La très longue attente de nos visas américains

Norman Rockwell Mending The Flag

Fin 2011, on a obtenu notre premier visa pour venir aux Etats-Unis en trois jours. Même si la paperasse préalable avait été fastidieuse à faire, le rendez-vous à l’ambassade et la réception des passeports avec visa s’étaient passés sans aucun problème. On pensait que renouveler les visas en décembre dernier serait aussi une partie de plaisir, mais ça s’est avéré bien plus long que prévu. Retour sur une très longue attente.

Le rendez-vous à l’ambassade mi-décembre

Après deux ans hors de France, on s’était dit qu’il était temps de rentrer un peu pour Noël. Quand on a débarqué à Paris mi-décembre pour refaire les visas, ça faisait déjà six mois que le contrat de travail de Manu avait été renouvelé. On avait nos papiers en règle pour rester sur le sol américain (le fameux DS-2019), mais le visa était requis si on voulait voyager à l’étranger et revenir sur le sol américain. Il fallait donc refaire nos visas.

Les marins place de la Concorde

Sur la place de la Concorde, avant le rendez-vous

Le rendez-vous à l’ambassade était pris depuis un bon mois, et on avait fini le dossier quelques jours avant d’arriver en France. Le lendemain de notre arrivée à Paris, on avait rendez-vous à 11 heures du matin. On n’est pas super frais – vol de nuit, décalage horaire –  mais on s’en foutait car on était super content d’être à Paris. On a passé le contrôle de sécurité à l’entrée, puis l’attente a commencé dans la grande salle bondée. Après 15 minutes, une secrétaire a pris notre dossier, puis quelques minutes plus tard on s’est retrouvé face à l’agent consulaire américain. A ce moment-là, je pensais juste au programme qui m’attendait après l’ambassade : coiffeur, shopping, dîner avec des copines. Mais comme c’est toujours stressant d’être face à un agent dans un cadre officiel, je souriais autant que je pouvais pour augmenter ma visa credibility. Mais après à peine une minute d’entretien, et après avoir répondu à une seule petite question, l’agent nous a tendu un papier : notre dossier devait être soumis à une enquête administrative qui prendrait 4 et 8 semaines.

Notre temps de réaction à l’annonce de cette nouvelle a été assez lent. On n’était pas sûr d’avoir bien compris car on vit à Boston, c’est notre maison là-bas, en plus on a laissé le chauffage en marche (l’argument n’a pas marché), toutes les plantes vont mourir, on a la livraison du panier bio prévu le premier mardi de janvier, je dois assurer mes cours de yoga, Manu doit aller à son boulot et puis j’ai des vacances prévues fin janvier avec des copines… L’agent nous a rassuré : notre candidature semblait très simple, ça pourrait ne prendre que 1 semaine pour se régler. On est ressorti de l’ambassade avec un numéro pour suivre l’avancement de notre dossier en ligne. On était sous le choc. On a erré quelques minutes avant de s’asseoir dans une brasserie, et boire du vin. What else?

Le début de l’attente

Les premiers jours à Paris se sont passés sous le signe des déjeuners, dîners, courses à droite à gauche. C’était la folie des retrouvailles, il faisait beau et bon à Paris, tout était réuni pour des vacances parfaites… mais tout de même teintées d’inquiétude quant au sort que nous réservait l’ambassade. On a cherché en vain quelques infos en ligne, l’ambassade américaine explique succinctement la procédure sur son site. Après, lire ce qu’on trouve sur internet à ce sujet, c’est comme chercher pourquoi on a un bouton sur la joue et trouver qu’on a le cancer du pied : les infos sur les visas en ligne sont souvent dramatiques et sans espoir. De toute façon, on ne nous a demandé aucune information ni aucun papier complémentaire, il fallait juste attendre.

