Mes 7 techniques pour garder ses amis quand on vit à l’étranger

La carte postale entretient l'amitié - MFA Boston - Le blog de Mathilde

Quand on me demande ce qui me manque le plus de mon ancienne vie en France, la réponse la plus spontanée est souvent la même : les amis. Plus précisément : les soirées entre amis, les dîners chez les uns, les expos en sortant du boulot, les cinés le dimanche soir, les week-ends à la campagne, les pauses cafés avec mes ex-collègues-copines, bref tout le réseau de potes, qui se refait progressivement ici… mais « c’est pas pareil ». Quand on a fêté l’anniversaire de Manu il y a quelques semaines, notre appart était rempli de tous les gens rencontrés au fil des mois à Boston, ça faisait chaud au cœur, mais on ne pouvait pas ignorer que, de l’autre côté de l’Atlantique, existe encore une tripotée de copains dont on ne pouvait pas se passer il y a encore quelques mois. Voici une revue des techniques plus ou moins fiables pour entretenir les amitiés à distance.

  • La méthode de la flemmardise : le statut Facebook.

“Bon anniversaire”, « Super ta photo ». Les statuts Facebook sont vite et mollement rédigés, sans trop d’intensité émotive, en dépit de la surabondance de ponctuation. Facebook permet tout de même de garder un certain lien, et parfois même d’en recréer. Parmi la masse de friends qu’on connaît vaguement, certains se sont manifestés alors qu’on ne s’était pas parlé depuis des lustres “Tiens je passe par New York”, “Au fait je vis à Montréal”, et du coup on s’est revu et c’était cool !

Personnalisation : 2 %
Temps de réalisation : 10 secondes
Efficacité : 2 %

  • La méthode de premier de la classe : l’email.

Attention, je ne parle pas ici de l’email collectif – crime de lèse-amitié. Je parle de l’email qui a les mêmes caractéristiques d’une lettre à l’ancienne, le papier à lettres petit coeur en moins. Cet email rédigé patiemment et avec amour, qui nous fait marrer rien qu’en l’écrivant. L’email est une valeur sûre. Il se décline aussi en mode rapide, avec petites questions lancées au débottée et commentaires inutiles sur la vie de tous les jours – c’est comme ça que je procède avec ma sœur ; déjà en France on s’envoyait 15 textos par jour, on les a remplacés par les emails courts.

Personnalisation : 85 %
Temps de réalisation : de 10 à 30 minutes. Sans compter le suivi d’emails.
Efficacité : 68 %

  • La méthode souriez vous êtes filmés : la cession Skype.

Programmée à l’avance, et en tenant compte du décalage horaire, la cession Skype peut être assez éprouvante. Le moment venu, je me dépêche de tout allumer, j’appelle fébrilement et la vidéo se lance, laissant apparaitre des visages vus du dessus – c’est rarement flatteur. Je rectifie tant bien que mal devant la caméra, je souris, on se dit bonjour environ 5 fois, et je me mets à parler super fort, en articulant étrangement. “Tu me vois ? Tu m’entends”. C’est pareil de l’autre côté de l’écran, et le phénomène s’agrave avec toute personne de plus de 55 ans. Parfois la caméra se fige, et laisse à l’écran une image trollesque de la personne. Bref, environ 10 minutes sont toujours perdues à chaque début de conversation. Je me suis récemment mise à utiliser Google Voice depuis mon ordinateur, c’est payant, ça appelle directement sur les téléphones en France. Et ça marche super bien (ça devrait aussi marcher avec les options payantes de Skype).

Personnalisation : 100 %
Temps de réalisation : de 30 minutes à 1h30
Efficacité : 75 %

  • La méthode nostalgique : la carte postale.

Certains amis sont réfractaires au progrès – je peux les balancer, je sais qu’ils ne lisent pas le blog. Ils ont en partie raison pour les cartes postales : c’est tout de même bien agréable d’en recevoir. C’est joli, on peut l’accrocher dans son cubicle, sur le frigo, etc.

Personnalisation : 70% – peu de place pour écrire un long message. 
Temps de réalisation : 2 minutes pour écrire. 5 jours pour la poster. 10 jours pour traverser l’Atlantique.
Efficacité : 30 % – La carte étant collée sur le frigo, on oublie qui l’a envoyée.

  • La méthode adolescente : le « chat » (prononcé tchate)

Sortez les smileys, le franglais et les lolilol, le chat est super trop cool. Il a l’avantage de donner l’illusion de la présence par son côté décontracté et les conversations à rallonge à coup de « et, ya un écureuil qui passe sur le balcon » ou « attends je peux pas te parler, ma chef passe dans le couloir ».

