On a adoré Martha’s Vineyard, île nature et chic façon Nouvelle Angleterre

Edgartown - Martha's Vineyarda

Le week-end dernier, on a passé 4 jours fantastiques sur la sublime île de Martha’s Vineyards, appelée communément The Vineyards. Cette île, c’est un véritable condensé de tout ce que la Nouvelle Angleterre peut offrir : l’océan, les petits villages, les fruits de mer, la douceur de vivre East Coast, qui rappelle en fait la douceur de vivre de la côte Ouest de la France. C’était le weekend du 4 Juillet quand on y était : l’ambiance était festive, et les drapeaux américains étaient de sortie pour célébrer Independance Day. Il y avait beaucoup de monde sur les routes de l’île, nous y compris, sauf qu’on n’avait pas de voiture : on a roulé en vélo, avec nos casques jaune fluo. On aimerait bien y retourner, les hôtes chez qui on logeait nous ont dit que leur saison préférée était l’automne « A totally different vibe ». En attendant, voici ce qu’on a vu, et les moments qu’on a appréciés…

Sur le ferry, en route pour Martha’s Vineyard

On a quitté Boston vers 8 heures du matin, il faisait très chaud, et très lourd. On est parti dans le gros 4X4 de nos copains californiens, où on a mis nos 4 vélos. Une bonne heure et demi de route plus tard, après avoir laissé la voiture dans un parking (sans savoir combien ça allait nous coûter), on est arrivé tout juste à l’heure pour prendre le ferry de 10h45. La traversée pouvait commencer, les vacances étaient enfin là. Sur le bateau, le vent soufflait, l’air était moite, et on a gardé toute la journée une peau poisseuse.

Jeudi, jour 1 – Oak Bluffs, et les maisons en pain d’épices

On n’était pas là pour lambiner : on a déposé nos affaires dans nos AirBnb respectifs, on logeait pour les 4 jours à  Vineyard Haven, un adorable village, calme mais avec quelques restos, et des plages. On prend nos vélos, et c’est parti pour la première étape du tour de Martha’s Vineyard : Oak Bluffs.

Sur la route vers Oak Bluffs

Oak Bluffs est une petite ville de bord de mer, la plus touristique de toute l’île. Elle est connue pour ses Gingerbread Houses, les maisons en pain d’épices. On en a vu une première rangée sur le bord de la route : des drôles de maisons flashy, à l’allure de rêve d’Hansel et Gretel, mais on était loin d’avoir TOUT vu.

En fait, les maisons sont réunies autour d’une place, Trinity Park, au centre de laquelle se trouve le Tabernacle, une grande église méthodiste, qui ressemble à un gigantesque kiosque. On dirait des mini-maisons de poupée. Après avoir fait le tour de la place, on se rend compte qu’il y a encore plus de maisons : il y a tout un quartier avec des dizaines et des dizaines de ces Gingerbread Houses, dans des petites ruelles où à peine une voiture peut passer. C’est en fait une communauté méthodiste qui s’est installée ici, il y a plus d’un siècle, les maisons se léguant de génération en génération. On se promène, les gens assis sur leurs porches bouquinent, certains jardinent. On s’extasie devant les maisons roses et les bleues, devant celle décorée à l’honneur du Magicien d’Oz. C’est beau, mais aussi un peu flippant, ce côté communautaire et prétendument paradisiaque.

Oak Bluffs - grande maison rose pastel Gingerbread House

Oak Bluffs - les gingerbread houses - Martha's Vineyard

Oak Bluffs, c’est aussi quelques rues touristiques commerçantes, avec des marchands de glace (je ferai un autre article dédié aux bonnes adresses) et le plus vieux carrousel en bois des Etats-Unis : le Flying Horses. A l’intérieur, ça sent bon le pop corn. Dehors, l’ambiance est très relax. La plage est bondée.

La plage de Oak Bluffs Martha's Vineyard

Vendredi, jour 2 – La tempête arrive !

On a la matinée pour en profiter avant que la tempête ne s’abatte sur nous. L’ouragan Arthur se rapproche, du moins « la queue » de l’ouragan, qui devrait arriver en début d’après-midi, sur les îles au large du Massachusetts… dont Martha’s Vineyard.

Sur les recommandations de nos hôtes AirBnb, on va au lac Tashmoo, pas très loin de chez nous, en roulant par la forêt, sur un chemin tout cabossé. C’est le côté de Martha’s Vineyard qui ressemble le plus à Nantucket : prairies de bord de mer, des hautes herbes vert fluo, quelques maisons cachées dans les bois. C’est sauvage, sublime, et le ciel noir menaçant rend l’ambiance mystérieuse. Arrivés au bord du lac, on observe des tout petits oiseaux qui plongent dans l’eau pour pêcher.