Après ces quelques jours à Paris, on est parti faire un tour de France des familles. Notre mésaventure se retrouvait souvent au cœur des discussions, mais tout le monde compatissait et nous rassurait « Oh ! Mais ça devrait aller, y’a pas de raison ». Moi je me disais tout de même qu’on parlait des services d’immigration américains, pas d’une lettre perdue à la poste. Mais bon, l’ambiance de Noël – le champagne et la nourriture sous perfusion permanente – arrivait à nous égayer.

Début janvier, l’attente, encore

De retour à Paris, Noël et Nouvel An terminés, on avait très envie de rentrer à Boston, mais toujours aucun signe d’évolution de notre dossier. Tous les jours, je regardais le lien que nous avait donné l’ambassade. Le document en ligne comportait une vingtaine de pages, c’était un tableau en pdf avec une liste immense de numéros, et en face, trois statuts possibles :

  • Processings // Démarches administratives en cours
  • Send passport // Envoyer le passeport (pour ceux qui n’auraient pas laissé leur passeport à l’ambassade)
  • Printing // Impression du visa

Au milieu de cette liste, notre numéro et son statut en face, toujours le même : Démarches Administratives. Je me mettais à comparer quel numéro avait changé de statut, à quelle fréquence ça bougeait. La liste s’allongeait de jour en jour, et des gens inscrits après nous avaient leur visa avant nous. On tergiversait de plus en plus sur les raisons de ce non-mouvement de statut. On repensait à tout ce qu’on aurait pu mal faire : mal remplir les papiers des impôts ? trop de cartes de crédit ? du trafic d’organes pour arrondir les fins de mois ?

On a été contraint d’annuler notre billet d’avion de retour pour Boston. On s’est installé chez une copine dans le Marais, puis dans l’appart d’un copain à la Goutte d’Or. On est devenu des pros du squat bien organisé, on a même pris la carte de fidélité du Franprix. Petit coup de pouce du sort : j’ai décroché un nouveau contrat pour un boulot, j’avais de quoi faire, Manu s’est mis à bosser à distance. Finalement, dans les faits, la situation n’était pas si dramatique que ça : on bossait, et le soir on sortait avec nos copains. On reprenait une vie à la parisienne, c’était cool. Mais dans le fond, je balisais grave. Je me demandais quand est-ce que je pourrais rentrer chez moi, et si je le pourrais. Personne ne semblait disposer à nous renseigner, partout, on nous disait la même chose : ATTENDRE.

Attendre les visas

Quelques jours avant mon départ en vacances avec mon groupe de copines – prévu depuis plusieurs mois, j’ai dû tout annuler : le visa n’arrivera pas à temps, c’était sûr cette fois. J’avais le blues, et je regardais, dépitée, leurs photos sur les plages des Iles Vierges américaines. Dire que j’avais acheté deux maillots de bain chez Princesse Tam Tam… Ce contretemps commençait à coûter cher…  Vacances perdues, billets pour Boston échangeables sous conditions onéreuses, tous les abonnements de sport qui tombent à l’eau, le loyer pour du vent, et la vie parisienne olé-olé. Heureusement que les copains étaient là. Et Dadée pour le soutien téléphonique bien sûr.

Fin janvier, enfin une réponse

Un soir, après une journée sympa – la capacité de résilience est incroyable – on a reçu un message (instant geek : Manu avait créé un programme qui vérifiait automatiquement l’état de notre dossier sur le pdf et envoyait un mail en cas de changement). Et bim, le statut avait bougé : « Printing ». Hourrah ! Nous voilà rassurés, pas encore sauvés d’affaires, après autant d’attente, on ne se laissait pas complètement avoir par une vague d’enthousiasme foufou. Mais tout de même, le soulagement était bel et bien là. Quelques jours plus tard, les passeports étaient envoyés (dans le sud de la France, sinon ça aurait été trop simple), puis on les a enfin reçu à Paris, et on a acheté illico des billets pour repartir aux Etats-Unis. On avait nos visas flambant neufs, mais aucune explication de la part de l’administration.

