De l’amitié en tant qu’expat

boston diary vivre et decouvrir boston

Voici la onzième édition (déjà !) de ce Monday Morning (lundi matin*) : du mini-blogging, de la vie d’expat, et des liens lus, vus, entendus sur Internet ou dans le monde réel.

*Lundi matin, chez moi en tout cas à Boston

De l’amitié en tant qu’expat

Le défi de tout expat qui débarque à l’étranger : passer de Netflix comme meilleur ami, à un groupe de copains qu’on aime bien, et avec qui on aime passer du temps, voire même des week-ends. Se faire des copains, rencontrer des gens qu’on aime pour de vrai : ça prend du temps. Mercredi soir, on a fêté l’anniversaire de Manu dans un bar, et ça a fait chaud à mon petit cœur tout mou de voir « les amis de Boston » réunis pour célébrer Manu et ses 33 ANS (#old but #blessed*). L’autre jour, l’une de mes amies me disait « les amis en expat, c’est comme la famille ». Bon là, c’est double #blessed ; mon petit cœur qui fond à nouveau.

Ces amitiés sont récentes – forcément, ça ne fait que 4 ans qu’on est là, et certains ont été rencontré il y a à peine un an, mais ce sont de super copains néanmoins ; on a même des copains adorés avec qui on passe presque tous nos dimanches soirs, ce qui rend cette soirée, d’ordinaire redoutée, paradoxalement la plus attendue de la semaine.

Je dis copains mais ce sont des amis : j’ai essayé d’expliquer la fameuse grande différence entre Copains et Amis à une copine américaine, elle a écouté, hoché la tête, peut-être pas vraiment compris ; j’ai toujours l’impression qu’on fait tout un foin de l’amitié en tant que français, et qu’on a l’impression que « les Américains » (ils sont tout de même près de 300 millions) ne voient pas l’amitié comme nous, à la vie à la mort, c’est leur petit côté flaky (pas fiable).

J’ai eu aussi droit la semaine passée à la visite d’une de mes Meilleures Amies de France, on dirait un label certifié, mais l’amie qui se déplace sur des milliers de kilomètres est une espèce en voie de disparition,  il parait que quand on a 30 ans, on a des enfants et plus trop le temps de voyager de l’autre côté de l’Atlantique. En plus Boston c’est tout de même moins sexy que Miami, Los Angeles ou New York, où le français a plus ses habitudes de voyages (analyse fondée sur une pure supposition). #blessedAgain*

*Pour les non-anglophones et les non-pratiquants des hashtags (c’est ce signe #) #Blessed est une marque qu’on appose sur les réseaux sociaux, et qui signifie littéralement « béni ». C’est horripilant car il a un côté faussement humble (regardez comme je suis chanceux) et il est également employé à toutes les sauces : « Je mange un burger #blessed », « Je vois un paysage de montagne super beau #blessed ». Promis, le #blessed est employé de façon ironique dans cet article, même si j’aime mes amis pour de vrai. 

Des liens, vus, lus :

Plus de partages de liens sur Twitter @mathildepit

Chinatown - Beard Papa's

Les petits choux de Beard Papa’s, à Chinatown

Visiter Boston, Découvrir Harvard

Je suis ravie quand des participants à la fin d’une visite me disent qu’ils ont appris un tas de choses et ont vu des endroits qu’ils n’auraient pas vu par eux-mêmes – même s’ils sont passés plein de fois à côté : c’est la magie d’une visite en petit groupe, où on prend le temps, et où on discute !

☞ Prochaine visite de Boston ce mardi (1 place seulement), il reste de la place aussi mercredi, vendredi et samedi ; pour Harvard, ça se passe vendredi après-midi ! J’espère vous faire voir ces endroits d’une façon différente ! Toutes les infos, résa, planning par ici

Vivre a boston - les moving people a Harvard

Vu  à Harvard cette semaine, des minis « moving people », pour mettre en lumière les réfugiés et les gens « qu’on bouge »
Vivre a boston Boston Globe saison Red Sox

La saison du base ball a repris à Fenway Park !
Vivre a boston - chinatown

Les bons petits plats de Taiwan Café, à Chinatown
Vivre a boston - le marathon

Les préparatifs du célèbre marathon de Boston, sur Boylston Street
Vivre a boston - mobylette dans le north end

Une paire de mobylette dans le quartier italien
Vivre a boston beignets de morue

Des beignets de morue aussi bonnes qu’au Portugal, j’ai des tonnes d’articles sur des restos de Boston à publier ! ça arrive…
Vivre a boston - coffee shop lait

Le choix, c’est la vie aux Etats-Unis ! Ici un échantillon de lait dans un café

J’entends les hélicos voler au-dessus de Boston, c’est le grand jour du marathon de Boston, c’est le plus vieux, c’est l’un des plus durs, la ville est en fête, et j’adore sortir une heure voir les coureurs passer, je n’aurais pas cru ça avant le voir de mes yeux, mais c’est super inspiring de voir la foule encourager des marathoniens qui se donnent à fond pour cette course, de voir des vieux, des jeunes, des groupes, des personnes handicapées ou même l’élite des coureurs qui semblent flotter au-dessus de la route : chapeau bas aux marathoniens, et good luck si certains d’entre eux lisent ce message ce matin !