Puis on revient à Vineyard Haven, les familles sont de sortie, prennent des photos avec leur vénéré drapeau. Il y en a dans tous les sens. Quand la pluie commence à tomber, on a juste le temps de se réfugier sur la terrasse d’une poissonnerie, sous un parasol. Il y a beaucoup de vent, on se serre, mais on est vite tout mouillé… Heureusement, le homard est là pour nous remonter le moral. On passe la fin d’après-midi à bouquiner chez nous, puis à boire du vin avec nos hôtes, vraiment sympa, des locaux qui ont plein d’histoires à raconter.

Seafood celebration - des bons fruits de mer de Nouvelle angleterre - lobster, clam chowder à Martha's Vineyard

Samedi, jour 3 – En vélo !

On pourrait croire que Martha’s Vineyard, ou le vignoble de Marthe, n’est pas une très grande île, mais on avait tout de même une vingtaine de miles (soit 30 km) pour faire Vineyard Haven – Aquinnah, au sud-ouest de l’île. Attention, en vélo, ça monte dur, surtout vers le sud-ouest… il y a beaucoup de collines, et peu de pistes cyclables.

Pour l’instant people, Jacqueline Onassis avait une maison à Aquinnah… Mais à l’époque, l’île était encore peu fréquentée par les touristes et les curieux. Martha’s Vineyard est devenue super touristique quand Bill Clinton et sa famille sont venus passer les vacances ici, l’île a reçu une énorme attention médiatique. Et maintenant, c’est Obama qui passe du temps là, avec tout son service de sécurité. On n’a vu/reconnu personne de connu.

Martha's Vineyard - plan

Le port de Menemsha

Sur la route d’Aquinnah, on s’est arrêté à Menemsha, un village de bord de mer minus : en fait ce sont plus quelques baraques de poissonniers, un port avec des bateaux de pêche, et une petite plage. On déguste des huîtres et des palourdes fraîches, face à la mer.

Menemsha des pêcheurs à Martha's Vineyard

Les falaises d’Aquinnah

Enfin, après avoir longtemps roulé, on arrive à notre destination : les falaises d’Aquinnah. Il y a 4-5 boutiques touristiques, des restos qui sentent le graillon, mais dès qu’on s’éloigne de cette mini-agitation et qu’on descend au pied des falaises : c’est sublime. Je trempouille mes pieds, il fait trop chaud pour se baigner dans cette eau agitée et un peu froide à mon goût (l’eau à mon goût, c’est le sud de la Floride, par contre les origines bretono-vendéennes de Manu lui permettent tout à fait d’apprécier). Si on avait continué un peu, on serait arrivé à une plage nudiste.

La superbe plage de Aquinnah - Martha's Vineyard

Gay Head Lighthouse - Aquinnah - Martha's Vineyard

En haut des falaises, le phare, le Gay HeadLight.

La fête de village à Edgartown

En fin de journée, complètement fourbus, on est arrivé à Edgartown de l’autre côté de l’île (ok, j’avoue, on a mis nos vélos dans un bus pour y arriver). A cause de la tempête, la fête du 4 Juillet avait été reportée au 5 Juillet. Mais on est arrivé trop tard, on a raté la parade de la ville, où défilent des chars, des musiciens et surtout, le Roi d’Edgartown. Heureusement, le barbecue dans la cour de l’église venait de commencer, ouf !

Le soir, c’est un défilé de gens bien habillés, enfin… on voit un peu de tout, des gens déguisés en drapeau américain dans le pire des cas, mais aussi des gens en polo et cravate très chic de la marque Vineyard Vines, une sorte de Cyrillus local, très BCBG.

Dimanche, jour 4 – Retour à Edgartown

Pour notre dernier jour, notre groupe se sépare : les amis veulent glander à la plage, nous (alias Manu et moi) retournons en vélo à Edgartown, en longeant cette fois une piste cyclable toute plate, le long de la plage. On veut bien faire encore du vélo, mais en mode easy.

Des gens sautent du pont - Beach Road - Martha's Vineyard

Edgartown est une ville sublime, très Nouvelle Angleterre, avec ses maisons en bardeaux blancs, ses petits parcs à la pelouse nickel, je suis contente d’y passer un peu plus de temps. On marche jusqu’au phare – il y a 5 phares en tout sur l’île, promis, c’est à chaque fois un phare différent sur les photos !

