Le city guide d’Alice à Québec

 les plaines d'Abraham en automne - Alice in Québéquie

Boston n’est pas très loin du Québec, on avait d’ailleurs passé quelques jours à Montréal l’an dernier, et on avait bien kiffé. Une ville que j’aimerais bien visiter dans les mois à venir (enfin, on va éviter l’hiver), ce serait Québec, du même nom que la province. Alice, de son faux prénom, en parle sur son blog, Une Frenchie en Québéquie. En fait, elle ne parle pas que de sa ville d’adoption, on trouve sur son blog un peu de tout : c’est finalement le principe du blog, non ? Une sorte de journal de bord personnel, sincère, parfois un tout petit peu romancé. Voici donc Alice, et sa vie à Québec (mais pas seulement).

Alice, qui es-tu ? Alice, 23 ans (plus ou moins 10 ans), blonde, frenchie, en Québéquie, dans la capitale depuis moultes années, d’abord avec un permis d’étude, puis avec la Résidence Permanente. J’aime le yoga, les musées, la musique, manger, le second degré, les animaux, le féminisme, les Monthy Pythons, Kaamelott, le maquillage, les voyages, Framboisier. J’aime pas : le chou-fleur, la neige, les cons, mes voisins, Michel Sardou, les gens qui disent « bonne dégustation » dans les restos, les moustiques, les cons (je l’ai déjà dit ?).

Peux-tu présenter ton blog ? C’est un blog complètement fourre-tout qui a du mal à trouver sa ligne éditoriale. Des posts d’humeur, de musique, de make-up, des bons plans voyage, de découverte de ma ville. Quelques posts bien engagés pour la cause animale ou le mariage pour tous. On me dit drôle (souvent), émouvante (parfois), modeste (jamais) mais bien que mon blog soit anonyme, j’essaye de rester moi-même.

Est-ce que tu aimes vivre à Québec ? Question compliquée. Je dirais que oui, pour plein de choses, comme la sécurité, l’ambiance générale, le côté Disneyland, les burgers, la proximité avec des endroits magnifiques (la Gaspésie, la Nouvelle-Angleterre, Bar Harbor, New-York, Boston)  Mais non pour plein d’autres raisons. Genre en vrac : le système de santé, le racisme anti-français ambiant, le prix des produits frais, le côté dilettante dans plein de domaines, le manque de culture, la manière dont on considère les animaux. Comme absolument partout, il y a des côtés positifs et des côtés négatifs.

Dans sa valise pour Québec, qu’est-ce qu’on oublie pas ? Des trucs TRÈS chauds en hiver. De l’anti-moustique en été. Les médicaments. Il n’existe AUCUN médoc de confort ici, donc on prévoit les siens. Dans la même veine, il est complètement irresponsable pour un frenchie de venir ici, même 2 semaines, sans une assurance santé-voyage béton (comme aux USA finalement).

Quel est le truc touristique qu’il ne faut pas rater ? La terrasse Dufferin du Château Frontenac, avec sa vue magnifique sur le Saint-Laurent. Le musée de la Civilisation et le Musée des Beaux-Arts du Québec. À voir une fois.

Quel est le truc touristique qu’on peut zapper ? Je n’ai jamais compris l’attirance des touristes pour l’Ile D’Orléans. C’est joli, mais il y a très peu d’endroits publics à visiter (sauf si on prévoit et qu’on va au parc des bisons ou aux superbes jardins). Du coup je ne comprends pas bien l’intérêt de faire 70 km en voiture (le tour de l’ile) pour ça.

L’endroit dont on ne parle pas assez à Québec ? Mon balcon, pour ses couchers de soleil de malade. Nan, plus sérieusement, Cap Tourmente, une jolie réserve d’oiseaux et particulièrement d’oies des neiges en période de migration qui est assez époustouflante (et aussi, juste rentrer sa tête dans la Gare du Palais et le Château Frontenac pour leur déco).

Trois spécialités culinaires à goûter ? Seulement trois ? La poutine de chez Ashton, souvent élue comme la meilleure au Québec, les burgers gourmet de chez Victor, une institution locale, un brunch traditionnel au Buffet de l’Antiquaire. (et en saison, une cabane à sucre). Sinon, la cuisine Boréale de Chez Boulay, un must ! (oui bon, ça fait plus de trois, je sais).

