La folie du snack aux Etats-Unis, à toute heure et n’importe où !

Qu'est-ce qu'un snack ? Une réponse de Betty Draper

Le “snack”, c’est une collation sans aucune règle de bienséance. Le snack signifie manger n’importe quoi, dans n’importe quel format, n’importe quand et surtout n’importe où. Le snack n’a aucune limite, il est partout, et touche tout le monde. On a beau se dire qu’on ne touchera jamais à ces boulettes orangeasses à l’odeur pestilentielle de fromage chimique, et un jour, bam, on en mange une, et on réalise que la vie ne sera plus jamais pareil. De la même façon, on croit qu’on ne mettra jamais de peanut butter sur son pain avec de la confiture, “C’est pas comme ça qu’on m’a élevée”. Et puis finalement on le fait, et on trouve ça… bon.

Le snack, qu’est-ce que c’est ?

L’existence du snack m’a été imposée par la dure vie de bureau, alias le cubicle, qui, par son absence de murs véritables, m’a fait devenir familière de tous ces bruits de bouche, dès 9 heures du mat, et ce jusqu’à environ 16h30. Je peux dire que mon collègue d’en face fait une petite pause quand j’entends qu’il ouvre son paquet de mini-carottes : “Tiens, c’est l’heure de la pause.”
On peut snacker en réunion de travail, avaler des chips tout en écoutant son chef faire une présentation sérieuse ; on peut snacker partout : dans la voiture, en marchant dans la rue, dans un métro bondé, dans l’ascenseur, etc. Le snack n’a pas de raison d’être, il n’est pas vraiment motivé par la faim, c’est plus un geste machinal.
Le snack pourrait se traduire par grignotage, mais il n’a pas cette dimension  de culpabilité : on ne boulotte pas son snack en cachette devant son écran d’ordi.
Petite distinction entre le snack et le “treat” (que l’on retrouve dans l’expression d’Halloween “trick or treat” quand les enfants frappent aux portes pour réclamer des bonbons). Le treat, c’est plus le petit truc qui fait plaisir, la faiblesse gourmande qu’on s’accorde une fois de temps en temps. Par exemple aller manger un cupcake, ce serait plus du l’ordre du “treat” que du “snack”. Par contre manger tous les jours des cupcakes, c’est du snack.

Snack, j’écris ton nom

Je ne pourrais pas lister l’intégralité des snacks existants, ce serait tout bonnement irréaliste, car tout peut être snack en soi, même une simple et innocente pomme. Néanmoins, voici une sélection des snacks les plus foufous que le dieu de la junk food a mis sur mon chemin :

  • Le fromage à éplucher. L’une de mes collègues en raffole et en mange tous les jours, ou presque. Le fromage à éplucher est au camembert ce que le surimi est à la sole. En gros, c’est un bâtonnet de cheddar ou de mozzarella, emballé dans du plastique. Pour le manger, on ne le croque pas, on l’épluche – littéralement – en fines lamelles. Intriguée, j’ai voulu en acheter au supermarché, mais comme c’est vendu par lot de 50, j’ai préféré renoncer.

Snack Stick de fromage à éplucher

  • Le peanut butter. Les premiers mois, on avait acheté un pot de peanut butter bio. Grave erreur, car c’est justement les sucres ajoutés, conservateurs et tout le toutim qui rendent le peanut butter délicieux – comme l’huile de palme pour le Nutella. Certains sont partisans du peanut butter lisse, d’autres le préfèrent avec des petits éclats de cacahuètes. Le PB&J est un classique, un sandwich au peanut butter et à la confiture, mais ce n’est pas vraiment considéré comme un snack, c’est plus un lunch. Autre spécialité de peanut butter : “les fourmis sur la bûche”, alias “ants on a log”, un bâtonnet de céleri cru, recouvert de peanut butter avec des raisins secs par dessus. Ludique.

Snack Peanut Butter

  • Les Cheeze-it. Dans une soirée, il y a quelques mois, j’ai eu le malheur de goûter à ces biscuits apéro complètement addictifs – orange fluo, goût fromage, très salé. En plus, les Cheeze-it sont fourbes, ils existent en plein de format différents, dans des paquets aux couleurs joyeuses et qu’on a envie d’acheter à tout prix en sortant du boulot le soir.