Bilan de cette attente :

  • 46 jours d’attente des visas, soit 6 semaines et demi
  • Une fois le visa en cours d’impression, on a attendu 6 jours supplémentaires pour la réception des passeports
  • Aucune explication ne nous a été donnée sur ce délai ; je me dirais la prochaine fois que dossier bien préparé ne rime pas avec dossier accepté.
  • En rentrant à Boston, m’attendait dans la boîte aux lettres mon autorisation de travail, que j’avais fait renouvelé pour début janvier, et qui était arrivé sans problème et sans délai supplémentaire.

Passeports et valises

Yeah les passeports ! Adieu la vie dans les valises… 

Au-delà de cette attente longue et frustrante, un énorme merci à tous les amis super présents, c’était trop bien d’avoir un petit bout de vie parisienne pendant plus d’un mois avec vous tous – en vrai autour d’un dîner ou par téléphone, ça a rendu les choses plus douces.

Vous êtes toujours plus nombreux à nous suivre, et ça fait très plaisir ! Pour ceux qui viennent d’arriver, suivez-nous sur Facebook – Le Blog de Mathilde, sur Instagram (@mathildepit), sur Twitter (@mathildepit) et sur Google +. Et vous pouvez aussi vous inscrire à la newsletter du blog, un message tous les lundis !

Rédactrice, grande organisatrice et réseau socialite du Blog de Mathilde. Quand je ne suis pas devant un écran, j'organise des visites guidées de Boston, là où j'ai fondé ma petite entreprise "Boston le nez en l'air". Je suis aussi auteure freelance pour un éditeur de guides de voyage et diverses maisons d'édition qui me confient la lourde tâche de divertir le public via des textes sur le yoga ou des jeux de société.

Poster un commentaire sur Facebook

51 Commentaires

  • Alors là tu me fais grave flipper parce que je rentre fin Mars et que j’ai un changement de visa à faire ! Mon premier renouvellement s’etait passé sans probleme (surtout que je l’avais fait par courrier depuis les Etats-Unis !) mais là je change de visa…

    • Répondre 12 Feb 2014

      Mathilde

      bon, je veux pas te faire flipper… mais c’est vrai qu’avant de partir, je ne savais même pas que ce truc de démarches administratives existait.
      Tu passes de quel visa à quel visa ?

      • Mon J2 passe en H1-B à la fin de la semaine et du coup il faudra repasser par l’ambassade pour un nouveau visa lors de mon prochain passage en France! Ce qui est quand même rageant quand tu penses que si je ne quitte pas le territoire américain, j’ai tous les papiers pour rester jusqu’en 2017!!!

        • T’inquite pas je suis passee de J1 a H1B cette annee et je n’ai eu aucun probleme. Amene les documents qu’ils te demandent par contre juste pour etre sure. Moi ils m’ont rien demande (diplome ou petition) alors que j’avais passe la nuit avec ma mere a les chercher…

  • Répondre 12 Feb 2014

    Liz

    Ouf!! Félicitations :)

  • Répondre 12 Feb 2014

    Caro

    Argh, je me disais aussi que votre séjour en France semblait super long… Contente que ça se soit arrangé et ravie de pouvoir continuer à suivre vos aventures à Boston ! :)

    • Répondre 12 Feb 2014

      Caro

      Et au fait, les plantes ont survécu ? :)

  • Répondre 12 Feb 2014

    Eugenie

    Jeanne, je voudrais pas te faire flipper mais comme Mathilde je suis aussi restée coincée 6 semaines en France en 2011 quand j’ai changé de visa (du J1 au H1B). Et je compatis: le stress et le choc quand on t’annonce que ça va prendre plus de temps que prévu et que tu commences à douter de pouvoir remettre un pied dans ton chez toi américain, le côté un peu sympa de pouvoir profiter de la famille et des amis un peu plus longtemps, mais la boule au ventre quand meme!
    Mais je te rassure, mon homme qui avait fait la même démarche que moi mais juste 3 semaines avant, n’avait eu aucun souci lui!

