Lobster Kitchen // La Nouvelle Angleterre s’invite à Londres

Lobster Kitchen

Aujourd’hui je vous parle d’une adresse que je n’ai pas testée, et qui n’est pas à Boston. Pourquoi ce manque de respect de ligne éditoriale ? Tout simplement car ce resto a été créé par une super copine à moi, et que ce resto est un hommage à la Nouvelle Angleterre (capitale : Boston !) mais à Londres (capitale de l’Angleterre). Valeria a ouvert Lobster Kitchen, et ça a l’air génial ; elle a répondu à quelques questions…

Valeria, on s’est connu à la fac de philo,
et maintenant tu as un resto dédié à la Nouvelle Angleterre, que s’est-il passé ?

Hé hé, tu as raison. La vie réserve parfois bien des surprises. Je travaille toujours dans la recherche, et je viens de publier mon premier livre, je travaille aussi à d’autres projets, mais j’ai toujours aimé cuisiner, manger et recevoir des gens (tu te souviens de nos dîners d’étudiantes ?), donc l’idée de m’impliquer sérieusement dans la restauration a toujours été dans mon esprit. L’idée de Lobster Kitchen est venue assez naturellement lors d’une froide nuit d’hiver à Londres, en 2013. Ma très bonne amie et désormais associée Abi dînait chez moi, elle a beaucoup voyagé sur la côte Est des Etats-Unis pour le boulot, et elle nous racontait des histoires sur des plats de homard incroyables qu’elle avait savourés dans des mignons petits  « shacks ». C’était aussi le genre de nourriture qui me plaisait quand je vivais dans le Rhode Island et que voyageais sur la côte les weekends. Et comme on ne trouve pas ce genre de plats à Londres, on a pensé que c’était le moment d’importer le concept. Après ça, on est entré en contact avec des fournisseurs du Maine et du Canada, on a visité leurs usines (enfin Abi y est allée ! moi j’étais très enceinte) pour mieux comprendre le produit, commencé notre business… et voilà : on l’a fait !

Comment avez-vous élaboré le menu ?

On voulait des plats classiques de Nouvelle Angleterre : le lobster roll, le lobster thermidore, le lobster mac and cheese, mais on voulait aussi des choses plus expérimentales, plus « lobster kitchen » alors on a cherché et goûté de nouveaux goûts et des combinaisons avec des chefs. Mon mari, Pascal, s’est bien amusé aussi et a proposé quelques ajouts. Tout le monde est impliqué.  Le menu change constamment, et il y a toujours des plats du jour en fonction de la disponibilité des produits et des saisons. C’est super sympa à faire ! On a aussi un grand tableau où les clients peuvent écrire leurs souhaits, leurs « lobster wishes » qu’on peut transformé en vrais plats à tester.

Quel est ton plat préféré sur ta carte ?

Je crois que c’est le Sandwich « Le Parrain », le Godfather Roll ! Il est tout nouveau, c’est un mariage italo-américain : du pain presque frit à l’ail, avec des flocons de chili et du homard. La sauce est ma sauce de pasta préférée, celle que les Italiens improvisent quand ils n’ont rien dans le frigo (en fait, les Italiens ont toujours de l’ail, de l’huile et un peu de piment dans leur placard). Le nom vient du plus célèbre Italo-Américain :  Don Vito Corleone, du film Le Parrain. Le croquant de l’ail sur le homard « mou » ajoute de la texture, et avec le piment, ça relève le goût. On l’a tout de suite adoré, et hop, il fait partie du menu.

 Où est-ce que vous avez trouvé tous les décors ?

On a tout importé du Maine : les pièges et les bouées d’un producteur local, les portes-condiments façon « piège à homard » (rapportés par Abi dans sa valise !) sont faits par un artisan local, Joe Hamilton. Un des murs du restaurant est recouvert de bois qui vient du toit d’une vieille maison canadienne. Mais ce qui fait vraiment la différence, c’est le tableau de l’artiste londonien Tilo Kaiser près de l’entrée. C’est très beau, Tilo a vraiment compris l’ambiance qu’on voulait donner à notre « shack ». Le fond utilisé pour son tableau est composé de journaux originaux de Nouvelle Angleterre, ils sont tellement vrais qu’un des clients a reconnu une plage où il avait l’habitude d’aller quand il vivait là-bas. Je trouve ça génial.

shack

Qu’est-ce qui te plait le plus en Nouvelle Angleterre ?

Je n’oublierai jamais les couleurs de l’automne : c’est à couper le souffle. Le couleurs des arbres et les paysages que je voyais quand je voyageais le long de la côte, les maisons en bois, la couleur du coucher de soleil sur l’eau, tout ressemblait à une carte postale parfaite. Et bien sûr, le homard !

Quel serait ton conseil pour quelqu’un qui veut se lancer
dans une aventure similaire – ouvrir un resto  ?

Pour moi, être avoir une amie parfaite, c’était la clé du succès. On s’est vraiment bien amusé avec Abi, et c’est top de travailler ensemble. Elle a toujours travaillé dans l’accueil, j’avais besoin de tout son savoir et son soutien pour commencer cette aventure. C’est important aussi d’avoir un excellent manager, comme Sam, et une super équipe en cuisine et en salle. J’adore travailler avec eux, expérimenter et faire le service avec eux, c’est plus simple quand les moments plus compliqués arrivent, comme prendre des décisions et payer les factures ! Je pense que pour ouvrir un restaurant, il faut suivre son instinct… et voir où ça va mener. C’est là où j’en suis pour le moment.

(Le restaurant est à présent fermé) Lobster Kitchen
111 Great Russell St.
WC1B 3NQ London

C’est cool comme histoire, non !
Vous écririez quoi comme « lobster wish » sur le tableau ? 

Rédactrice, grande organisatrice et réseau socialite du Blog de Mathilde. Quand je ne suis pas devant un écran, j'organise des visites guidées de Boston, là où j'ai fondé ma petite entreprise "Boston le nez en l'air". Je suis aussi auteure freelance pour un éditeur de guides de voyage et diverses maisons d'édition qui me confient la lourde tâche de divertir le public via des textes sur le yoga ou des jeux de société.

Poster un commentaire sur Facebook

6 Commentaires

  • Répondre 11 Mar 2015

    Virginie

    Une bonne adresse de resto même à Londres, je suis toujours preneuse 😉 Les plats ont l’air délicieux quant à la déco j’adore!! Je suis en train de faire une liste de trucs sympas à faire à Londres pour une prochaine visite, je rajoute Lobster Kitchen sur ma liste, merci!

    • Répondre 13 Mar 2015

      Mathilde

      Si Valeria est là, dis lui que tu as trouvé l’adresse via le blog !
      Bises et bon weekend !

  • Répondre 13 Mar 2015

    sandrine

    Pas de wish pour l’instant, il faut d’abord tester les plats…en tout cas, très bonne idée, je garde l’adresse pour une prochaine visite à Londres…cela nous rappellera de bons souvenirs, car nous avions testé le homard lors de notre voyage au Québec et à Boston…Excellent !!!!

  • Répondre 15 Mar 2015

    Camille

    Merci! Je te lis depuis Londres, donc c’est parfait pour moi! Je testerai!

    • Répondre 22 Mar 2015

      Mathilde

      Cool ! reviens par ici dire ce que tu en as pensé !
      Bises,

Laissez une réponse