Guide de survie à Boston, après quelques tempêtes de neige

Imaginez une accumulation de 1,80 mètre de neige, en moins de vingt jours. C’est ce qui est tombé à Boston, et ça n’a pas l’air de s’arrêter pour le moment. C’est un record historique pour la ville, pourtant habituée à la neige en hiver. L’accumulation a été telle cette année que la situation se semblait plus sous contrôle en début de semaine… Le gouverneur a déclaré plusieurs snow days qui ont paralysé la ville ces derniers jours, les enfants n’ont plus d’école depuis une semaine, les petits commerces et les restaurants doivent parfois fermer, les poubelles ne sont pas ramassées dans les quartiers centraux, on nous demande de bosser de chez nous, des gens doivent dormir sur leur lieu de travail, la circulation est infernale pour les automobilistes (voire interdite en cas d’alerte) et moi qui prend le T, je suis pas mal emmerdée aussi – quand le T fonctionne et qu’il n’est pas tout simplement fermé pour 24 heures.

J’aime toujours la neige – quand c’est encore blanc et que ça crisse sous les pieds, il n’y a rien de tel pour transformer complètement le paysage urbain. L’atmosphère de la ville, ses bruits et ses lumières changent complètement. Heureusement, mon boulot me permet assez de flexibilité pour ne pas souffrir de la situation, mais tout le monde ne peut pas en dire autant.

Comment faire pour aimer la neige
quand la ville se paralyse petit à petit…

  • Suivre le yéti. Un yéti se promène dans les rues de la ville. Il a même un compte Twitter. C’est fun, ça détend l’atmosphère.
  • S’habiller n’importe comment, tant que c’est chaud. Les New Englanders ont l’esprit pragmatique, bien plus que la mode comme seconde nature. Porter des bottes au-dessus de la cheville – au minimum – est un impératif de survie. La plupart des maisons en Nouvelle Angleterre ont une mud room, « une salle de boue », pour se déchausser sans salir toute la maison. Nous, on a un mud carpet, juste un tapis minuscule où on entasse nos bottes de neige. Dès qu’elles sortent de la zone, ça salit tout.
    Je croise parfois des étudiants en tongs, sans chaussettes et en short, avec une doudoune sans manches, American Style. Jamais froid.
  • Se frayer un chemin dans la ville avec dignité. Les trottoirs sont séparés de la chaussée par une infranchissable muraille de neige. C’est drôle au début, on fait des photos à côté, pour se rendre compte à quel point c’est haut. On essaie de passer à travers, une fois, le temps de se rendre compte que ce n’est pas possible. Ces murs de neige se couvrent au fil des jours de saletés qui noircissent la neige, ou de nombreux pipis de chien qui la jaunissent.
    Quand une percée à été faite dans la muraille de neige, par une âme charitable ou les services de la ville, il y a souvent à cet endroit un marécage de bouillasse de neige fondue, alias le slush. Attention, c’est une zone traîtresse : on ne sait jamais à quel point le marécage est profond, et susceptible de ruiner chaussures, pantalon et dignité, en un seul pas.
    Il faut aussi faire attention aux chutes de neige des toits, et au risque de se faire empaler par des stalactites qui pendent aux gouttières. Souvent, il y a un panneau temporaire sur le trottoir, pour prévenir du danger : « Falling Ice ».
  • Rester calme face à la MBTA (le système de transports en commun). Boston a un système de métro tout pourri, certaines lignes ressemblent à un musée vivant du tramway. Le T ferme en cas d’alerte de neige – c’est au même moment qu’il est souvent déconseillé de conduire, d’où la paralysie de la ville. Parfois, l’arrêt du métro et des bus est prévu à l’avance, parfois c’est impromptu : « Plus de métro, descendez, des navettes de remplacement sont prévues d’ici une heure ». Alors les gens marchent dans la rue, les plus chanceux se félicitent d’avoir mis un sous-pantalon en cachemire pour ne pas geler sur place.
    Le manque d’efficacité de la MBTA est mise en avant par le gouverneur, mais la MBTA réplique en disant qu’elle n’a pas assez de financements publics. Certaines voitures datent des années 50 ou des années 80, mais même les changer ne suffirait pas, c’est tout le système qui est à moderniser. Les gens ironisent sur le fait que Boston veut accueillir les Jeux Olympiques en 2024 dans ces conditions.
  • Respecter les déneigeurs, malgré le bruit infernal de leur machine. La déneigeuse casse toute la belle neige fraîche et me réveille très tôt le matin avec cet interminable bruit persistant de moteur. Mais comme la déneigeuse déneige, et qu’on vit aux USA, on positive !
    Partout dans la ville, c’est un festival de machines, des plus gros tracteurs, aux mini-déneigeuses à trottoirs, et aux ensableuses. Les ouvriers bossent quasiment non-stop. Où va toute leur neige ? Elle s’entasse sur les côtés, en pile gigantesque, ou dans des « zones à neige ». Tout de même, attention à ces engins, quelqu’un s’est fait renverser par une déneigeuse, et ça s’est mal fini.

A lire si le sujet vous passionne :

Snowfall-Updated-TuesImage : Mashable

Merci  d’être nombreux à suivre le blog à travers les réseaux sociaux – Facebook, Twitter, Instagram et merci aussi pour vos commentaires ! Si la neige vous passionne, j’avais publié un article photos, façon « La neige c’est magique » il y a quelques jours.

Rédactrice, grande organisatrice et réseau socialite du Blog de Mathilde. Quand je ne suis pas devant un écran, j'organise des visites guidées de Boston, là où j'ai fondé ma petite entreprise "Boston le nez en l'air". Je suis aussi auteure freelance pour un éditeur de guides de voyage et diverses maisons d'édition qui me confient la lourde tâche de divertir le public via des textes sur le yoga ou des jeux de société.

Poster un commentaire sur Facebook

17 Commentaires

  • Répondre 11 Feb 2015

    Virginie

    Superbe cette video!! Ca me donne encore plus envie de visiter Boston mais sous la neige alors, c’est tellement beau 😉

  • Répondre 11 Feb 2015

    Letizia

    J’adore la neige mais c’est vrai que quand la ville n’est pas préparée c’est vraiment incommandant pour tout le monde. En Suisse on a de la chance, la neige est bien gérée et on a rarement des problèmes de fermeture de transports en commun. C’est complètement irréel les gens en raquette dans la ville, j’adore! Petit clin d’oeil à la chute du petit bout de chou, il m’a trop fait rire!

    • Répondre 11 Feb 2015

      Mathilde

      Yeah ! La neige ! Boston est familière de la neige, mais là le souci, c’était la quantité en si peu de temps !
      Bises !

  • Répondre 11 Feb 2015

    mamanpouleetpapagateau

    Très chouette cette vidéo. Cela donne envie (même si je ne me leurre pas, je serai la première à râler au bout de 3 jours). Au chaud avec une tasse de ce que vous aimez, là il faut attendre le dégel ! 😉

  • Répondre 11 Feb 2015

    Marianne

    Superbe vidéo !
    Étrange de se dire qu’ici il fait 38 degrés et que l’on allume la climatisation a tout bout de champs !
    Bonne journée !
    Marianne

  • Répondre 11 Feb 2015

    Mary

    Merci Mathilde, figure toi que les fermes à neiges sont saturées, ils jettent la neige dans le port maintenant (avec tout ce qu’il y a avec!). Ah et les zones traîtresse… Ma fille de 2 ans 1/2 en fait les frais.