Personnalisation : 97%  
Temps de réalisation : chronophage
Efficacité : 79%

  • La méthode communiste : le blog.

C’est pareil pour tout le monde : mêmes infos, mêmes photos. Le cercle vicieux du blog, c’est que les amis ont l’impression d’avoir plein de nouvelles de nous, mais hélas peu de nos amis ont un blog, du coup on n’a pas les nouvelles en retour. Le blog a un côté injuste !

Personnalisation : 5% – il y a parfois des private jokes imperceptibles
Temps de réalisation : long
Efficacité : 53,5 %

  • La méthode commando :  la visite en personne.

C’est ce loin ma solution préférée. Les week-ends où on reçoit des copains venus d’Europe ou d’ailleurs sont facilement résumés : on cause, on marche dans la ville et on mange. Ces visites se comptent encore sur les doigts de la main, mais pourtant, promis, on réserve toujours un accueil aux petits oignons. On pourrait aussi rentrer en France quelques jours et rendre visite à tout le monde. Ca n’est hélas pas encore prévu, ce n’est pas l’envie qui manque, plutôt le temps et l’argent.

Personnalisation : 100%
Temps de réalisation : de 3 à 10 jours
Efficacité : 100 %

L’important dans tout ça, c’est d’avoir des réactions en direct, une fois de temps en temps, même si ce n’est qu’une fois par an ! Tous les trucs en temps réel sont mieux à mon goût : le chat, le coup de fil, le Skype avec vidéo et enfin, la crème de la crème : la visite ! Faut pas désespérer, parfois on n’a pas de contacts avec certains amis pendant des plombes, et quand on se revoit, ça repart au quart de tour.

Et vous, quelles sont vos propres méthodes pour garder le contact avec les amis qui vivent dans d’autres pays ?

Rédactrice, grande organisatrice et réseau socialite du Blog de Mathilde. Quand je ne suis pas devant un écran, j'organise des visites guidées de Boston, là où j'ai fondé ma petite entreprise "Boston le nez en l'air". Je suis aussi auteure freelance pour un éditeur de guides de voyage et diverses maisons d'édition qui me confient la lourde tâche de divertir le public via des textes sur le yoga ou des jeux de société.

Poster un commentaire sur Facebook

35 Commentaires

  • Ah ah je confirme que l’email de groupe, ça marche pas du tout et on me l’a bien fait comprendre! Je ne reçois jamais de réponses!!! Le blog, ça marche pas des masses non plus, les potes le lisent très peu… (en même temps je comprends qu’ils s’en tapent du nouveau resto à la mode de NY…). En fait j’ai compris que c’était à moi de m’adapter à mon interlocuteur et par exemple de ne plus être fâchée de recevoir deux semaines plus tard une ligne à mes deux pages de mail…

  • Répondre 2 May 2013

    Pastek

    Après presque 5 ans sur un autre continent, pour moi, peu importe la technique, tout dépend de l’ami en question. Les vrais amis, que tu reçoives un mail tous les 2 mois, ou une session skype tous les 6 mois, l’amitié est toujours là. Les autres, bah t’as de moins en moins de nouvelles (et aussi de moins en moins envie d’en donner), et au bout d’un moment bah voilà. Dans tous les cas, même les supers amis, le temps + la distance fait que y a un p*tain de filtre qui s’opère.

  • Répondre 2 May 2013

    Severine

    Skype chez nous c’est surtout la famille. Un appel hebdomadaire avec les papys et mamys, un peu moins frequemment avec les freres et soeurs ou mes BFF (Best Friends Forever) qui sont comme ma famille.

    Facebook et le blog, idem que pour toi.

    La carte postale ou la lettre, pareil,il me faut 1 jour pour l’ecrire, 5 voire plus pour la poster.
    J’utilise aussi l’option carte postale de dromadaire (pas la virtuelle, une vraie carte papier) que je personnalise avec une photo et qui est livree en 24h ou 48h (sauf pour ma derniere commande mais la 1ere fois sur une bonne dizaine).

    Le chat via facebook la plupart du temps. Et aussi un peu maintenant l’application Voxer avec laquelle tu peux envoyer des textos, des photos, des sons. Et aussi toujours sur nos iDevices (touch ou phone) facetime, le skype version Apple.

    Aussi lors de nos visites en France, generalement 2 fois par an, j’organise des diners par petits groupes (mes copines de fac, mes anciens collegues, etc.). Bien souvent ils ne se retrouvent eux-memes qu’a cette occasion car tous ont maintenant des familles et pas tant d’occasions de se retrouver.