  • Répondre 12 Feb 2014

    Pauline - kissandflyaway

    Ohlala, quel périple ! J’étais surprise aussi que les vacances en France soient si longues… Quand on se sent chez soi ailleurs, et qu’on nous empêche d’y retourner, j’imagine que ça doit être super angoissant. Enfin, tout est bien qui finit bien 😉

  • Répondre 12 Feb 2014

    Little Caro

    Eh bien quelles aventures, heureusement que tout se finit bien et que vous avez pu retrouver vos pénates sans les quitter maintenant !? 😉 mais pourquoi ce long temps d’attente?? Jeanne, si tu te retrouves bloquée en Europe en attente de visa, tu peux squatter à la maison le temps qu’il faudra! :)) mais j’espère que tout se passera bien!

  • Répondre 12 Feb 2014

    mariel

    La vache, quelle histoire, j’imagine le stress!

  • Ouah… nous rentrons dans 1 mois pour nos visas… là je flippe un peu.
    Au final, vous ne savez toujours pas pourquoi vous avez dû attendre je suppose ?

    • Répondre 12 Feb 2014

      Mathilde

      Aucune explication n’a été donnée, non !
      Bon, cette procédure n’est pas systématique, je croise les doigts pour vous (et parfois ça va plus vite que 6 semaines).

      • Du coup, j’en profite pour te demander, quand tu as rempli le DS160 en ligne, dans « home address » et « mailing address » tu as mis ton adresse us ou une adresse en france ?
        Nous avons mis notre adresse us et du coup je doute beaucoup. Je ne sais pas si c’est possible de refaire un DS160 s’il faut corriger ça…

        • Répondre 13 Feb 2014

          Mathilde

          Désolée de faire stresser tout le monde, je pense que ça se passe normalement dans plein de cas.
          Pour le DS 160, nous avons mis notre adresse en France puisque nous ne sommes techniquement pas résidents aux USA.

          • 13 Feb 2014

            melo - furtherwest

            Ah mince, Mademoiselle A me dit qu’elle met son adresse aux usa… en fait j’ai l’impression que personne ne fait pareil, du coup j’hésite beaucoup … Au final, pas simple de s’y retrouver. Merci pour ta réponse en tout cas.

  • Répondre 12 Feb 2014

    Fofifonfec (la cous')

    Vous revendez réellement des organes au marché noir?? 😉
    Bien contente que tout soit rétabli! (je vais de ce pas le dire à Maman, qui transmettra à Mémé) Des bisous à tous les deux!

    • Répondre 12 Feb 2014

      Mathilde

      on pensait revendre des pruneaux mais les organes c’est plus rentable
      Bisous à ta mère et à mémé !

  • Répondre 12 Feb 2014

    Julie

    Oulala ce post est plutôt effrayant….on comprends mieux alors ses loooooooongues vacances en France. Ouf, vous êtes rentrés! Vois le côté positif : tu as un nouveau job (what is it? what is it?)
    Bises de San Diego où il fait toujours beau (bah…temps surprenant récemment mais il ne faut pas rêver ; on garde au moins un jour sur deux de soleil!!)

  • Répondre 12 Feb 2014

    LaNe

    OMG c’est fou! Vous avez dû TELLEMENT stresser! Je suis aussi dans un ‘entre-deux’ Visas, mais étant restée au Canada je n’ai pas le même stress de ne pas pouvoir rentrer (juste celui de perdre mon permis de travail du jour au lendemain). Je compatis vraiment, ça a dû être horrible :/ et je suppose que vous ne pouviez pas rentrer en touristes et attendre votre visa aux US…
    Contente que ça se soit arrangé en tous cas! Bon retour :)

  • Répondre 12 Feb 2014

    Marie-Camille

    Enfin après une très longue attente!!!! Les plantes ont survécus???? Gros bisous les cousins redevenus vraiment américain!!

