Le trac ? Au salon du livre de Boston !

monday-morning boston
Pasta trop delish // Façade d’Automne// et préparation psychologique pré-rencontre au Salon du Livre

J’ai un peu perdu le fil du blog récemment. Mais je suis bien là pour ce Monday Morning, dans lequel je vous raconte la semaine écoulée de retour du Vermont, une semaine rythmée par les visites guidées, les sorties entre amis, et une légère tendance à la procrastination (que j’appelle « temps de réflexion » pour le vivre positivement). Oh et aussi, une rencontre sympa avec des lecteurs du blog en fin de semaine, tout de même !

vermont-ete-indien-4

Lundi – Retour du Vermont ; on passe de l’automne multicolore de la campagne, au vert de Boston. Ce n’est pas encore le haut de la saison ici, bien plus au sud et hot que le Vermont. Je suis sonnée de mon week-end, je trie les photos et poste un article le soir même, histoire de mover on (traduction du franglais : passer à autre chose)

L’été indien dans le Vermont, récit et photos

monday-morning maillot de bain

Mardi – Une journée de « tri » : je range, j’envoie des emails dus depuis longtemps : bref, je fais des trucs un peu chiants, mais qui font de la place. Et surtout : j’achète la panoplie complète du nageur. C’est décidé, je retourne faire des longueurs à la piscine.

Mercredi – Une visite de Boston sympa sous le soleil, une réunion avec Anaïs qui se prolonge… bref, pas la journée la plus productive de la terre, et pourtant la date de remise de mes textes pour le guide Michelin sur lequel je travaille se rapproche.

Le soir, c’est concert de Christine and the Queens au Paradise, à défaut d’avoir techniquement vu le concert (ils sont grands les Ricains et toujours à l’heure = on est relégué loin dans cette petite salle bondée), j’ai dansé avec les copains au fond de la salle

boston avocado toast

Jeudi – Parmi les habitudes américaines que j’adore, prendre le petit déj dehors arrive en tête. Je débute donc la journée dans un coffee shop, avec un magazine auquel je suis abonnée depuis peu (moins cher qu’à l’achat à l’unité), le New Yorker. Certes, je ne vis pas à New York, mais ce magazine hebdomadaire donne à lire de longs articles sur l’actualité, et la culture. J’adore ! Autrefois ça me prenait la demi-journée pour lire un article, maintenant juste 1h. At least (je suis tombée sur un article, pour une fois en français, c’est de Libé, qui présente le travail de la responsable des couvertures du New Yorker, toujours illustrées !)
Dans mes écouteurs, j’écoute en boucle le super mellow album de Solange, sister de B.

monday-morning new yorker

Le soir, avant de rejoindre mes copines frenchies, je passe dans une librairie acheter un bouquin, ce sera The Goldfinch de Donna Tartt pour les semaines à venir : j’ai envie d’un bouquin passionnant, bien écrit. A suivre ! J’ai aussi rempli un questionnaire à la bibliothèque pour avoir droit à des conseils personnalisés sur que lire après (histoire d’éviter la panne d’idées). La soirée avec Amy & cie est comme toujours super sympa, on profite des derniers moments ensemble. Blablas et cocktails. Merde alors, ça va me manquer.

Lire le portrait de Amy, serial expat et super copine

boston pumpkin

Vendredi – La visite de Boston du matin est tout simplement super. Groupe super sympa, beau soleil, c’est motivant !

Le soir, j’emmène Manu à un comedy show que j’aime bien*, puis c’est la nuit blanche au Musée des beaux-arts, spécial College. Même s’il est alors minuit, il y a beaucoup de monde dans l’interminable file d’attente, il fait froid… on tentera notre chance à nouveau pour y entrer lors de la prochaine édition début novembre.

talk-boston-book-festival-6

Samedi – J’ai été invitée au Festival du livre de Boston, et mon intervention a lieu cet après-midi. C’est complètement à la dernière minute car l’auteure initialement invitée s’est désistée, et on m’a prévenue le mercredi. L’intervention consiste en un dialogue avec la bibliothécaire du centre culturel français, rencontrée la veille, qui me posera des questions sur mon parcours, le blog, l’ebook, l’écrire. Easy, me dis-je. Mais même si j’anime des visites guidées, que j’ai donné des cours de yoga, parler en public de moi est un exercice que je n’ai jamais pratiqué.
Le matin, au cours de yoga, au lieu d’être 100% mindful, je pense à ce que je raconterai l’après-midi. Dans ma tête, tout est super clair, brillant, drôle avec en même temps une pointe d’inspiration propice à la réflexion. En vrai, ce sera différent.
J’arrive en avance à 15h30, on me fait attendre dans ma loge (en vrai : la cuisine, située au sous-sol du centre culturel, qui se trouve dans une belle demeure victorienne de la rue Marlborough, dans Back Bay). Je patiente avec Manu, puis Christianne, mon interlocutrice, nous rejoint, on règle 2-3 détails, on se met à parler anglais histoire de mettre mon cerveau en mode English. Elle me rassure (j’ai un peu le trac !) La salle est remplie (j’avais peur qu’il n’y ait que 3 personnes, ou qu’au contraire ce soit vraiment bien rempli, façon Stade de France – dans une salle pour 70 personnes, certes) : là, l’équilibre est parfait. Des amis sont là pour me soutenir, ce qui me permet de faire le petit pointement de doigts « je te reconnais », et c’est parti. Alerte ego : je présente mon parcours, le blog, l’écriture de guide de voyage, le lancement de ma petite entreprise de visites guidées, et puis l’ebook. Par la suite, j’avoue être distraite par le fait de parler dans un micro (alerte au gogol qui parle dans un micro et qui est contente). J’oublie parfois, soit la question, soit ce que j’étais en train de dire et je m’écoute parler. Les questions du public sont sympas, mais après coup, j’y repenserai en me disant que j’aurais pu élaborer un peu plus (à la question : les Etats-Unis vous semblent-ils divers ou unis ? Je réponds platement : divers. Merci. Ok, bye). Le talk se termine au bout de 50 minutes ; je rencontre quelques lecteurs du blog venus pour l’occasion. Le blog est une activité solitaire, et certes, depuis les visites guidées, j’ai rencontré pas mal d’entre vous, ce qui a rendu les choses réelles.  Rencontrer en vrai des personnes qui lisent le blog et l’apprécient, ça fait super plaisir, tout en étant un peu intimidant : encore merci à Marie-Julie et à la jeune femme de New York d’être venus me parler à la fin !