    Et le top, une grosse fete en France avec tout le monde (fait une seule fois en 6 ans pour notre mariage) ou des vacances en France avec les copains (reserves aux BFF).
    A New York, on n’a pas mal de visiteurs pour des voyages pro ou perso.

  • Répondre 3 May 2013

    Soma

    Un mélange de tout cela !!!
    Skype avec les parents & qq copines.
    Mails avec les copines.
    Cartes postales avec les amis.
    Visites estivales (on ne rentre en france qu’une fois par an)
    FB avc famille & amis
    Chat via skype avec amis

  • c’est génial ton article : très très vrai : le blog : tout le monde est au courant mais en échange 0 nouvelles … très frustrant encore pire, quand tu te rends compte que la fréquentation est de 0 parce qu’ils se sont abonnés aux emails d’alerte et donc ne vont jamais sur le blog .. les skyppe, c’est très ch… quand on étais en cali, c’était trop loin et trop cher pour venir nous voir, depuis que nous sommes à Kansas City, ça n’interesse personne … facebook : les gens sont des observateurs silencieux .. bref … de toute façon, quand tu reviens en france, en général tu n’as aucun pb à renouer avec les gens qui ont été dans le même cas que toi .. pour le reste, c’est pas évident …

  • Répondre 3 May 2013

    Charlie

    On est entrain de bosser sur le pigeon voyageur, on sait pas encore si on aura beaucoup de nouvelles en retour, mais j’ai bon espoir.
    Et perso je prononce « chatte », je sais pas, je trouve ça plus distingué.

    • Répondre 3 May 2013

      manu

      Suite à une intense session de Game of Thrones, je pense maintenant utiliser des corbeaux voyageurs. Raven is the new pigeon!

  • Répondre 3 May 2013

    Thomas

    Et sinon, vous n’auriez pas une opération commando dans le Nord sous le coude à caser prochainement ? :) :)

    • Répondre 3 May 2013

      Mathilde

      On aimerait trop ! mais c’est vous qui venez d’abord.

  • Répondre 3 May 2013

    Karine

    Je pourrai confirmer tes techniques d’ici quelques semaines lorsqu’on sera installé aux USA, mais en attendant ta présentation du dialogue de sourd via Skype m’a fait beaucoup rigoler !!!! Je me réjouis des futures discussions avec les grands-parents , + de 55 ans, et pas très au point question « nouvelles technologies »…

  • Répondre 3 May 2013

    Julie

    Je suis curieuse de connaître la formule scientifique employée pour calculer les taux d’efficacité… Pour le reste, je suis complètement d’accord les solutions en temps réel sont les plus efficaces. On se sent plus en phase, moins décalés!
    bises,
    Julie

  • Répondre 3 May 2013

    steph

    De mon côté, c’est un petit combiné de tout ce que tu as cité.
    C’était bien pratique quand j’étais à l’étranger pour communiquer avec mes proches, et ça l’est toujours pour communiquer avec mes amis qui sont maintenant à l’étranger.
    Je ne connaissais pas la methode via Google.
    Sinon, le chat via Google Talk marche très bien sur ordinateur ou téléphone, WhatsApp aussi.

  • Répondre 3 May 2013

    Little Caro

    très bien rendu! tout cela est véridique, pour ma part, j’ai en effet revu des potes d’unif plus vus depuis des années alors qu’ils habitent à 50kms de chez moi en Belgique…Skype c’est pas toujours facile avec les parents qui n’ont qu’un seul casque audio pour deux! Le mieux, c’est encore Facebook!

  • Répondre 3 May 2013

    stella

    Alors moi j’utilise casi toutes ces méthodes, le téléphone en plus (on a un abo spécial vers la France. Puis c’est moins cher d’appeler depuis la Belgique que des US je pense!)

    Donc j’utilise différentes méthodes en fonction de la personne avec qui je correspond.
    Je téléphone a ceux qui sont réfractaire ou trop vieux pour la technologie.

    La plupart du temps j’utilise facebook. Les statuts pour les infos « générales », le chat pour une conversation plus perso.
    Skype c’est pas mal mais la plupart des gens que je connais ne savent pas l’utiliser ou mal, c’est souvent galère, mais on se débrouille.

    Avec ma meilleure amie, c’est particulier. Elle ne vas presque jamais sur facebook alors je l’appelle de temps en temps. Des fois elle m’envoie un mail du boulot et je lui réponds. Mais surtout notre truc, c’est de s’envoyer des cartes et des lettres. A l’ancienne. C’est vrai que ça fait plaisir une belle carte, un petit mot, une lettre.

