Miscellanées // Coiffeur, musée, fluff & Black history month

Un petit échantillon de notre vie à Boston pendant cet hiver…

Manu a testé : aller chez le coiffeur

Après quelques semaines ici, il devenait urgent pour Manu d’aller chez le coiffeur (moi, j’attends encore car avant de quitter Paris, j’étais allée chez un « coiffeur durable » (sic) : la coiffure s’adapte au temps qui passe). Dans notre quartier, il y a pas mal de coiffeurs, ouverts tard dans la nuit d’ailleurs. Mais tout le monde en ressort la tête rasée. Manu n’était pas prêt pour ce changement (à cause de sa mèche, pour ceux qui connaissent le passif). Après une longue étude de marché, il a trouvé un coiffeur près de la fac, répondant au doux nom de Louie. Ici, le coiffeur ne redouble pas d’inventivité pour trouver un nom stupide à base de jeu de mots comme Coup’tif, Jenny’tif & autres (voir la note hilarante de Boulet sur ce fléau). Non, le coiffeur semble être un endroit 100% viril : que des coiffeurs mecs, de la musique rock, une bonne odeur de transpiration, de la chemise de bûcherons et pour la déco : fauteuil rétro. On se prend au sérieux. Et franchement la coiffure de Manu est parfaite.

Isabella Stewart GardnerMusée Isabella Stewart Gardner.

Je suis allée visiter ce musée mercredi après-midi, avec ma copine Nathalie (qui est une vraie personne, pas mon amie imaginaire). Impossible de faire des photos à l’intérieur de la maison de cette richissime collectionneuse, qui a créé elle-même ce musée au début du 20e siècle. Elle a fait construire un palais vénitien au bord d’un parc à Boston et l’a ensuite remplie d’objets et de tableaux, glanés au fil de ses voyages autour du monde. Passionnée d’Italie, d’art japonais, de musique, de base-ball (réduction de 2$ à l’entrée pour celui qui porte un habit des Red Sox)… les différentes pièces de sa maison ressemblent à un gigantesque bric-à-brac. C’est unique ! On se croirait presque dans une maison de pop star esthète qui aurait personnalisé chaque pièce de sa maison de façon extravagante, mais bon avec des tableaux de Degas, Matisse, Giotto… Du lourd.

J’ai testé le Fluff

Cette pâte de marshmallow est très populaire ici (selon mon analyse sérieuse, fondée sur le fait que je vois des pots au supermarché). Le pot est gros mais très léger (l’ombre du fameux problème du kilo de plume plus léger ou pas que le kilo de plomb ressurgit…). La texture est très étrange : à la fois collante et mousseuse, elle défie d’ailleurs les lois de la physique car ne tombe jamais de la cuillère. Le goût est sucré, rien de plus (mais il en existe du parfumé). Sur le pot, il est conseillé de le mélanger avec du beurre de cacahuètes, pour en faire des tartines ou des s’mores, une sorte de sandwich. Même Obama aime le marshamallow (voir la vidéo où il teste un canon à marshmallow).

Black History Month

Le mois de février est dédié à l’histoire des Noirs aux Etats-Unis, même si cet événement est assez controversé. J’ignorais complètement que ça existait, et pourtant c’est le cas depuis 1926. A la librairie Barnes & Nobles, ils ont fait une table spéciale pour fêter ça, et du coup j’en ai profité pour rattraper mon ignorance et j’ai acheté la biographie de Malcolm X, dont, à vrai dire, je ne connais que peu de choses (en plus, j’adore les bios, depuis que j’en ai lus quelques unes cet été, écrites par Stephan Zweig…). 

Rédactrice, grande organisatrice et réseau socialite du Blog de Mathilde. Quand je ne suis pas devant un écran, j'organise des visites guidées de Boston, là où j'ai fondé ma petite entreprise "Boston le nez en l'air". Je suis aussi auteure freelance pour un éditeur de guides de voyage et diverses maisons d'édition qui me confient la lourde tâche de divertir le public via des textes sur le yoga ou des jeux de société.

Poster un commentaire sur Facebook

8 Commentaires

  • Répondre 24 Feb 2012

    isa

    J’adorerais tester ce Fluff .. il faut que je note cela pour mon prochain séjour à New York !

  • Répondre 24 Feb 2012

    Fofifonfec

    Dois-je prendre l’histoire des kilos de plume/plomb pour moi?? 😛
    Bisous à vous deux! 😀

  • Répondre 24 Feb 2012

    Lucie

    Le site du fluff fait flipper, avec son onglet kids au gosse souriant … mais pourquoi nous regarde-t-il comme ça ?

  • Répondre 24 Feb 2012

    Leo!

    Le problème des bios c’est que, souvent, elles sont pas écrites pas Stefan Zweig…

  • Répondre 12 Aug 2015

    Ingrid

    Bonjour Mathilde,
    Voici 8 mois exactement que je lis ton blog pour m’imprégner un peu de la culture américaine, de ce qui se fait, ce qui ne se fait pas, et de ce qui peut aider à l’intégration, notamment à Boston puisque c’est bien là que nous sommes arrivés il y a un peu plus d’une semaine maintenant.
    L’adaptation est en dents de scie mais je fais preuve d’une patience que je ne me connaissais pas vraiment, et j’ai confiance pour parvenir à me faire à cette nouvelle vie :)
    Je viens vers toi pour la partie « hair cut » (j’ai déjà été initiée à Fluff durant nos cinq années canadiennes :-D). Pour mes hommes (qui ont épaisseur et mèche aussi), si j’ai bien saisi boys et homme peuvent normalement confier sereinement leur tête à Louie.
    Pour moi en revanche, j’ai regardé le site, j’avoue que ton descriptif, et ce que j’ai pu voir du salon sur le net effrayent un chouilla la women en moi aux cheveux longs épais. Pourrais-je te demander ton expérience personnelle sur le sujet (je n’ai pas vu sur le blog s’il y a) et éventuellement un ou plusieurs noms de confiance si tu as??? Tu m’aiderais grandement 😉
    Au plaisir de lire tes nouvelles aventures…

    • Répondre 12 Aug 2015

      Mathilde

      Salut Ingrid,
      Je ne ferais pas des km pour aller chez Louie tout de même, c’était juste le coiffeur next door pratique près du boulot de Manu.
      En ce qui me concerne j’ai beaucoup cherché et j’ai suivi les conseils d’une copine pour trouver un coiffeur sympa, tu peux y aller tant qu’il ne devient pas surbooké 😉 Il s’appelle Manny et bosse chez Agostino à Beacon Hill. Bon après, c’est juste mon choix mais je le trouve top, à l’écoute et plutôt doué.
      Bon courage pour l’installation, ça prend du temps de se sentir bien, il faut y croire ! tu arrives à un bon moment, en plein été, tout est là pour être séduisant !
      Mathilde

      • Répondre 12 Aug 2015

        Ingrid

        Bonsoir Mathilde,
        Merci beaucoup, je prends l’adresse;).
        Merci aussi pour les encouragements: Cambridge et Boston sont effectivement très agréables à vivre à cette saison… On va y arriver tranquillement je pense :)
        Belle soirée à toi.
        Ingrid

Laissez une réponse