*Toutes les adresses sont dans l’ebook ! J’en profite pour re-faire un peu de pub comme j’en ai parlé samedi au Boston Book Festival. Il est toujours à 16,90$ et je prépare une mise à jour pour les mois à venir (inclus dans le prix !)

Toutes les infos sur le contenu exclusif de l’ebook et comment l’acheter

Boston le nez en l'air ebook- carre

 

Rédactrice, grande organisatrice et réseau socialite du Blog de Mathilde. Quand je ne suis pas devant un écran, j'organise des visites guidées de Boston, là où j'ai fondé ma petite entreprise "Boston le nez en l'air". Je suis aussi auteure freelance pour un éditeur de guides de voyage et diverses maisons d'édition qui me confient la lourde tâche de divertir le public via des textes sur le yoga ou des jeux de société.

Poster un commentaire sur Facebook

9 Commentaires

  • Répondre 17 Oct 2016

    Max

    super article, vraiment sympa !

  • Répondre 17 Oct 2016

    Tiffany

    Salut Mathilde !
    Si tu aimes The New Yorker, fonce voir la série The New Yorker presents si c’est pas déjà fait. Je t’aide pas à résoudre le pb « procrastination » mais les épi sont courts. On a qu’à dire que ce sera pour les pauses 😉 C’est Alex Gibney qui produit et il est aussi doué que quand il réalise ses propres documentaires (à voir aussi). On rit, on pleure, on s’énerve et ça met parfois du baume au cœur.

    Toujours aussi cool de lire tes « monday morning » !
    Passe une excellente semaine

    • Répondre 17 Oct 2016

      Mathilde

      Coucou ! Jamais regardé non ! J’irai voir ça, merci du tip.
      J’essaie de prendre la procrastination avec philosophie… ça ne peut pas durer de toute façon. Enfin je crois.
      Bises, et bonne semaine à toi aussi,

  • Répondre 17 Oct 2016

    Amandine

    Je commente pour la première fois: c’est moi la jeune femme de NY :) L’interview au festival du livre était vraiment bien! Super contente d’avoir pu te rencontrer :)

    • Répondre 17 Oct 2016

      Mathilde

      Hey salut Amandine ! merci d’avoir passé le cap de (1) venir et surtout (2) laisser un commentaire 😉 Bises ! Contente que ça t’ai plu samedi !

  • Répondre 17 Oct 2016

    Marie marie

    Mathilde, cela fait longtemps finalement que je lis ce blog et le recommande à des amis qui se rendent à Boston. Avant de prendre l’avion demain pour y retourner, je voulais juste vous dire 2 choses :
    – la première, c’est que j’apprécie vraiment l’évolution de votre écriture, qui est devenue plus personnelle, et donc plus riche, plus sensible et encore plus intéressante.
    – et un conseil de lecture, après le Donna Tartt : tout roman de Louise Erdrich est un bonheur à lire (et en général moins long qu’un D. Tartt). J’espère que ce sera le début d’une grande histoire de lecture…

    signé une autre lectrice et fan du New Yorker

    • Répondre 1 Nov 2016

      Mathilde

      Merci Double Marie pour votre analyse et votre conseil lecture !

  • Répondre 23 Oct 2016

    Marie-Julie

    Salut Mathilde
    C’était un plaisir de te voir en vrai, et de pouvoir de remercier de tous tes conseils ! Ton interview était sympa, mais j’ai surtout aimé les questions des américains dans la salle, et leur curiosité sur ton parcours de française expatriée :)

    • Répondre 1 Nov 2016

      Mathilde

      Hello MJ ! j’ai réalisé après coup quand tu m’as dit que tu étais au MIT que tu étais la MJ du blog qui laissait souvent des commentaires !
      Ravie moi aussi de t’avoir rencontrée.
      A une prochaine !

Laissez une réponse