  • Répondre 3 May 2013

    Maïté

    Un attentat relayé par les médias. Imbattable niveau reprise de contact. Quand je vivais aux Pays Bas tout le monde s’en fichait, une seule amie est venue.
    Ici y’a l’attrait USA/New York, j’ai beaucoup plus de nouvelles. L’attentat a beaucoup joué aussi.
    Je suis une adepte des cartes postales, j’en envoie toujours quand j’arrive dans une ville pour mes parents et mes grands parents. La collection commence à être pas mal.
    Skype je le fais qu’avec mes parents, j’aime pas trop l’effet caméra et mes potes ne sont pas inscrits dessus.
    Twitter aide pas mal pour certains amis qui sont dessus.
    Facebook c’est LE moyen le plus facile. Les gens voient comment tu vas, ce que tu fais. Ils répondent pas ou peu mais ils savent, ça leur suffit. S’ils te voient pas pendant quelques temps t’as un message « alors tu fais quoi ?? ».
    J’écris pas mal d’emails, la liste devient vite très longue, je m’en sers un peu comme un tchat.
    Heureusement maintenant on a Internet pour garder contact. SI je m’étais expatriée à l’époque où il fallait se ruiner en téléphone et écrire des lettres papier, j’aurais sérieusement déprimé.

    • Répondre 3 May 2013

      Mathilde

      Effectivement, grâce à l’attentat, plein de monde a repris contact !
      Je n’imagine en effet pas la vie d’expatriés il y a 10 ans, sans internet – au lycée, j’étais dans un pensionnat et il y avait une cabine téléphonique pour tout le monde, on faisait la queue chacune notre tour pour appeler les parents. Old School.

      • Répondre 3 May 2013

        Maite

        Mais oui ! Ou le courrier distribué deux fois par semaine où c’est la fête.

  • Répondre 3 May 2013

    Aurélie

    Héhéhé! Voilà une problématique que je connais bien! Hélas, je suis une piètre correspondante (paresse, quand tu nous tiens…); la connexion internet dans le village des hauts de mon caillou où je vis ne dépasse pas encore le méga (oui, oui, au singulier, donc skype, on oublie), mais comme toi, j’accueille aux petits oignons et dès que je peux, je visite.
    Bon, en général, mes amis me connaissent bien et savent que ce n’est pas parce que je n’écris pas de cartes ou d’emails que je les ai oubliés!
    Sinon, c’est vrai que le tchat via fb, c’est quand même bien pratique parfois.

    PS: en tout cas, j’admire le boulot que tu abats pour tenir ce blog! Je me dis en te lisant que depuis le temps que je suis à la Réunion, j’aurais pu me remuer, mais bon, de nous deux, celle qui tenait un petit cahier journalier, déjà à l’époque, c’était toi! :-)

    • Répondre 3 May 2013

      Mathilde

      Aurélie ! Tu es le parfait exemple de l’amie chérie que je ne vois qu’à la saint glinglin (tu crois qu’il y a des vols directs Boston-La Réunion ?), mais je suis SURE que la prochaine fois qu’on se verra ce sera comme au bon vieux temps.
      PS : j’ai toujours un carnet rempli de stickers.

  • Répondre 3 May 2013

    Eugenie

    Comme toi, avec mes soeurs, on s’échangeait pas mal de textos en France et en fait on a recommencé à le faire récemment avec Imessage ou What’s app, c’est gratuit. Résultat, je commence souvent la journée avec un petit MMS de ma soeur avec un photo de mon neveu de 2 mois, ça met de bonne humeur!
    Et sinon avec la famille, c’est beaucoup skype mais pas de RDV fixe. C’est si on est a la maison, le weekend, on se connecte et on appelle ceux qui sont en ligne. Et la video c’est quand meme irremplaçable, surtout pour les enfants. Mon neveu de 3 ans est toujours super fier de pouvoir me montrer le dernier dessin qu’il m’a fait ou son jouet fétiche du moment (en l’occurence Spiderman) Alors qu’au telephone, sans l’image, il sait à peine dire 3 mots!

  • Répondre 3 May 2013

    LaNe

    A quoi j’ajoute les SMS (et je bénis l’iPhone et ses iMessages) et les gens qui ont Free et qui peuvent appeler gratuitement sur un portable US ou Canadien (j’ai deux de mes meilleures amies dans ce cas) – sous réserve d’horaires compatibles
    Mais sinon oui, comme toi et même après seulement 3 mois, c’est les amis qui manquent le plus…

  • Répondre 3 May 2013

    Audrey

    je rajouterai : whatsapp!!!!! <3 que je l'aime cette appli!!! :)

  • Répondre 3 May 2013

    Marie

    Minute « émotion » de la journée en lisant cet article : ) Comment as-tu fait tes calculs ? Je reverrais un peu celui du long mail personnalisé : 1 h à 2 h ! J’aime bien prendre le temps d’organiser l’email, faire des rubriques parfois… C’est une sorte de petite compo perso.
    Bises !

    • Répondre 3 May 2013

      Mathilde

      Les calculs sont établis d’après une analyse scientifique – pour qui tu me prends, je raconte pas des conneries !
      Gros bibis Marie !!

  • Répondre 3 May 2013

    Oscara

    Je ne suis pas expat, mais j’imagine la joie de revoir des êtres chers en vrai. Je suis OK avec le hit parade des moyens de communication :-)

  • Répondre 3 May 2013

    Liz

    oui, c’est très, très vrai! J’utilise aussi l’appli Whatsapp pour envoyer des textos aux amis partout. Viber marche bien aussi pour les textos et les appels sur WiFi

  • Répondre 5 May 2013

    Marie

    LE sujet qui m’occupe depuis qu’on est arrivés à Boston. Tout ce que tu dis est très juste. Pour ma part, je suis très « première de la classe » :-) puisque j’essaie d’entretenir les liens via email. Ça me prend beaucoup de temps, mais je pense que ça en vaut la peine. Sur le « plan amis », l’expatriation demande pas mal d’énergie, je trouve : il en faut pour se faire de nouveaux amis, mais AUSSI pour garder les anciens ! Merci pour ton article !

    • Répondre 6 May 2013

      Mathilde

      :) c’est un sujet qui me taraude toujours. Parfois je me dis : yeeees ! j’ai trop trouvé des bonnes copines, et après je relance mes copines françaises pour être sûre qu’elles ne m’oublient pas. C’est du boulot !

    • Répondre 6 May 2013

      Mathilde

      Parfois je me dis : yeeeees, j’ai trop des nouvelles copines américaines, et d’autres fois je me dis qu’il faut absolument écrire à mes potes français pour ne pas qu’ils m’oublient. C’est un vrai boulot tout ça !

  • Répondre 6 May 2013

    uamachetan

    hello, moi je privilegie le mail personnalise, mais parfois il faut composer avec le fait que je ne recois que quelques lignes un mois plus tard, et aussi, j essaye de ne faire valoir que le bon cote des choses et de ne pas parler des difficultes, ou de lorsque j ai un petit coup de blues du pays ou quand tout ne va pas de soi dans le fait de s expatrier, et la….certaines personnes pensent que je vis la vie ideale et sans soucis, une vie de reve et je ressens parfois une pointe de jalousie…Alors c est complique, car il faut vraiment doser…..entre rester spontanee, mais ne pas donner l impression de vivre QUE un conte de fee, tout en soulignant que cette aventure est quand meme totalement incroyable…..Nuancer son enthousiasme et ne pas envahir non plus avec ses doutes…C’est tres psychologique en fait je trouve….Merci de ce theme absoluement genial, tres interessant car il sort des sentiers battus des blogs habituels, et il donne a apercevoir le cote un peu plus sombre de l’aventure, qui reste une belle aventure, mais qui a aussi ses moments de doute et ses difficultes et ses renoncements….Merci!…

    • Répondre 6 May 2013

      Mathilde

      Il faut en effet combiner le fait qu’on est suuuper content de vivre à l’étranger, que c’est pas non plus rose tous les jours et que les amis n’ont pas que ça à faire de répondre à nos mails. Un équilibre parfois subtil à trouver. Contente que l’article t’ait plu en tout cas, et bonne adaptation !

  • Répondre 7 May 2013

    will

    Sympa comme article . vu qu’aucun de mes amis ne vont ni sur facebook ni sur camcamcam, moi j’ai choisi la carte postale. Bon c’est un peu plus long mais au moins on garde le contact. Pour l’email, j’en envoie de temps à autre, mais comme personne ne consulte donc c’est un peu du temps perdu.

  • Répondre 3 Sep 2013

    tchipiz

    Les copains de France manquent et les autres qu’on se fait ont un petit goût très intense…

  • Répondre 23 May 2016

    Kay

    Hello Mathilde. Je lis cet article et je me demande, trois ans plus tard quelle est ton sentiment sur la distance et la gestion des relations amicales à distance ? Toujours la même chose ?

Laissez une réponse