#First Seven jobs

monday morning

Parmi les sujets tendance de Twitter en ce moment, on trouve le hashtag #FirstSevenJobs alias « mes premiers sept boulots », souvent des petits boulots. Je suis la tendance et vous livre mes 7 premiers jobs. J’ai voulu le faire aussi pour Manu, mais à part ramasseur de prunes et vendeur au musée du pruneau (le meilleur musée du Lot-et-Garonne), il a tout de suite eu des boulots super sérieux comme assistant programmation au centre d’études spatiales et assistant recherche au laboratoire d’informatique de Paris 6. Boring. Voici les miens :

  1. Baby sitter : boulot classique de jeune ado, j’ai gardé pas mal d’enfants et de bébés, puis j’ai même gardé 2 petites filles pendant tout un très long mois de juillet. Sans doute le mois le plus long de ma vie, pendant lequel j’ai lu Madame Bovary au bord de la piscine tandis que les filles faisaient la sieste. Je suis rentrée à la fin du mois avec 1200 euros (il me semble), en billets, et je vérifiais toutes les 5 minutes si l’argent était toujours là. My precious.
  2. Découpeuse de fromage : encore un job d’été, on appelait ça dans le jargon « travailler à l’îlot », je découpais principalement du fromage que j’emballais à la vitesse de l’éclair (je me souviens encore du mouvement à faire tellement je l’ai répété de nombreuses fois), parfois j’avais le droit de faire charcuterie ou pâtisserie, histoire de me détendre les articulations. Je suis arrivée en classe prépa à la rentrée extrêmement bronzée, car le reste du temps je lisais au bord de la piscine. Je me souviens surtout avoir lu, lentement et péniblement la République de Platon.
  3. Plieuse de tee-shirts dans un magasin de sport : probablement un des jobs les plus ennuyeux de la terre, mais qui me permet aujourd’hui d’être Master ès pliage de tee-shirts. Le seul moment fun de ces longues journées était quand les joueurs de tennis venaient faire corder leurs raquettes.
  4. Distributrice de journaux, le matin, à la sortie du métro : ce boulot était parfaitement adaptée à ma tendance lève-tôt car je travaillais de 6h à 9h du matin, 5 jours par semaine, et j’allais ensuite à la fac. J’ai eu les paumes des mains noires pendant un an à cause de l’encre des journaux.
  5. Tutrice : j’ai aidé une jeune femme à passer le bac, chez qui j’allais tous les jours 2 heures à son réveil (vers 14h) pour lui parler géographie, histoire et français. Elle ignorait qui était Charles de Gaulle (qu’elle appelait Charles de Gaulle Etoile) et à quoi ressemblait une carte de France, j’ai cela dit gardé un excellent souvenir de cet échange, laborieux mais fructueux : elle a eu son bac !
  6. Rédactrice de contenus pour un blog de philo : je rédigeais des plans de dissertation de philo pour des élèves passant le bac. Aucune idée si ces articles sont encore en ligne ; ce job m’a peut-être donné le goût du blogging… même si à l’époque je ne réalisais pas que c’était vraiment « a thing ».
  7. Vendeuse chez Promod : boulot qui me faisait dépenser plus de sous qu’en gagner car j’étais tout le temps tentée d’acheter ce que le magasin vendait, mais qui m’a aussi permis de financer  un mois de voyage en Inde. J’ai aussi appris à vendre des ceintures, des colliers et des sacs avec n’importe quelle robe pour faire monter le nombre d’articles du panier-moyen, et là encore, j’ai perfectionné ma technique de pliage de vêtements. Je me suis mise à détester les playlists des magasins qui tournent en boucle, en permanence, et rendent complètement fous.

Expérience ratée : serveuse 3 jours dans un resto corse. On n’a pas voulu de moi à la fin.

☞ A lire : Ce que vos 7 premiers boulots disent de vous (en anglais)

Articles en vrac

lecture harvard

Toujours en train de lire City on Fire

☞ Merci à Arnaud d’être revenu écrire un petit mot suite à son road trip aux Etats-Unis, ça fait plaisir quand le blog est utilisé et que les lecteurs viennent le dire ensuite ! Merci aussi à ceux qui me font coucou pendant une visite guidée dans Boston, c’est très gentil à vous !