    • Répondre 12 Feb 2014

      Mathilde

      Une plante tropicale a survécu.
      Pour le reste, elles font vraiment la tête… Manu va leur parler pour les réanimer (peut-être)

  • C’est décidé. Tant que j’ai un visa valide (même s’il n’est pas dans mon passeport), je ne quitte pas les US ! #Flipette

  • Répondre 12 Feb 2014

    Ze Coach

    J’imagine le stress.
    Moi j’avais un visa pour ma famille exclusivement rattaché à la boîte française qui m’envoyait dans sa branche Américaine (L1). Ils ont vendu leur branche Américaine et on voulait rester. La branche « coupée » devenue purement américaine a fait en urgence une demande de carte verte. On s’en est finalement bien sorti avec une carte qui nous offre plus d’options pour l’avenir. Mais ça nous a semblé long (6 mois, en fait très court par rapport à beaucoup de nos connaissances) mais on se voyait déjà rentrer en France, plus tôt que prévu. Voilà pour mon expérience avec les visas US.
    J’aime beaucoup suivre ton blog. Merci.

  • P*tain, c’est fou ! Et tellement pas respectueux je trouve. T’es censée faire quoi pendant ces 6 semaines et demi ? D’arrêter de vivre ? Donc en gros la chose à faire c’est de ne surtout pas sortir des Etats-Unis, au moins tu t’évites des ennuies… Le pire c’est de penser que nous, on est français, donc les démarches doivent être relativement « simples » comparées à celles nécessaires pour d’autres nationalités !

    • Répondre 12 Feb 2014

      Mathilde

      Techniquement, je n’étais pas censée prendre de billets d’avion sans avoir de visa…
      C’est vrai que ce qui est dur est de ne pas avoir d’interlocuteur à qui parler. On aurait pu commencer des démarches après 8 semaines d’attente, avec un avocat, et heureusement, on en est pas arrivé là.

  • Je me disais bien que vous êtiez restés quand même longtemps lol 😉
    Bon en tout cas…. vous les avez =D !

  • Répondre 12 Feb 2014

    Marjolaine

    Oh purée, c’est rageant ce genre de choses : aucune info, aucun autre choix qu’attendre, un loyer à payer à Boston, des billets d’avion à annuler… et aucune explication au final. Je me demandais justement pourquoi vous restiez si longtemps à Paris, et j’avais songé à un problème de visa.
    Malheureusement, ce sont les affres de l’administration américaine (ou de toute administration en général…). De notre côté, on a eu droit, au dernier moment, à un tirage au sort pour notre visa… c’est sympa de savoir que son avenir va être joué à pile ou face… 😉

  • Répondre 12 Feb 2014

    Anaïs

    Hello Mathilde, question annexe mais combien de temps a pris le renouvellement de ton autorisation de travail? Est-ce qu’il faut repayer quasiment $400? Merci! :)

  • Répondre 12 Feb 2014

    Lyly

    Nous aussi on a eu ce problème avec le visa de Choup en 2011. Mais comme son I-94 expiré plus tard il est resté sur le sol US en attendant que ces « démarches administratives » se fassent et moi j’ai du rentrer l’attendre plus de 6 semaines comme mon I-94 expiré. Du coup, j’ai attendu plus de 6 semaine en France avant qu’il me rejoigne pour le rdv et qu’on ait enfin nos nouveaux visas. C’était son 3eme renouvellement de visa E et on a eu aucune explication mis à part l’agent qui nous a dit « vous n’étiez pas déjà là en juin » (date à laquelle on était sensé renouvelé le visa…)

  • Répondre 13 Feb 2014

    MissCarole

    Quel stress! Et quel dommage pour les vacances perdues :-( Je trouvais aussi que vous restiez longtemps sur Paris.