Snack Cheeze it

  • Le beef jerky. C’est de la viande séchée, plus ou moins épicée, qui ressemble à un bout de plastique très odorant. On peut en trouver partout, même dans les stations service. C’est pour ça qu’on en achète souvent quand on part en week-end, Manu en raffole et trouve que ça fait cowboy d’en manger – ou plutôt d’en chiquer. A l’intérieur de chaque paquet, on trouve des petits sachets blancs, les mêmes que quand on achète des chaussures, pour éviter qu’il y ait de l’humidité à l’intérieur. Pourquoi ? Je pense que le beef kerky ne périme jamais.

Snack Beef Jerky

  • Le Trail Mix. C’est un mélange de graines, de fruits secs, voire de chocolat et de M&M’s. C’est typiquement un snack qui fait “sain”, d’ailleurs son nom signifie en gros, le snack du randonneur. Ce snack nous a sauvé quand on a fait une randonnée à Yosemite l’été dernier, on avait juste un sandwich et un trail mix qu’on a lentement picoré en marchant péniblement sur le chemin escarpé.

Snack Trail Mix

  • Le pop corn. Vous allez me dire : on connaît déjà le pop corn ! Sauf qu’il y a encore plus fort que le pop corn – salé ou sucré – il y a le pop corn recouvert d’une louche de beurre fondu. La première fois qu’on nous l’a proposé au cinéma, on a accepté, “pour voir”. Au bout d’une heure de boulotage intensif, on venait à bout du paquet de pop corn (format mini) : repus, les mains grasses, et sûrs qu’on recommencerait une autre fois.
  • Le pretzel. C’est un bretzel géant, et qui s’écrit avec un “p”. Je ne connaissais que les mini-bretzels d’apéro et n’avais jamais essayé les grands qui ressemblent à des brioches avec des gros grains de sel. Il y a pas mal de vendeur de pretztels ampulants (ce “p”, je ne m’y fais pas), mais n’ai jamais osé en acheté un. J’ai eu l’occasion d’en goûter au boulot où une fête était organisée pour la reprise de la saison du football (américain). Les stands de bouffe qu’on trouve dans les stades avaient été recréés, dont le fameux pretzel. Je n’en ai aucun souvenir particulier.

Cet article n’est pas sponsorisé par Boston Organics, notre maraîcher et épicier en ligne, qui vend lui aussi des snacks mais plus du genre cranberries séchées.

Rédactrice, grande organisatrice et réseau socialite du Blog de Mathilde. Quand je ne suis pas devant un écran, j'organise des visites guidées de Boston, là où j'ai fondé ma petite entreprise "Boston le nez en l'air". Je suis aussi auteure freelance pour un éditeur de guides de voyage et diverses maisons d'édition qui me confient la lourde tâche de divertir le public via des textes sur le yoga ou des jeux de société.

Poster un commentaire sur Facebook

24 Commentaires

  • Répondre 18 Apr 2013

    Isabelle

    alors : pour amener un témoignage à ton message : le snack c’est aussi tellement inscrit dans leur gène que il n’est pas interdit de manger en classe : oui, un élève peut sortir son snack à toute heure et juste le manger, le prof ne dit rien ..
    par contre, le peanut butter, c’est excellent quand c’est pur : sans sucre ajouté, ni huile ajouté, c’est une bonne source d’acides gras insaturés et de protéines.. j’étais incrédules quand mon prof de gym me l’a dit mais c’est vrai … alors sans confiture, c’est encore mieux .. mais juste au p’tit dej et pas à un autre moment …

    • Répondre 19 Apr 2013

      Sarah

      En fait si on met du « fruit preserve » au lieu de mettre du « jam » ou « spreadable fruit » c’est plus sain et moins fat. 😉

  • le peanut butter, à mon avis bien plus sain que notre Nutella tout pourri 😀
    Les gros Bretzels au bon gout de pain j’adore ca, on en trouve aussi beaucoup en Allemagne.

  • Répondre 19 Apr 2013

    Anna Austruy

    et le poids dans tout ça ??? comment tu fais pour résister
    et ne pas trop abuser ??

    • Répondre 23 Apr 2013

      Mathilde

      Chère Anna ! Je te reconnais bien là. Le post est un condensé de tous les snacks testés ces derniers mois, mais promis, je n’en mange pas tous les jours loin de là !

  • Répondre 19 Apr 2013

    Pioute

    Miam, du Beef Jerky !! :)

  • