Comment j’ai rencontré des orignaux en Nouvelle-Angleterre

Moose Tour Maine-3-2

Il y a quelques semaines je suis partie dans le nord du Maine, en Nouvelle-Angleterre, dans une région réputée pour avoir une très grande population de moose, la seconde population du pays, après l’Alaska. Avant toute chose, petit point vocabulaire :

Un moose = nom invariable, traduit par orignal, nom donné à l’élan en Amérique du Nord

L’orignal n’est pas un caribou, car le caribou, c’est le nom canadien du renne, originaire des contrées nordiques d’Europe (a.k.a. là où vit le Père Noël). Le point commun de toutes ces bêtes ? Elles font partie de la famille des cervidés, qui, selon le Larousse, sont des ruminants à cornes. Même famille que le daim, le cerf et le chevreuil. L’orignal est le plus grand d’entre tous.

La folie du « Moose »

A peine arrivés dans les North Woods du Maine, force est de constater que l’orignal est l’animal officiel, décliné sous toutes les formes possibles : bonbons, jouets, nom de resto… on voit son effigie sur des camions, des boutiques, des porte-clés. J’achète des petites conneries en forme de moose, à offrir en cadeau-souvenir.

Preuves n°1 et n°2 parmi de nombreuses autres preuves de la Moose-folie
bisous moose
trophee moose
ecureuil
Dans un magasin d’antiquités. J’ai envisagé l’acquisition de cette œuvre : Ecureuil pagayant

Première rencontre du Moose : au bord d’une route

Vendredi soir. La réceptionniste de l’hôtel nous remet une carte : « Routes scéniques pour voir un moose ». On se laisse gagner par l’enthousiasme ambiant. Faut dire qu’il n’y a pas grand chose à faire par ici, à part aller au bowling, qui porte le nom de Moose Alley. On tente notre chance sur la Route 17, on regarde de tous les côtés, et au bout de 30km, arrivés dans un petit village, on rebrousse chemin. On n’a rien vu du tout, même si c’est la tombée du jour, et qu’il y a peu de voitures qui passent.

Alors qu’on ne s’y attendait plus, on voit marcher en face de nous, tranquillement, un moose, sur le bord de la route. Manu arrête la voiture, et on le regarde vivre sa vie de moose. Ses pattes sont longues et sa musculature étrange… On dirait un hybride de cheval, d’âne et de chèvre. Après quelques minutes à l’observer, un pick-up truck passe en trombe sur la route, et l’orignal s’éclipse dans la forêt. En rentrant à l’hôtel (et pour le reste du week-end), on nous dira « Super, vous n’êtes pas moose-less » (= sans moose).

Niveau d’enthousiasme : ★★

Moose Tour Maine-1-2
Moose Tour Maine-2-2

On y va « all in »  : le safari orignal

Lundi matin, 6h. On réitère l’opération moose, cette fois de façon encadrée. Près du Moosehead Lake (le lac « tête de moose », qui porte ce nom à cause de la forme de ses rives), toutes les boutiques de sport proposent des sorties safari, pour voir l’animal star local dans son habitat naturel. Dans la camionnette, nous sommes 5 : Manu et moi, un couple de personnes âgées qui en est à son deuxième safari-moose, et la guide, intarissable sur le moose. Car oui, il est possible de parler non stop sur cet animal. Taille, longévité, modes de vie, reproduction, couleur du poil, chasse… tout y passe.

Après avoir roulé pendant 30 bonnes minutes, on s’engage sur un petit chemin de terre. La guide nous explique qu’on a plus de chances de voir l’animal au croisement des chemins, alors on se met à regarder en tournant ostensiblement la tête à chaque virage, comme si ça allait les faire apparaître. Au loin, on voit un moose courir ! Ashley est happy (nous aussi), elle arrête la camionnette, et nous parle en langage des signes : il ne faut pas faire de bruits, on va suivre le moose à pied. Tels une équipe de Castors Juniors, on marche à pas de loup au bord d’une forêt, les pieds qui font squouish squouish dans la gadoue, je me fais piquer par 10 moustiques, mais je reste digne et silencieuse, prête à voir surgir le moose. Après quelques minutes, on rebrousse chemin : Ashley nous montre par où il est passé pour rejoindre les bois. Trop tard.

Un peu plus loin, Ashley gare le véhicule, et on prend des canoës. « On aura plus de chance d’en voir dans l’eau. Il y a aussi un beau nid d’oiseau sur cet étang ». Je me convaincs que même si on ne voit pas de moose, la sortie est déjà sympa. C’est un lundi matin qui commence bien. Le lac est calme, au milieu des collines boisées. Le soleil nous réchauffe.

Moose Tour Maine-4

On entre dans le monde merveilleux du moose
notre guide moose tour

Derrière moi, la guide, concentrée, pilote,
manu moose tour

tandis que devant moi, Manu rame. Moi je suis au milieu, tranquille.

Moose Tour Maine-5

Et là, au détour d’un virage sur le lac, au creux d’un lagon, un gros caillou mouvant s’avère être un moose. On est immobile, silencieux, et on observe. Avec une lenteur extrême, Ashley manœuvre les canoës pour s’approcher sans bruit. Il y a un bébé moose sur la rive. Il ne se nourrira dans l’eau qu’après ses 1 an (j’ai tout un tas de connaissances sur le moose à présent, difficile à recaser en société, j’en profite ici). Ashley frotte ses mains contre du laurier des marécages, pour atténuer notre odeur et ne pas surprendre l’animal.

On se rapproche petit à petit, des canards passent. Le moose sort de l’eau.

Voilà à peu près ce qui se passe pendant les 30 minutes de cette séquence « La vie naturelle des animaux », dont le silence n’est interrompu qu’une fois de temps en temps par le déclic des appareils photo. Quand la famille moose part dans la forêt, on rentre sur la rive, toujours en silence. Ashley veut qu’on reste discret, ne pas effrayer les animaux pour qu’ils reviennent une autre fois…

Moose Tour Maine-6

Moose Tour Maine-7

Moose Tour Maine-8

Hello you !

Niveau d’enthousiasme : ★★★

Niveau de peace-fullness : ★★★

Bilan : on a kiffé ! Il n’y a rien de tel que de voir des animaux sauvages dans leur milieu naturel, les observer en silence et partir sans rien déranger. C’était la première fois que je voyais des moose (à part ceux empaillés du musée d’histoire naturelle), c’est plutôt rare en Nouvelle-Angleterre et le meilleur spot est par ici, dans le nord du Maine ! A refaire en hiver en moto-neige ou en traîneaux ?

Rédactrice, grande organisatrice et réseau socialite du Blog de Mathilde. Quand je ne suis pas devant un écran, j'organise des visites guidées de Boston, là où j'ai fondé ma petite entreprise "Boston le nez en l'air". Je suis aussi auteure freelance pour un éditeur de guides de voyage et diverses maisons d'édition qui me confient la lourde tâche de divertir le public via des textes sur le yoga ou des jeux de société.

Poster un commentaire sur Facebook

21 Commentaires

  • Répondre 4 Aug 2016

    Letizia

    Magique! Et je viens d’apprendre quelque chose en plus… Je ne savais pas que le moose, l’orignal et l’élan était un seul et même animal… Ceci dit, j’aurai moins d’animaux sauvages à voir sur ma « Bucket List » 😀

    • Répondre 4 Aug 2016

      Mathilde

      oui, ça aide de savoir que ce sont les mêmes bêtes 😀

  • Répondre 4 Aug 2016

    jean pierre

    Vraiment vraiment superbe. Merci de nous faire partager :-)

  • Répondre 4 Aug 2016

    Sailor

    C’est vraiment trop étrange comme animal, et même un peu mignon ^^

    • Répondre 4 Aug 2016

      Mathilde

      ouais ! bizarre comme grosse bête ! c’est pas très futé parait-il, et il y a plein d’accidents car leurs yeux ne brillent pas la nuit, comme les biches et autres, du coup, on ne les voit qu’à la dernière minute (petite connaissance recasée ni vu ni connu)
      bisettes

  • Répondre 4 Aug 2016

    Kenza

    J’ai trop ri 😀 ça m’a fait penser à ma petite ville canadienne… et je suis sûre que tu pourras recaser tes nouvelles connaissances en société 😀
    Tu travailles tout l’été ? pas de road-trip bientôt ?

    • Répondre 4 Aug 2016

      Mathilde

      ahah, je vais essayer de briller grâce à des « tu savais que le moose… » !
      je travaille cet été jusqu’à la fin du mois où je pars 2 semaines en road trip juste pour le fun !!
      En attendant, c’est intense, visites et rédaction de guide ! (mais sous le soleil)

  • Répondre 4 Aug 2016

    Estelle

    Tu m’as vraiment embrouillée au début de l’article: moose, renne, caribou, élan, original…lol. Les moose ont l’air bien plus grands que les autres cervidés. Cette excursion devait être vraiment sympa. La partie en canoë avait l’air top et puis pouvoir les approcher par l’eau comme ça c’est génial.

    • Répondre 8 Aug 2016

      Mathilde

      ouais c’était vraiment cool^^
      enfin « Maine cool »

  • Répondre 5 Aug 2016

    Bertille

    Ahah j’adore ton intro, digne de celle d’un biologiste 😉

    Ça me rappelle trop le Québec tous ces orignaux et paysages, très chouette tout ça !

    • Répondre 8 Aug 2016

      Mathilde

      héhé ! oui il y a un air de Québec, c’est pas très loin !

  • Répondre 10 Aug 2016

    Franck

    J’ai craqué en voyant le moose dans l’eau :) Magnifique !

    Avec quelle boutique de sport êtes-vous partie en safari ? C’est génial, un peu de marche, un peu de canoé ! C’est à quel prix ?

    D’avance merci !

  • Répondre 10 Aug 2016

    aurelie

    Oh génial !! Je regardais ce genre de balade dans la semaine ! Contente d’avoir ton avis car j’avais peur que ces safaris soit un peu trop touristique mais ça à l’air sympa !

  • Répondre 21 Aug 2016

    Virginie

    Ça me rappelle notre 1 ère visite aux USA , nous étions dans le parc de Grand Téton et il semblerait que c’était le poste idéal pour voir des mooses . On a arpenté le parc jour et nuit pendant 3 jours pour …. Ne rien voir!!!! Grosse déception , mais bon le dernier matin en quittant Jackson hole pour prendre la route de Yellowstone , un mooses nous attendait tranquillou les 4 pattes dans la flotte à regarder passer les voitures avec son regard pas forcément tres vif !!!
    Trop contente
    Bon Road trip
    Biz
    Virginie

  • Répondre 23 Aug 2016

    Hélène

    J’ai adoré cet article ! Drôle, décalé et sérieux en même temps et toujours de belles photos !

  • Répondre 19 Sep 2016

    ISABELLE S

    bonjour super sympa de nous faire partager vos expériences .Pas tout de suite mais dans un an ou deux nous aimerions faire le coté de Boston et du coup en voyant votre blog j’aimerai pousser notre road trip dans le Maine car je rêve de voir des orignaux !! nous étions alles au Yellostone pour en voir et pas que ça bien sur !! nous avions beaucoup vu d’ours mais pas de mose….pouvez vous me dire exactement dans quel endroit peut on avoir la chance d’en voir le plus ? moosehead lake est grand vous avez dormi a quel endroit ?

    • Répondre 19 Sep 2016

      Mathilde

      La région s’appelle la région du Moosehead Lake.

  • Répondre 5 Jan 2017

    mélinda

    bonjour Mathilde
    j’adore votre blog, il est tellement détaillé et intéressant qu’on a qu’une envie, suivre vos conseils.
    pouvez vous me dire le nom de l’hôtel ou vous avez dormi et le nom de la compagnie avec qui vous avez fait votre safari? j’aimerai l’intégrer dans l’organisation de mes vacances d’été
    merci beaucoup et continuez votre superbe travail
    Mélinda

  • Répondre 2 Feb 2017

    ALIASA

    trop chouuuuu

Laissez une réponse