  • Répondre 13 Feb 2014

    Farfadette

    La situation super flippante quand même ! Quand je voyais tes photos sur Instagram de paris je pensais que vous étiez revenu pour de bon mais cela m’étonnais quand meme ! Le truc c’est que vis a vis de ton homme qui a quand meme eu son renouvellement de travail et toi aussi je ne sais pas pourquoi cela pred autant de temps pour un visa sachant que bon vous vivez la bas et pas ici !!

    Mais super contente pour vous deux que vous soyez revenus dans votre chez vous ^^

  • Répondre 13 Feb 2014

    Maïté

    C’est clair qu’au final, quand tu passes des semaines dans l’attente sans savoir sur quoi se joue la décision, tu ne profites pas entièrement du temps en plus passé avec tes proches… C’est frustrant.
    Il fallait juste qu’on se voit pour prendre un café et tout rentrait dans l’ordre. C’est ça un bon avocat Mathilde, un charisme qui change le cours de ta vie.

    • Répondre 13 Feb 2014

      Mathilde

      C’est vrai que tout a changé après notre café. Je n’oublierai jamais.

  • Répondre 13 Feb 2014

    piton -daddy -

    c’est à cause de manu……………………cheveux taillés et barbe rafraîchie, tout concorde à penser qu’il dissimulait quelque chose sous son nouveau look…………….d’où 6 semaines et demi pour finir de couper les cheveux en quatre…………allez!! portez vous bien et donnez nous de vos news..biz.;-))

  • Répondre 13 Feb 2014

    Charlie

    Well come back…je suis certain que vous savourez la neige bostonienne en vous roulant dedans. Content que vous soyez rentres.
    Et maintemant que tout le monde flippe pour les renouvellement de Visa, pour moi, la sortie du territoire, c’est uniquement en cas d’extreme urgence :-)

    • Répondre 13 Feb 2014

      Mathilde

      Oui ! on est content pour la neige (vraiment). Ta boule de neige avait disparu du congélo par contre.

  • Plus de 8 ans aux US en passant par (et en renouvellant) des visas divers et varies, jamais entendu parle de ca! On croyait que ces d’histoires faisaient parti des legendes urbaines… Au max, on attendait 4 jours pour recevoir le passeport avec le visa…sont vraiment lourdingues parfois…vivement la green card
    en esperant de voir les photos des virgin islands un de ces jours! ce n’est que partie remise!

  • Répondre 14 Feb 2014

    Jackie Brown

    Il faut se dire que pour la carte verte, ça ira tout seul. Avant c’était le contraire, H1B assez rapide (enfin, relativement) et un temps fou pour l’autorisation de travail et la carte verte. Bon courage pour la suite.

  • Répondre 2 May 2014

    Mathilde

    Bonjour Mathilde !
    Je tiens à te féliciter pour ton super blog, ça donne vraiment envie de te découvrir Boston et j’aime beaucoup le ton de tes articles !
    Pour les visas quelle galère ! du coup vous avez à nouveau un visa J1 ou un visa HB1 !

    bonne continuation

    Mathilde ( également ) :)

  • Répondre 29 Sep 2014

    Victoire

    Aaaarrrrgh ! C’est quoi cette histoire ? On peut pas rentrer pour un petit week-end en France quand on est expat aux USA ? Cata de chez cata !
    A priori, on (on = sky my husband + me + petite chérie 8 ans d’âge) part pour un an à Stanford fin juin 2015. Visa étudiant pour l’homme, moi je joue la femme au foyer. Ton post signifierait qu’on ne peut pas se faire un voyage en Europe pendant l’année d’expatriation ???
    Je savais que si on trouvait un job aux USA à l’issue des études il faudrait revenir d’abord en France pour changer de visa (et vendre la maison, accessoirement). Mais là, j’hallucine. Grave, comme y disent les jeunes…
    Merci de ta réponse…

    • Répondre 29 Sep 2014

      Mathilde

      Attention : on a rencontré ce problème lors du renouvellement de nos visas, avec un passage à l’ambassade. L’enquête administrative n’est pas non plus systématique, tu peux renouveler ton visa et que ça se fasse en cinq minutes à l’ambassade.
      Si tu rentres en France pour un weekend (enfin, de Stanford ça risque de faire un très court/cher weekend), a priori tu ne passes pas par l’ambassade donc tu ne devrais pas avoir de problème.
      Bon départ aux USA !

      • Répondre 29 Sep 2014

        Victoire

        Quelle réactivité ! Merci de ta réponse, qui me rassure. Certes le petit retour imprévu Stanford-Paris ne serait pas donné, mais on est bien obligés de le prévoir, avec des parents qui ont dépassé les 80 balais et des aînées qui pourraient bien trouver malin de tomber enceintes pendant notre année d’expat (même si je n’ai pas hâte d’être grand-mère à pas encore 50 balais, je préfère quand même la 2nde option à la 1ère)…

  • Répondre 10 Oct 2014

    Coralie

    Salut Mathilde !

    J’ai lu ton article avec beaucoup d’interet puisque j’ai été sélectionné pour le H1B et que je suis en France pendant quelques semaines pour le récuperer avant de repartir vivre a San Francisco.
    J’ai une question de logistique pour la demande d’un H1B : faut-il avoir une enveloppe Chronoposte que le consulat utilise pour renvoyer le passeport et le visa a notre adresse francaise ? C’est demandé pour le visa J1 mais je n’ai rien lu a ce sujet pour le H1B.

    Merci d’avance !
    Coralie

  • Répondre 4 May 2016

    marie laurent

    Bonjour,
    Tout d’abord merci pour votre blog! il y a plein d’info utiles et ça rassure pas mal de savoir que d’autres ont survécue à ce qu’il nous attend! Mon futur mari à accepté un post-doc dans le Massachusetts. Actuellement je travaille et gagne bien ma vie. Notre aventure de deux ans au US va donc mettre un coup à ma carrière et aux finances! Pour limiter la casse j’aimerai partir 2-3 mois apres lui. Je n’arrive pas a trouver un site qui explique si le visa J2 peut partir apres le J1, et si c’est le cas, jusqu’à combien de temps apres? Pouvez vous m’aider sur ce point? Merci beaucoup

  • Répondre 26 Sep 2016

    CYN

    hahaha le parcours du combattant ma pauvre ! Moi j’habite en Afrique depuis 4 ans maintenant alors les visa de travail .. je connais ! Sauf qu’ici rien n’est clair, tout marche au pot de vin… bref c’est pas le même genre mais c’est toute une histoire aussi !

  • Répondre 17 Oct 2016

    Bunel

    Salut Malthide,

    Déjà merci pour ton vecu ça aide bien .:-)

    Notre visa L1 et L2 doit être renouvelé sois pour 2 ans et la on le fait sur place et on peux rester aux states,ou refaire une demande a l’ambassade de Paris pour un visa de 3 ans, mais la est notre doute! Car en lisant ton aventure on ne veux pas être bloqués pendant 1 mois en France .:-( un vrai dilem .une question ma présence et telle obligatoire à l’ambassade moi je suis le l2? Si toutefois tu le sait.

  • Répondre 21 Oct 2016

    Laura

    Salut Mathilde!
    J’adore ton blog très utiles et plein de bons conseils pour nous expatriés! J’aurais une petite question je rencontre quelques difficultés à obtenir mon permis ici dû à différent sur passeport et visa. Je m’explique je suis mariée j’ai donc deux noms sur mon passeport mais il n’en ont mis qu’un sur mon visa…As tu eu le même problème? Ou ton passeport match bien avec ton visa?

    Merci d’avance!

    • Répondre 21 Oct 2016

      Mathilde

      Aucune idée ! je n’ai pas changé de nom en me mariant…

Laissez une réponse