Bon début de semaine à tous !

Rédactrice, grande organisatrice et réseau socialite du Blog de Mathilde. Quand je ne suis pas devant un écran, j'organise des visites guidées de Boston, là où j'ai fondé ma petite entreprise "Boston le nez en l'air". Je suis aussi auteure freelance pour un éditeur de guides de voyage et diverses maisons d'édition qui me confient la lourde tâche de divertir le public via des textes sur le yoga ou des jeux de société.

Poster un commentaire sur Facebook

9 Commentaires

  • Répondre 18 Apr 2016

    Lexie

    J’aime bien ces nouvelles de Boston du lundi matin :) est ce qu’il a fait un temps plus-que-printanier (c’est le moment de dire #blessed non? ;)) comme à Montréal ce weekend ? (Alors qu’on était en manteau d’hiver il y a deux semaines). Bonne semaine !

    • Répondre 25 Apr 2016

      Mathilde

      Merci Lexie ! oui on est trop #blessed par le temps !

  • Répondre 18 Apr 2016

    Mystinguett

    Hello Miss,

    J’attends toujours cette rubrique du lundi avec impatience.
    Je me demande toujours de quoi tu vas bien nous parler.
    La formule est parfaite. Rapidement lu et plein de piste à approfondir dans la semaine.

    La saison de base ball a repris? Sais-tu à quel moment de l’année elle se termine?

    Le marathon de Boston: Y participer est mon nouvel objectif à long terme (Objectif futile mais fièrement revendiqué). une occasion de plus pour revenir dans cette ville.

    Have a nice week

    • Répondre 18 Apr 2016

      Mathilde

      Salut Miss ! Merci pour ton message ! La saison se termine entre fin septembre et fin octobre pour les Red Sox (tout dépend s’ils sont dans les phases finales ou pas).
      Je te souhaite de participer au marathon de Boston ! c’est un véritable accomplissement, et l’ambiance est géniale.

  • Répondre 18 Apr 2016

    Xav

    J’aime la description des plus de 30 ans qui ne voyagent plus!
    Mes amis de « France » qui sont plutôt dans la quarantaine, avec des moyens financiers, du temps (les fameuses RTT et 5 semaines de CP), parfois sans enfant, trouvent qu’aller à San Diego (où je vis) est loin, ou ne sont pas attirés par la Californie….donc ils ne viennent pas!
    En revanche, ils sont étonnés quand je leur dis que je ne peux pas les rejoindre à la dernière minute pour le WE à NYC, car pour eux, traverser les USA ça devrait être à peu près comme traverser la France. Je leur explique que la distance San Diego – NYC c’est comme Paris – Dubai.

    • Répondre 25 Apr 2016

      Mathilde

      pas attirés par la Californie : whaaaat ?
      C’est vrai aussi que les distances sont souvent sous-estimées, la côte Ouest, c’est loin (et les 7h de vol Boston-SD en particulier… on a un bon copain qui bosse là-bas, on est venu plusieurs fois !)

  • Répondre 21 Apr 2016

    Véronique

    J’adore aussi #precious dans le genre 😉
    Marrant, une américaine qui habite ici (en Suisse) m’expliquait qu’elle commençait à « grasp » la différence copain/ami.

    • Répondre 25 Apr 2016

      Mathilde

      ahah, #precious, excellent, je penserais à l’utiliser sur ma prochaine photo de burger

  • Répondre 25 Jul 2016

    Emilie

    Coucou Mathilde, j’adore ce billet sur le theme de l’amitie expat! Je suis tellement d’accord avec tout ce que tu decris! Ces amities recentes mais fortes, ces personnes qui deviennent indispensables dans notre quotidien, notre experience d’expatriation, ces dimanches soirs en effet qui deviennent fun meme si on se pose juste devant la tv tous ensemble avec un paquet de chips! Ces amis, on apprehende le moment ou ils annonceront leur depart vers d’autres horizons ou leur retour « chez eux »… Alors on ne se pose pas trop de questions, comme nous, ils n’ont certainement pas la reponse, et on profite de toutes les aventures partagees!
    Et pour ce qui est des copains labellises francais, je te rassure, Boston a certainement plus d’arguments pour les attirer que notre Georgia (lobster vs. BBQ!)!!! Bonne continuation :)

Laissez une réponse