Le city guide de Laetitia à Los Angeles

Ma vie à Los Angeles
Aujourd’hui, le blog fait de la place à un autre blog, celui de Laëtitia, qui vit à Los Angeles depuis quelques années. Sur Ma Vie à Los Angeles, elle partage ses coups de cœur pour sa ville d’adoption et la superbe région du sud de la Californie (je dis ça sans jamais y être allée, je fais confiance !). Los Angeles, Hollywood, la Californie, on peut avoir des tas d’idées préconçues, et Laëtitia raconte comment ça se passe pour elle, dans son quotidien d’expatriée…
Laetitia - Ma vie à Los Angeles

Hello Laëtitia, peux-tu nous présenter ton blog ? J’ai commencé mon blog sans aucune conviction, j’écrivais ce qui me passait pas la tête, ce qu’on faisait… Ce n’était pas vraiment fait pour être lu publiquement, plus pour les amis et la famille que ça intéresserait. Et puis au fil du temps j’ai eu de plus en plus de lecteurs, alors j’ai commencé à m’organiser. J’ai acheté un vrai appareil photo, j’ai fait des listes d’idées, j’ai fait des recherches, je documentais tout ce qu’on visitait le mieux possible et je rendais le blog attractif et facile à lire et utile. J’ai rencontré beaucoup de monde par ce biais. Ça me ressemble tellement qu’il m’arrive parfois de rencontrer des Français et qu’ils me disent au cours de la conversation: t’aurais pas un blog par hasard? Ça fait toujours plaisir. Je ne prétends pas faire de la littérature ou du journalisme ni contenter tout le monde. J’écris ce que je pense parce que le titre du blog c’est MA vie à Los Angeles.

Est-ce que tu aimes vivre à Los Angeles ? Oui, c’est un petit paradis sur terre. Il y a des défauts, c’est sûr, mais quoiqu’il arrive plus tard, ça restera gravé à jamais dans mon esprit, mais aussi sur le net grâce à mon blog, et sur ma peau ! J’ai passé la majeure partie de ma vie d’adulte ici au final, c’est la ville où j’ai le plus vécu, si on omet mon petit village où j’ai grandi et auquel je ne suis absolument pas attachée. Ça a un peu été un coup de foudre. On est arrivés le premier soir et on s’est dit : whaou ! On n’avait encore rien vu, mais on savait.

Dans sa valise pour Los Angeles, qu’est-ce qu’on n’oublie pas ? De la crème solaire, une petite veste pour le soir, des lunettes de soleil, son appareil photo, son ou ses guides touristiques avec plein de notes et de plans. Vacances classiques ! Des truc super courts et moulants pour le soir, c’est l’occasion ou jamais, des belles fringues pour les mecs, pour la même raison. Il y a trop de beaux endroits branchés à ne pas rater.

Quel est le truc touristique qu’il ne faut pas rater ? Ça dépend des goûts, mais je crois que le Griffith Observatory contente absolument tout le monde. C’est un peu comme passer dans l’envers du décor. On se dirait soudainement sur la côté d’azur, sauf qu’on a 10 millions d’habitants en toile de fond.

Quel est le truc touristique qu’on peut zapper ? Hollywood Boulevard. Vous y restez 15 minutes le temps de prendre deux photos, entrez dans le lobby du Roosevelt hotel, allez manger un bout et ensuite filez ailleurs. C’est vraiment l’endroit où tout le monde est déçu. C’est bien plus agréable en hiver quand c’est désert ! Comme toute la ville d’ailleurs.

L’endroit dont on ne parle pas assez à Los Angeles ? Il y en a des centaines… Je dirais les musées dans l’ensemble. Los Angeles à cette réputation de ville stupide alors qu’elle abrite parmi les plus beaux musées du monde. L’expression ne vient pas de moi, mais de mes beaux-parents, avides de musées  et d’art, ils ont enfilé des shorts et sont allés tout de suite au LACMA voisin aussitôt arrivés de l’aéroport. Ils ont été scotchés par tous les musées et les oeuvres qu’ils y ont trouvé. Downtown est très sous-estimé aussi, mais rien n’est facile à visiter quand on sort des sentiers battus. Mais ce que je n’apprécie particulièrement pas, c’est que les gens ne cherchent pas à savoir. Donc dés qu’ils voient quelque chose de différent, c’est tout de suite tourné au ridicule. Tout a une histoire et une raison d’être ! Cette ville a été bâtie sur le rêve et le « tout est possible ». J’adore noter le nom d’un endroit ou d’un bâtiment, et me renseigner dessus sur Internet plus tard. On apprend tellement de choses incroyables… Alors oui, ça ne remonte pas au 16ème siècle, et alors ?

Trois spécialités culinaires à goûter ?