  • Répondre 11 Feb 2015

    Olivia

    Un petit coucou à Fredéric et Catherine et à mes petits enfants Tom et Léna qui habitent à MEDFORD . Je leur souhaite bon courage jusqu’au Printemps. Je vous écris depuis l’ALSACE, où nous aimerions bien avoir un peu de neige. Mamie qui vous embrasse ainsi que Papi

  • Répondre 11 Feb 2015

    Larry & co

    Impressionnant! Bon courage pour la suite

  • Répondre 11 Feb 2015

    Flo

    La vidéo aide bien à se rendre compte de la situation !

    À Calgary la neige fond presque toujours entre deux tempêtes de neige grâce au Chinook (un vent très chaud qui fait monter la température généralement de 20/30 degrés en une journée, avec un record de 60 degrés en quelques heures !), du coup on a rarement des monticules de neige aussi hauts !

    Et cet hiver apparemment il y a eu énormément de neige tombée à Calgary par rapport aux autres années mais du coup je trouve que c’est difficile de s’en rendre compte. Ça l’est beaucoup plus à Boston !

  • Répondre 12 Feb 2015

    Camille

    Génial ce petit reportage vidéo qui résume très bien la situation. On m’avait annoncé un hiver plein de neige, je ne suis pas déçue !
    Je suis surtout très impressionnée par le boulot des déneigeuses, certes ça fait du bruit mais les routes sont praticables quasiment H24, c’est vraiment top.
    Ce qui m’a fait beaucoup rire aussi lors du premier snow day annoncé c’est le caractère toujours très extrême des américains qui ont dévalisés les magasins, il n’y avait plus grand chose dans les rayons.
    En tout cas on essaie d’en profiter comme on peut. Si les trottoirs sont de vraies patinoires à certains endroits, les rues montantes et les collines sont prises d’assaut le weekend par les luges, c’est assez génial 😉
    Si on a vraiment trop froid, on peut se consoler, le printemps arrive bientôt héhé. Et comme dirait les vendeurs dans les magasins quand tu sors affronter le froid, stay warm 😉

  • Répondre 14 Feb 2015

    Crabcake

    Wow, ça fait beaucoup beaucoup de neige même si c’est super joli ! :) Envoyez-en un peu par ici, car chez nous, il fait tellement doux que les arbres fleurissent et on ne peut même pas aller faire de raquettes tant les montagnes aux alentours en manquent…

  • Répondre 16 Feb 2015

    Lauren

    I stumbled onto your blog a few days ago and have been reading it ever since! I am an American with a French boyfriend (who happens to live in Cambridge) and your blog posts are by far best I have found with regards to my boyfriend’s reaction to all things American.

    And being in the Boston area at the moment, I completely understand everything in this post. The snow is even higher in some areas than you have described:

    http://www.bostonglobe.com/metro/2015/02/13/residents-students-are-climbing-alps-mit/ETPjPwziCiYbhEgjeR6XRO/story.html

    Completely ridiculous.

  • Répondre 17 Feb 2015

    Nicolas

    Bonjour !

    Vu hier sur le site de Libération…

    http://www.liberation.fr/monde/2015/02/16/boston-de-neige_1203647

    A bientôt,

    Nico.

  • Répondre 23 Feb 2015

    Nicolas

    Bonjour !
    Décidemment, les habitants de Boston n’ont pas froid aux yeux. Les plus téméraires d’entre eux du moins !

    http://www.huffingtonpost.fr/2015/02/19/boston-blizzard-challenge-froid-neige-insolite-reseaux-sociaux_n_6707672.html?utm_hp_ref=le-bon-lien

    Bonne journée,
    Nico.

    • Répondre 24 Feb 2015

      Mathilde

      Excellent ! J’avais juste vu sur Twitter un mot du maire dire qu’il fallait arrêter de sauter dans la neige, j’avais pas bien compris pour quoi. Merci du lien !

  • Répondre 28 Mar 2015

    Cassie

    Salut Mathilde merci pour tes informations concernant Boston, je pars y vivre au printemps. Je sais a quoi je dois m’attendre . 😛

    Super ton blog ++++

    Best,

    Cassie

Laissez une réponse