Comment passer pour un Québécois ? Il ne faut surtout pas essayer. Il n’y a rien qui énerve plus un québécois qu’un français qui essaye de les imiter. En saison, on reconnait de loin les hordes de frenchies qui envahissent la ville, et je dirais qu’il est judicieux pour mes compatriotes de laisser chez eux un peu de l’arrogance qui nous est si chère. L’espace public québécois est caractérisé par un grand respect de l’autre. On aide les personnes en difficulté dans la rue (les vieux, les aveugles, toussa), on suit l’ordre d’arrivée pour monter dans les bus, on ne double pas aux files d’attente, on respecte l’espace vital de l’autre.  Et surtout ne pas être paternaliste envers les québécois. Ça fait bien longtemps qu’ils n’ont plus besoin de nous !

le château Frontenac en hiver - Alice in Québéquie Un burger chez Victor - Alice in Québéquie Un coucher de soleil vu du balcon (no filter) - Alice in Québéquie le ferry-brise-glace entre Québec et Levi - Alice in Québéquie

Toutes les photos d’Alice viennent de son blog, que vous pouvez retrouver donc sur Une Frenchie en Québéquie. Encore merci à Alice d’avoir pris le temps de répondre aux questions !

Si vous êtes déjà allé à Québec, partagez votre expérience : qu’est-ce que vous avez aimé là-bas ? Qu’est-ce que vous conseillerez comme visites ou choses sympa à faire ?

Rédactrice, grande organisatrice et réseau socialite du Blog de Mathilde. Quand je ne suis pas devant un écran, j'organise des visites guidées de Boston, là où j'ai fondé ma petite entreprise "Boston le nez en l'air". Je suis aussi auteure freelance pour un éditeur de guides de voyage et diverses maisons d'édition qui me confient la lourde tâche de divertir le public via des textes sur le yoga ou des jeux de société.

Poster un commentaire sur Facebook

17 Commentaires

  • J’avais deja envie d’aller au Quebec (en particulier A Quebec), la j’ai encore plus envie ! Mais je ne comprends pas trop cette histoire de racisme envers les francais ? C’est lie a l’histoire ? Au comportement des touristes ? Pourquoi ?

    • Répondre 8 Sep 2013

      Martin Penwald

      Cette semaine, j´ai eu au téléphone un ancien collègue qui bosse au Québec, et il m´a dit qu´il s´était fait traité de « sale Français » au boulot.
      Ça choque un peu, mais ce n´est pas la première fois que j´entends qu´il y a, au Québec, une animosité certaine envers les étrangers en général et les Français en particulier. Bien sûr, il y a des imbéciles partout, et ça ne veut pas dire que les Québécois sont tous de gros coins racistes, mais malheureusement, ça se trouve.

  • Répondre 3 Sep 2013

    Bertille

    Sympa cette interview … ça me rappelle ma petite vie québécoise 😉

    Pour répondre à Joana : Les Français ont tendance à se croire en France quand ils débarquent au Québec (je le dis car ça m’est arrivé). Surtout à Québec. Tout le monde parle Français, c’est finalement déstabilisant. Au bout de quelques mois, on réalise qu’en fait c’est réellement une autre culture, et on s’adapte (certains pas). Il y a une certaine arrogance chez les Français. On ne s’en rend pas forcément compte mais on compare TOUT, et plus particulièrement la nourriture ! Et bien sûr, tout est mieux en France … je ne parlerai pas du Québécois versus Français qui m’aura valu des heures de discussion avec mes collègues et amis… Forcément tout cela a de quoi énerver les Québécois qui n’ont pas demandé à ce qu’on les « envahisse » … ça leur rappelle du coup le passé j’imagine, avec ce sentiment de suprématie qu’ont les Français au sujet des autres pays francophones (pas que le Québec finalement).

    Mais bon, dans l’ensemble, pour moi ça s’est très bien passé et j’ai de bons amis Québécois au final. Tout est question de respect je crois, il faut accepter de prendre sur soi et de vivre l’expérience québécoise sans à priori quand on décide de s’y installer :)

    • Ha donc c’est francais de tout comparer? Ca m’énerve tellement ca. A chaque fois j’ai envie de dire: mais reste chez toi si t’aimes pas les trucs différents! Rhaaaa

      • Répondre 4 Sep 2013

        Bertille

        Je ne sais pas si ça ne concerne que les Français, mais on a effectivement tendance à faire des comparaisons … en même temps, l’expatriation n’est pas une démarche facile, c’est normal de se sentir parfois un peu déstabilisé (à mon avis).
        Pour ceux que la vie au Québec intéresse, je vous invite à visiter mon blog qui relate les 3 années passées là-bas et toutes les belles aventures que nous y avons eues :)

        • Alors oui, l’arrogance française est indéniable. Mais concernant le racisme, moi, ce que je vis c’est aussi que les québécois ne se remettent JAMAIS en question. Ici, c’est toujours mieux qu’ailleurs. Forcement, quand on ose dire que les fruits-légumes sont hors de prix et pas bon ou que le système de santé est très objectivent abominable, bah au lieu de dire « ah oui, c’est vrai, il faudrait qu’on essaye de faire bouger les choses », c’est « rentre chez toi si t’es pas contente » (alors que voilà, je suis là depuis une plombe et je paye des impôts comme tout le monde). Pas sure que notre manière d’être soir la seule fautive….

          • 8 Sep 2013

            Martin Penwald

            Je dois reconnaître que quand j´ai travaillé au Québec, j´ai plus souvent eu des conversations où l´on se moquait l´un l´autre de nos différences culturelles sans pour autant qu´il y ait la moindre animosité.
            Cela dit, j´ai pu constaté qu´il n´y avait pas qu´au
            Québec que les gens ne se remettent pas en question. C´est pareil un peu partout en Amérique du Nord, surtout si on se limite aux médias courants (le courrier des lecteurs est une grande source de consternation — ou d´amusement, c´est selon).

  • Répondre 4 Sep 2013

    baabochon

    Je suis fan du Québec 😉 J’ai eu la chance de faire un voyage là-bas en 2011 et ça reste mon meilleur souvenir de vacances! Je ne suis pas super objective car j’ai tout adoré ^^. Tout m’a plu, c’était comme dans un rêve. C’était en automne et la couleur des arbres étaient magnifiques. C’est clair en 15 jours, nous n’avons largement pas eu assez de temps pour tout voir et mon prochain voyage sera La Gaspésie (mais quand, ça je ne le sais pas). J’ai bcp apprécié le parc national du Mont-Tremblant. Des petites balades sympa avec une vue à couper le souffle!La ville de Québec, les galeries de la Capitale….aaah nostalgie…. 😉

    Concernant « l’arrogance des français » c’est aussi ce que nous suisse-romand (suisse parlant français^^) ressentons aussi parfois….Je ne sais pas à quoi c’est dû exactement…la façon de parler? l’accent?…

    bizzz 😉

  • Répondre 4 Sep 2013

    Clara

    Ah la la… si seulement Alice ecrivait des guides pratiques, suis sure que ca changerait la vie des gens! Sans rire, merci pour cette interview bien sympa

  • Moi aussi j’espère bien pouvoir retourner visiter Québec dans l’année ! Et notamment pour les burgers de Chez Victor 😛 Et désormais pour les autres bonnes adresses, merci Alice !

  • Et merci pour tout vos commentaires choupis <3

  • Répondre 8 Sep 2013

    kamo13

    Un article vraiment sympa!!!je vis a Quebec depuis maintenant cinq mois , et suis conquise par cette nouvelle vie!!je valide aussi pour les burgers Victor!et merci pour les autres adresses!!!Bonne continuation pour vos blogs respectifs que j’adore

  • Répondre 10 Sep 2013

    KKP

    Très chouette interview… ça donne envie d’aller au Québec, mais pas en hiver. Et l’arrogance des français…c’est quelquechose qui est ressenti aussi en Belgique, même s’ils sont tellement occupés avec leurs histoires wallons/ flamands qu’ils n’y prêtent pas trop attention, finalement 😉

  • En tant que québécoise pure laine, je peux confirmer certains des aspects de ce post ! C’est tout à fait vrai, le canadien est conditionné à accepter l’autre et ses différences et surtout, à ne pas le faire sentir comme différent! Du coup, lorsque l’on est victime d’une blague ou d’un commentaire qui nous montre cette différence, on se sent tout drôle et intérieurement on veux juste lui dire : « Ben là, j’tai pas demandé l’heure! » :)

  • Répondre 3 Jun 2014

    Isa

    Cap tourmente, c’est magnifique .. Mon frère habite non loin .. Se balader sur les rives du St Laurent au coucher du soleil c’était magique … Merci pour cet interview t’es sympa …

  • Répondre 26 Nov 2015

    MadameChou

    Bonjour,

    je pars m’installer pour deux ans à Québec City. J’aurais beaucoup aimé suivre ce blog mais je vois qu’il faut être invité. Savez-vous comment faire ?

Laissez une réponse