C’est à Edgartown, alias Amity Island qu’a été en partie filmé Jaws, en français les Dents de la mer (n’essayez pas de parler de The Teeth of the Sea à des Américains). La ville ne joue pas trop de cette réputation, on peut juste se procurer un prospectus dans un magasin du centre ville et faire un tour auto-guidé pour voir les lieux de tournage. Le film a presque 40 ans ! (coup de vieux, même si je n’étais pas née en 1975…)

Joli petit phare d'Edgartown -

Dans Water Street, les maisons de capitaines de baleiniers sont majestueuses, et plus patriotes que jamais.

On reprend le ferry à 17 heures… un dernier trajet de 45 minutes, et on voit au loin le phare de Woods Hole, sur le Cape Cod… c’est fini les vacances, retour à Boston !

De retour au Cape Cod par le ferry

Martha’s Vineyard – Article n°2

Les bonnes adresses : restos, cafés, poissonneries, ciné…

et les conseils pratiques : bus, ferry, avion, prendre ou pas son vélo…

pour vous rendre sur l’îles sont à lire dans le deuxième article consacré à Martha’s Vineyard.

restos et cafés à Martha's Vineyard

Si visiter Martha’s Vineyards vous intéresse, vous serez aussi peut-être intéressés par lire l’article sur ma journée idéale au Cape Cod, et les articles consacrées à l’île voisine de Nantucket.

Alors, ça vous dit cette petite île ? Vous y êtes déjà allés ? 

Rédactrice, grande organisatrice et réseau socialite du Blog de Mathilde. Quand je ne suis pas devant un écran, j'organise des visites guidées de Boston, là où j'ai fondé ma petite entreprise "Boston le nez en l'air". Je suis aussi auteure freelance pour un éditeur de guides de voyage et diverses maisons d'édition qui me confient la lourde tâche de divertir le public via des textes sur le yoga ou des jeux de société.

Poster un commentaire sur Facebook

9 Commentaires

  • Répondre 11 Jul 2014

    mode

    merci pour ce reportage je rêve d’y aller je garderai précieusement les adresses M

  • Répondre 12 Jul 2014

    La Rimule

    Arrête, arrête ! Je ne veux plus rien savoir !!!! Je suis verteee de jalousie ! 😉
    Martha’s Vineyard ? Mon rêve…
    Bref, départ demain matin pour 2 jours dans le Connecticut (on n’ira pas plus loin que Mystic & Stonington). Et on fêtera les 15 ans de ma fille ainee au passage… Bon week-end !

  • Répondre 15 Jul 2014

    Maite

    Ca a l’air mignon, j’imaginais ça beaucoup plus « chic ».

    • Répondre 17 Jul 2014

      Mathilde

      Je t’assure que c’est du plus grand chic – bien propre, tout blanc, BCBG… avec un certain côté rustique (on est chic mais ce sont les vacances à la mer tout de même).

  • Répondre 16 Jul 2014

    Stéphane

    Superbe parcours ! Les maisons sont superbes et tu as du te régaler avec ce repas ! ^^

  • Répondre 16 Feb 2016

    André

    Bonjour, nous somment du Québec, nous aimerions visiter Martha’s Vineyard , arrivé vendredi et départ dimanche, es ce que vous organisé ce genre de weekend? dans un BB. si oui combien peut me couté un weekend pour 2 séniors,? pour ce printemps si possible… Merci vos chronique sont très intéressantes.

    André

    • Répondre 16 Feb 2016

      Mathilde

      Bonjour André,
      Quelle chance, Martha’s Vineyard est une destination idyllique !
      J’organise des visites de Boston pour le moment, pas encore de MV…
      peut-être au plaisir de vous croiser ici !

  • Répondre 13 Sep 2016

    elisabeth

    Bonjour,
    Nous avons passé une journée à Martha’s Vinyeard en Aout. Mais vu le prix exorbitant de la traversée avec la voiture, ($ 140) nous sommes restés sur Oak bluffs : j’ai adoré déambuler autour des gingerbread houses et sur la plage… dommage que nous n’avions pas assez de temps pour nous aventurer un peu plus loin…

    • Répondre 13 Sep 2016

      Mathilde

      Hé oui, ils découragent les gens qui ne vivent pas sur place ou ne restent pas très longtemps à ne pas prendre leur véhicule. Le système de bus est vraiment bien fait, ça nous avait permis d’aller un peu partout, et à tous les horaires. Et sinon il y a toujours le vélo pour les distances plus courtes !

Laissez une réponse