Monday Morning #3 // Boston diary

Phare Massachusetts-1

Troisième édition de ce Monday Morning (lundi matin) : du mini-blogging et des liens. Merci pour l’accueil et les petits mots sur la rubrique la semaine dernière, ça donne envie de continuer ! 

Walden Pond étang gelé 1

LUNDI, JOUR FÉRIÉ

La semaine a commencé par un jour férié : Presidents Day (le jour des Présidents). Ça donnait un week-end de trois jours, et je m’en voulais de ne pas avoir réussi à organiser de séjour hors de la ville… Anyhow, on s’est retrouvé à bosser le lundi matin (il faisait encore un froid de gueux), et puis heureusement, on est parti l’après-midi dans la campagne, près de Boston, avec des copains motivés. Alors que la neige était complètement fondue en ville, c’était recouvert d’un beau manteau blanc dès qu’on en est sorti ! Walden Pond, l’étang de Concord bien connu pour son philosophe et sa mini-plage (l’un n’empêche pas l’autre) était complètement gelé. On a glissé dessus comme des petits fous, avant d’en faire le tour, dans la forêt enneigée. #WinterFun

A lire aussi : Walden Pond, un très vieil article sur les étangs autour de Boston

Walden Pond étang gelé
Walden Pond étang gelé
Walden Pond Concord massachusetts

love netflix

BINGE-WATCH : LOVE

Je suis le mouton des séries, surtout quand on me dit que ça s’appelle Love et que ça parle de trentenaires en quête de love. La nouvelle série de Netflix, par Judd Appatow est sortie dans son intégralité vendredi.  J’aime bien l’actrice principale, Gillian Jacobs, il ne m’en faut pas plus : je binge-watche sans vergogne.

L’histoire est digne de toutes les rom com de la terre (rom com: comédies romantiques). Mickey, égocentrique et à la personnalité auto-destructrice, arrive enfin à quitter son petit copain relou, et Gus est un super nerd qui vient de se faire larguer par sa copine. Ils sont tous les deux un peu looser, chacun à leur façon. Ils se rencontrent par hasard dans une station essence. Les 10 épisodes racontent l’évolution de leur relation. C’est doux-amer, drôle et parfois gênant, bourré de petits détails sur « la vie de trentenaires immatures » – les choix au boulot (souvent mauvais), être non-adulte au milieu de copains qui ont déjà des enfants et une maison, quand toi tu voudrais faire la fête comme à 20 ans, etc. Les personnages ne semblent avoir que des défauts qui les rendent insupportables (pour nous spectateurs, et l’un envers l’autre), et pourtant on s’attache à eux. On voudrait croire à leur histoire, aussi, malgré leurs différences. C’est ça le love, non ?

A voir : le trailer officiel de la série

The Witch film

THE WITCH,
UN CONTE DE NOUVELLE-ANGLETERRE

Boston est la capitale de la Nouvelle-Angleterre, la région au nord-Est des Etats-Unis. Quand on m’a dit qu’il y avait un film qui racontait des légendes de la région, forcément, je me suis dit : ouais ! même si ça parle de sorcières et que la bande-annonce était absolument terrifiante. Je suis une vraie flippette, mais un copain était très motivé alors : let’s go. Le film n’était pas du tout ce à quoi je m’attendais : c’était un conte terrifiant, certes, mais pas un film d’horreur classique. C’était plutôt l’ambiance qui était glaçante.

L’histoire : près de Boston, vers les années 1620, une famille de colons, des Pèlerins, se fait exclure de la colonie principale (Plymouth, qu’on reconnait). Ils doivent tout reconstruire, seuls, dans la nature. Ils se mettent à la tâche, en remerciant Dieu de leur donner tout ce qui leur donne (ambiance méga puritaine). Hélas, le bébé de la famille se fait enlever par « une force maléfique », rien ne pousse dans leur jardin, et c’est le début de la fin : non seulement les bois semblent menaçants, mais il semble que même les membres de la famille soient atteints d’un mal qu’on identifie être de la sorcellerie. L’ambiance est très « paysans isolés qui parlent comme Shakespeare et qui croient en Dieu plus que tout », avec un petit côté Hansel et Gretel. Les images sont belles, la musique stridente fait mal aux oreilles. J’ai eu peur, mais pas trop, mais maintenant j’ai peur des lapins (allez voir le film, vous comprendrez).

