sandwiches, une sorte de glace à la vanille coincé entre deux Pépito moelleux. Très bientôt, si ça vous dit, un nouvel article de bouffe…

Rédactrice, grande organisatrice et réseau socialite du Blog de Mathilde. Quand je ne suis pas devant un écran, j'organise des visites guidées de Boston, là où j'ai fondé ma petite entreprise "Boston le nez en l'air". Je suis aussi auteure freelance pour un éditeur de guides de voyage et diverses maisons d'édition qui me confient la lourde tâche de divertir le public via des textes sur le yoga ou des jeux de société.

Poster un commentaire sur Facebook

10 Commentaires

  • Hiiiii! Ca donne envie ! Avec une mention speciale pour HiRise meme si les serveurs pas aimables, ca me fait partir en courant…
    Pour les sushis, on a un super petit resto au Dickson (notre suburb a nous), sympa, convivial et rudement bon. Seul souci, ils sont affreusement tete en l’air et oublient assez frequemment une commande. Mais les sushis sont suffisamment bon pour qu’on leur pardonne…

  • Répondre 29 Jun 2012

    leo

    Petit rattrapage sur le blog ! Bravo pour le book club, les voyages, les références à Benjamin Biolay, la poutine, la panier bio, le karaoké et les restos !

    • Répondre 29 Jun 2012

      Mathilde

      Tu rappliques dès que je cause de resto, c’est ça ?
      Bisettes

  • oh les pâtisseries de folie… miam à distance 😉

  • Répondre 29 Jun 2012

    Maud

    … j’ai la dalle maintenant !

  • Répondre 30 Jun 2012

    Gordon

    Merci pour les tests de restos (et le reste aussi, bien sur!). Je reviens à Beantown en août (ha ha – 4 semaines de vacances — vive la France), et je sens qu’on va faire le plein des Top 25. Mais aussi on va tester les paniers de légumes — j’ai bien noté les adresses….

    • Répondre 30 Jun 2012

      Mathilde

      Salut Gordon !! Contente de te retrouver par ici :)
      On part les quinze derniers jours d’août, mais on est là le reste du temps si vous voulez sortir un soir, avec plaisir !
      Plein d’autres adresses à venir, il faut que j’organise tout ça…

  • Je viens de découvrir ton blog via lecoindesvoyageurs et quand j’ai lu « je faisais des livres de cuisine », je me suis dit que ton blog devrait me plaire et Banco !! Sympa de partager ton quotidien à Boston et tes adresses gourmandes 😉

Laissez une réponse