  • Le barbecue coréen, à K-town évidemment!
  • Un burger au Counter, ce sera le meilleur burger car c’est vous qui choisissez les ingrédients
  • Un dinner. On adore Denny’s, pas cher et typique, mais Mel’s drive in est aussi quelque chose à faire.
  • C’est aussi l’occasion de goûter la cuisine macro biotique, végétalienne, raw, paléolitique, au choix ! Surprenant de couleurs et hyper sain.
  • Sinon, tout ce qui est mexicain comme El Cholo, ou Wahoo’s en version économique, Barney’s beanery pour tester les sports bar… On peut manger TOUT ce que l’on veut au monde, c’est infini.
Comment passer pour un Los Angelessien (euh… comment on dit d’ailleurs)?
Un angelino ! C’est super mignon. Très vite, on se surprend à prendre de drôles d’habitudes. On fait du yoga, on mange super sain et bio, on connait des tas de type de salades différents, d’herbes, de sauces, de fruits et légumes, de régimes alimentaires ; on a des tonnes de bouquins sur la ville pour avoir des idées de ce qu’il faudrait faire le week-end, on adore soudainement les belles voitures, alors qu’avant on s’en fichait. On achète et on porte des fringues que jamais on aurait imaginé porter avant et on reçoit des compliments dessus. On ne parle plus que de cinéma et de séries télé, de stars (comme si c’était madame machin qui vit au 5ème), des nouveaux téléphones portables. On ne devient pas hystérique dés qu’on voit un acteur connu (en même temps on n’a pas vraiment de bol)  ou qu’un de nos voisins bosse avec des chanteurs internationaux (ou que le voisin en question est un acteur international ).
L’angelino est obsédé par la bouffe. Il compare tous les cafés, smoothies et yaourts glacés de la ville. L’angelino va chez Trader Joe’s quasi quotidiennement et est très fidèle à sa marque de fromage ou de fruits secs. L’angelino est ouvert à tout. L’angelino pratique des sports bizarres, est tatoué, ne supporte pas la clope mais connait 40 types de beuh différents (des bio, évidemment). L’angelino va à la laverie une fois par semaine, sait aller n’importe où de tête, sans GPS, ne viendra pas te chercher à l’aéroport si tu arrives après 4h à cause du trafic. L’angelino ne sait jamais trop si il va aller à Palm Springs ou Las Vegas pour son anniversaire. L’angelino ne se plaint jamais, sauf d’une rupture de stock en avocats bio alors qu’il avait envie de se faire un guacamole frais le soir. Il a 40 mini cartes de fidélité sur son porte-clefs, mais c’est pareil partout dans le monde. Ici, il aura normalement une carte pour le LA fitness, celle de chez Ralph’s ou Vons, celle du CVS et celle d’une animalerie si il a des compagnons.
On repère les touristes facilement : déjà, ils vont tous aux mêmes endroits que les locaux vont éviter soigneusement d’avril à septembre. Le touriste porte des chaussures de marche, comme si il partait en rando, et un sac a dos. Il a un t shirt « I love LA » ou un autre truc du genre, qu’il vient d’acheter et qu’il met aussitôt et fièrement. Le touriste, comme dans toutes les destinations ensoleillées, est super pâle! Le touriste se baigne dans le Pacifique et ressort bleu avec de l’eczéma. Le touriste paye des fortunes en parking parce qu’il n’a pas le courage de lire les panneaux et à peur de se faire retirer sa bagnole. Le touriste Français se fait retirer sa bagnole parce qu’il croit qu’au pire il aura une amende de 12 dollars. Le touriste a loué une Mustang décapotable et passe pour un kéké. Il voit les voitures des kékés locaux et comprend son erreur, mais il a de super photos pour Facebook (on l’a tous fait !! ).
Ma vie à Los Angeles 1
Merci à Laetitia pour ses réponses ! Rendez-vous sur son blog Ma vie à Los Angeles… Si vous êtes déjà allé à Los Angeles, qu’est-ce que vous en avez pensé ? Qu’est-ce que vous avez aimé là-bas ?

Rédactrice, grande organisatrice et réseau socialite du Blog de Mathilde. Quand je ne suis pas devant un écran, j'organise des visites guidées de Boston, là où j'ai fondé ma petite entreprise "Boston le nez en l'air". Je suis aussi auteure freelance pour un éditeur de guides de voyage et diverses maisons d'édition qui me confient la lourde tâche de divertir le public via des textes sur le yoga ou des jeux de société.

Poster un commentaire sur Facebook

7 Commentaires

  • 29 Aug 2013

    Leïra Pirates (@TeaPirates)

    Je rêve de voyager et même de vivre à Los Angeles depuis mes 15 ans, mais je n’ai pas encore eu l’occasion d’y aller malheureusement ! Tres bientot j’espere, en attendant ce genre de billet me redonne du courage pour m’accrocher à ce rêve :) !

  • 29 Aug 2013

    Isa

    Super interview, merci à toutes les deux !

  • 30 Aug 2013

    Helene

    Je suis le blog de Laetitia depuis quelques temps maintenant, presque en même temps que ton blog Mathilde en fait !
    J’aime suivre vos aventures et ne vous remercierai jamais assez de nous les faire partager !
    J’adore Los Angeles et rêverait de bosser dans l’un des grands studios de cinéma. Peut être un jour…

  • 30 Aug 2013

    Rodolphe

    super interview. Je connais bien son blog, il est génial. Merci!

  • 28 Apr 2015

    Flo

    Une interview très sympathique à lire, je suis tombé dessus en faisant des recherches pour un futur voyage en Californie !

  • 15 May 2016

    fredéloise

    Lol, le côté ford mustang décapotable m’a bien fait rire!
    je prépare actuellement mon road trip pour la californie et justement…20$ de plus pour une mustang…why not!
    Surtout que l’on sera logé chez…des gens connus! Alors autant faire bonne impression.

    Combien de temps faudrait il rester à L.A pour visites et prendre son temps et la température de la ville? (nous on compte 1 semaine max)

    Durée du séjour estimé: 3 semaines/1mois.

  • 21 Dec 2016

    Mathieu

    Interview bien sympa ! Los Angeles vaux le coup d’oeil !