Détail : l’anglais est parlé façon 17è siècle, pas simple à comprendre. Même mon pote américain me disait que des sous-titres l’aurait aidé (il était probablement sympa avec moi)

Bon appétit magazine

Bon appétit !

Le dernier numéro de ce magazine américain de cuisine est top ! Honnêtement, je n’ai jamais testé une seule recette, même si je suis abonnée depuis des mois (ça me rappelle mon ancien boulot d’éditrice de bouquins de cuisine). Il est tellement bien mis en page que j’adore simplement le feuilleter. Le dernier numéro traite de la tendance food en général : pourquoi est-ce qu’on est obsédé par les restos, les bons petits plats, le Kimchi et le kombucha. A lire !

sal de gusano

Sal de Gusano

Des copains sont revenus enchantés d’une semaine à Mexico City, et tentent de me convaincre d’y aller à mon tour. En attendant de réaliser ce voyage archéologie + food, on a goûté à quelque chose qu’ils ont rapporté de là-bas : le sal de gusano, du sel épicé composé de vers nourris à l’agave. Oui, oui, de vers, des worms. On dépose une petite cuillère de sal de gusano sur un quartier d’orange, on croque puis on avale un shot de mezcal. C’est épicé et c’est salé. On survit.

J’avais filmé cette séquence sur Snapchat mathildeyes.

sneakers white converse

Des Converse blanches

Je vais très prochainement être bridesmaid, autrement dit demoiselle d’honneur ! Une copine m’a demandé en bridesmaid il y a quelques mois : j’étais super contente et touchée ! Le mariage a lieu dans 15 jours, j’ai hâte, et en attendant, il faut composer la tenue, imposée. Heureusement, ma copine a bon goût, et a eu la bonne idée de ne pas demander aux 8 demoiselles d’honneur de porter la même robe. Par contre, on sera toutes en Converse blanches. Me voilà équipée. Je vous raconte la suite très bientôt, sur Instagram @mathildepit

Dimanche. La semaine a commencé par le froid intense, elle se termine par une douceur incroyable, du genre « wtf » en plein mois de février à Boston, quand on pense que l’an dernier à la même époque on était enseveli sous 2 mètres de neige. On a commencé le dimanche par un brunch friendly à 15 personnes to feel the love! et on a terminé par un mini-mini-road trip de dimanche après-midi, celui qui fait plaisir et qui fait dire : vivement qu’on reparte à deux sur les routes. C’était près de Boston, et c’était tellement  beau que ça méritera son article à part #kimérite

brunch

mat et man
Hull Massachusetts
Massachusetts

Bon début de semaine à tous !

Rédactrice, grande organisatrice et réseau socialite du Blog de Mathilde. Quand je ne suis pas devant un écran, j'organise des visites guidées de Boston, là où j'ai fondé ma petite entreprise "Boston le nez en l'air". Je suis aussi auteure freelance pour un éditeur de guides de voyage et diverses maisons d'édition qui me confient la lourde tâche de divertir le public via des textes sur le yoga ou des jeux de société.

Poster un commentaire sur Facebook

7 Commentaires

  • Répondre 22 Feb 2016

    Hélène

    Vraiment top ces articles Monday Morning !!

    Les Converses à un mariage, je survalide !!
    Elle est top cette mariée qui pense à vos petits pieds !! 😀

    Je ne sais plus si tu as déjà parlé de l’organisation et du déroulement d’un mariage aux USA, est-ce que tu comptes refaire un article dessus à cette occasion ? En plus en étant demoiselle d’honneur, il doit y en avoir des choses à raconter ! :)

  • Répondre 22 Feb 2016

    Virginie

    Que j’aime cette rubrique du Monday Morning!! C’est super sympa à lire et j’aime bien les liens à découvrir. D’ailleurs ces carnets de voyage sont magnifiques!

  • Répondre 24 Feb 2016

    Caro(line)

    Et shit, une autre série à regarder, ça a l’air excellent Love, merci pour le partage !!
    Et belle idée ce type d’article hebdomadaire :)

  • Répondre 24 Feb 2016

    Véronique

    Merci pour tout ces partages, je trouve ces Monday Mornings super sympa, plaine de choses que je n’aurais jamais vues autrement ! A continuer absolument !
    Et Post Modern Jukebox (le remix de Sorry), je les suis depuis 2 ans, et j’adore toujours autant :)

  • Répondre 24 Feb 2016

    Véronique

    oups… PLEIN de choses, évidemment !

Laissez une réponse