☞ Si vous voulez partager vos 7 premiers boulots, faites-le en commentaire, si ça vous inspire pour le poster sur votre blog, n’oubliez pas une mention de l’article : une petite citation de l’inspiration, ça fait toujours du bien !

☞ Encore 2 petits articles en préparation cette semaine, notamment un article d’Anaïs sur le cinéma à Boston et puis un dernier article avant 3 semaines de pause : première fois que le blog sera vraiment en pause aussi longtemps depuis bientôt 5 ans ! Woot Woot !

Rédactrice, grande organisatrice et réseau socialite du Blog de Mathilde. Quand je ne suis pas devant un écran, j'organise des visites guidées de Boston, là où j'ai fondé ma petite entreprise "Boston le nez en l'air". Je suis aussi auteure freelance pour un éditeur de guides de voyage et diverses maisons d'édition qui me confient la lourde tâche de divertir le public via des textes sur le yoga ou des jeux de société.

Poster un commentaire sur Facebook

18 Commentaires

  • Répondre 15 Aug 2016

    Laure

    Aaaaaah ! Enfin le Monday Morning ! Je crois que celui qui m’a le plus plu jusqu’à présent (notamment parce que j’adore connaître la vie des gens ahah !)
    Profite bien de tes vacances !

    • Répondre 15 Aug 2016

      Mathilde

      et alors, et tes 7 jobs ?! moi aussi je veux savoir 😀

      • Répondre 16 Aug 2016

        Laure

        Pour l’instant, du haut de mes 20 ans, j’en suis à trois :

        1) Vendangeuse en Bourgogne : l’ambiance était incroyable mais les courbatures, au secouuurs

        2) Aide en soutien scolaire : qu’est-ce que ces enfants me manquent ! J’aurais d’ailleurs eu besoin de ton aide : enfants d’expats, ils étaient 10 000 fois meilleurs que moi en anglais, j’étais larguée !

        3) Agent d’accueil dans une administration publique : le tri du courrier et la gestion du standard téléphonique n’ont plus de secrets pour moi !

        Je te tiens au courant pour ceux qui viendront compléter la liste ! 😉

        • Répondre 16 Aug 2016

          Mathilde

          Hello Laure ! je n’ai jamais fait les vendanges et c’est un truc que j’aurais bien aimé faire (maybe plus tard !)
          A 20 ans, je n’avais aussi fait que la moitié de ma liste 😉 Merci d’avoir partagé en tout cas !

  • Répondre 16 Aug 2016

    Camille

    Ahah, je ne suis pas vraiment sûre d’avoir atteint le nombre de 7 jobs, mais essayons :

    1* Bibliothécaire – Sympathique, apprentissage entre 15 et 18 ans. Lorsque le premier jour, on m’a dit que j’irais travailler dans les magasins, je me suis demandée de quel magasin ils pouvaient bien parler (vêtements ? librairie ? papeterie ?!)… Puis j’ai constaté que c’était simplement le stock et qu’il fallait sortir chaque commande en moins de 30 minutes. J’ai eu des mollets d’acier pendant cette période et pendant les 3 ans qu’ont duré ma formation, j’adorais y retourner un demi-jour par semaine, car cela m’économisait un abonnement en salle de sport. Hé ouais.

    2* Employée dans une usine de vêtements – J’avais l’impression d’être ultra nulle. Etant la plus grande en taille, on a fini par m’envoyer à l’étage où je devais attraper les vêtements qui circulaient sur le rail et les mettre sur des cintres. Le rail était assez haut, d’où l’histoire de la taille, et aujourd’hui encore je me demande si c’était parce que je n’allais pas assez vite en bas ou si c’est parce que je correspondais aux critères physiques. Cela dit, j’arrive tout à fait à vivre avec cette questions à jamais sans réponse.

    3* Assistante – Entre la compta et les décomptes salaires, aller chercher la commande *achat compulsif* du chef. Certains jours c’est digne du Diable s’habille en Prada, d’autres c’est récolter les perks de bosser dans un groupe de luxe.

    4* Donner des cours d’appui – En comptabilité. Et dire que c’est la matière que j’ai détesté dès le premier jour, mais être nulle m’a fait devoir bosser très dur dès le début. Du coup, je suis devenue incollable.

    5* Employée de banque – Secret bancaire :-) :-) :-)

    • Répondre 16 Aug 2016

      Mathilde

      Merci Camille pour le partage, j’aime le #3 😀 ! J’ai bien reçu ton email sur le Colorado au fait.

  • Répondre 16 Aug 2016

    Alexandra

    Bonjour Mathilde!
    Enfin je peux lire le Monday Morning et vu la journée qui m’attend, j’avais besoin de ça pour démarrer ma journée!

    Mes 7 1ers boulots:
    1° vendeuse de chaussures : je suis allée faire le siège de ma boutique préférée le jour de mon entrée en 1ere A2; j’ai passée 3 mois en réserve à ranger inlassablement des boites de chaussures. J’y suis restée 5 ans et j’ai tellement acheté de pompes que mon peère devenait dingue quand je rentrais!

    2° Téléprospectrice pour une marque d’adoucisseur: le pire job et surtout le plus pénible!

    3° serveuse dans en bar et restaurant: la meilleure expérience de ma vie! J’adore l’ambiance et le travail en salle!

    4° babysitter : comme la plupart des étudiantes, isn’t it?

    5° Tutrice en français et latin : ce qui m’a donné l’envie de devenir professeur de français et de latin.

    En fait, il y en a une 6°, celle de prof de français/latin, mais ça c’est encore une autre histoire!

    Merci pour ces bons moments, et passe de bonnes vacances, bien méritées.

    have a good day!

    • Répondre 16 Aug 2016

      Mathilde

      Je n’imagine même pas la collection de chaussures si tu bossais là-dedans (j’ai juste gardé une veste en cuir de mon expérience Promod…)
      Je regrette de n’avoir jamais bossé dans un bar, mais on m’a viré au bout de 3 jours du resto corse !!
      Merci d’avoir partagé en tout cas tes petits jobs pré-« vraie » vie professionnelle !

  • Répondre 16 Aug 2016

    Anita

    Respect !
    Impossible de dire que tu n’es pas volontaire ou sans ressources.

    Les premiers boulots sont parfois durs à vivre c’est vrai mais ils forgent le caractère et ils aident a grandir plus vite (situations inédites, contraites, encouragements… et premiers salaires aussi)

    Si j’envisage sérieusement de me lancer aujourd’hui à l’on compte à l’étranger c’est en partie grâce à mes premiers jobs en tant que guide dans le sud (goût de la découverte, envie de faire des rencontre, etc..) meme si j’ai besoin d’etre rassurée et accompagnée. La confiance en soit s’acquière ce n’est pas inné.

    Mon chéri lui est plus « timoré » vis à vis de la découverte et ne pourrait jamais partir quelque part sans connaitre, visiter avant. Du coup c’est ce que nous faisons et lui me rassure.

    Tous différents, tous complémentaires.

  • Répondre 17 Aug 2016

    Stacy

    Oh noooon ça va être dur pas de Blog de Mathilde pendant trois semaines ! :( C’est mon rituel du matin en semaine : je prends mon petit-déj’ avec France Inter, ensuite je me pose 30 à 40min devant l’ordi à lire tous les nouveaux articles de mes blogs préférés, et Mathilde en premier ! Ha ha en tout cas je n’ai pas encore 7 boulots au compteur, ou peut-être que si : baby-sitting bien sûr, surveillante et animatrice en classe de maternelle et… caissière, vendeuse de crêpes et glaces, préparatrice de sandwichs, plongeuse (je ne sais même pas si ça se dit) et débarrasseuse de plateaux en salle, tout ça chez Flunch (ça peut compter pour 5 au moins !! :p). Aujourd’hui je peux me la péter à faire des grosses et belles crêpes sur les crêpières de fêtes forraines et à faire des boules de glace parfaites, alleeeeez (par contre je ne sais pas compter et l’expérience de caissière = humiliation pour la vie)
    Bonne journée :)

    • Répondre 17 Aug 2016

      Mathilde

      Hello Stacy ! Eh oui, j’ai besoin de partir sans ordi sans rien, c’est la première fois que je fais une telle pause en près de 5 ans de blog (j’ai toujours publié religieusement une à deux fois par semaine)… mais le retour n’en sera que meilleur :)
      Cool pour les crêpes, j’admire les gens qui font ça !!

      • Répondre 18 Aug 2016

        Stacy

        C’est vrai que j’admire vraiment la rigueur de ton blog. J’aimerais beaucoup m’y mettre moi aussi mais j’hésite toujours car je ne pense pas parvenir à publier des articles chaque semaine… Or je pense que c’est ça qui fait que ça marche entre autres, non ? Profite bien de cette déconnexion en tout cas :)

  • Répondre 17 Aug 2016

    Hajer

    C’est clair pas d’articles pendant 3 semaines ça va être dur! surtout que je viens juste de rattraper mon retard de lecture :-(
    Mais bon le boulot reprend en septembre donc je vais peut-être arrêter de lire des blogs au bureau c’est pas pus mal haha
    Mes 7 premiers jobs: soutien scolaire, spécialement en maths à des ados hyperactifs, dur dur, baby sitting, préparatrice de sandwiches (j’avais tenu une semaine), serveuse en banquets et petits déj (la totale, mise en place, service, débarrassage, plonge…j’ai fait ça pendant des années en intérim à côté des études), un mois dans une cafèt (je suis une experte de la machine à expresso maintenant 😀 ) et c’est tout en fait niveau « jobs alimentaires » puisque le job de serveuse m’a suivi pendant des années, même après les études pendant mes périodes de chômage …
    Jamais testé le job de vendeuse, je suis trop timide pour aller vers les gens et les conseiller…

    Bonne journée!

    • Répondre 17 Aug 2016

      Mathilde

      Coucou Hajer ! La classe pour la machine à expresso ! La plupart des boulots décrits dans l’article ont aussi au un côté alimentaire (à part celui des blogs qui étaient pendant mon master d’édition et un peu plus intéressé que les autres sur le plan du contenu/formation) : c’est le but de l’exercice (l’article linké en anglais parle de ça), montrer qu’on arrive pas dans son *dream job* du premier coup et que l’expérience se forme petit à petit…
      Des bises et à dans 3 semaines (il y a encore 2 articles postés cette semaine après celui-ci tout de même)

  • Répondre 17 Aug 2016

    caro

    J’aime toujours autant tes articles monday morning et je dois dire que c’est l’une des rares raisons qui me fait aimer le lundi !

    Ayant vu ce hashtag passer sur twitter et comme il m’a bien fait rire, je vais me lancer :

    #1 vendanges (je viens de la region champagne-ardenne, en job d’ete c’est tres courant!)

    #2 caissiere mcdo dans un enorme outlet pendant l’ete juste apres le bac. J’ai developpe mon calcul mental de maniere fulgurante..!

    #3 vendre des assurances par telephone en job d’ete – tres abrutissant mais super experience commerciale (quand tu arrives a faire sortir les numeros de CB des gens au telephone, tu peux aller vendre n’importe quoi!) ceci etant dit j’ai fait les meilleures ventes de l’agence cet ete la..il fallait taper dans ses mains deux fois de suite quand tu faisais une vente, histoire de bien motiver les troupes dans l’open space…ahem

    #4 vendeuse d’imprimante en supermarche pendant la fac le samedi aprem..idem c’etait tellement chiant qu’a part se surpasser t’as rien d’autres a faire (j’ai fini 1ere de France et j’ai gagne la dite imprimante ahahaha)

    – depuis ces deux dernieres experiences j’ai beaucoup d’empathie pour les vendeurs ponctuels en supermarche et les coups de telephone commerciaux –

    #5 empacter des donuts congeles de nuit pendant la fac..c’est la que j’ai eu un regain de motivation pour finir mes 5 annees de fac le plus vite possible – et je me rappelerais toujours de la visite de l’usine ou je voyais la fabrication des donuts !

    #6 dogsitter – j’ai tres peur des chiens et dur a dire mais je ne ressens rien, ni le besoin de les caliner ni de jouer avec…c’etait donc dur mais bon fallait bien payer le loyer

    #7 baby sitter d’un petit pendant 1 an apres les cours de 18h a minuit tous les jours de la semaine, bon j’adore les enfants et il dormait a 20h

    vivement lundi prochain :)

    • Répondre 17 Aug 2016

      Mathilde

      Tiens c’est marrant je parlais de ces 7 boulots à une copine qui m’a aussi dit avoir fait de la vente d’imprimantes en supermarchés…
      Plus je lis ces expériences des 7 jobs ou en parle autour de moi, plus je trouve ça intéressant 😀
      Désolée de te décevoir, mais il n’y aura pas de Monday Morning la semaine prochaine, en tout cas, pas écrit par moi… Je pars dimanche en vacances ! En tout cas, ça me fait plaisir de savoir que tu attends ce rendez-vous 😉
      See you in September my friend !

  • Répondre 22 Aug 2016

    Charlotte Bracke

    Merci de ce partage de 7 jobs Mathilde :)
    Je me rends compte que nous avons eu un même job 😀
    Pour ma part:

    1. Travailler chez mon père pour de l’archivage et trier des factures l’été, idem argent de poche!
    2.Cat et dog sitter avec mon mari sur Paris quand nous venions d’y arriver pour avoir des animaux de temps en temps et arrondir les fins de mois :)
    3. Vendeuse chez Promod (le fameux job!), en attendant que mon ancien patron se décide à m’embaucher! Durée effective de 3 semaines!
    4. Assistante responsable de collection en bijouterie fantaisie (mon vraie job à la base ^^) – Styliste.
    5. Vendeuse chez Maje (quitter Paris pour retourner dans sa région d’origine et du coup, rependre un autre job). Belle expérience de vente et d’apprentissage malgré la difficulté des objectifs à atteindre!
    6. Responsable de boutique chez Lola – Monter un grade dans un autre magasin, mais en fait, ce n’est pas ce que je souhaiter comme travail, pas très créatif.
    7. Etre mon propre patron, je viens de lancer ma marque de vêtements et accessoires bio pour les 0/3 ans… Je verrais bien où cela me mène, l’angoisse de réussir et la plaisir de faire quelque chose qui me plaise.

    Bon voyage en Oregon, je regarde tes aventures sur Snapchat ou bien Instagram.
    J’aime beaucoup tes petits billets du lundi pour commencer la semaine en douceur!

  • Répondre 6 Sep 2016

    Chauveau

    Articles du lundi : mes préférés, je crois.

    Sept premiers jobs : le temps passe vite, ça remonte…

    Baby-sitting : là, tout dépend des enfants, et de leurs parents, s’ils considèrent que tu ne fais rien, parce que tu as la CHANCE de poser ton derrière sur un canapé quand les enfants sont couchés, et donc qu’ils ne paient presque rien.

    Administratif : dans une banque. Classement très ennuyeux de bons à payer… au siècle dernier. Aucun intérêt, mais cauchemardesque, tant je rêvais aux 6 numéros de classement toutes les nuits.

    Guichetière dans une banque : sympa en général, et varié, et intéressant d’être en contact des commerçants du quartier. Chouette, si on excepte le fait qu’il m’a fallu menacer mon boss d’une claque, en public, s’il m’approchait trop. Savoir qu’il a été licencié pour faute grave plus tard m’a fait du bien. La justice existe.

    Vendeuse en boutique de gadgets et décoration. Le plaisir d’aider des gens à trop dépenser pour Noël, indicible !

    Assistante de français en Angleterre : trop mignons les petits anglais en uniforme, bizarres les profs anglais qui hurlaient sur eux parfois. Comme dans le film « The Wall » des Pink Floyd.

    Prof de maths, français et anglais dans une école en langue des signes : Bon, les maths, c’est pas mon truc, avec ou sans signes, mais sinon, c’était bien, et les élèves étaient adorables. Le signe pour me désigner : près de la bouche pour dire « pipelette ». Oui, même en langue des signes.

    Et le dernier, le final : prof d’anglais, pour la vie…

Laissez une réponse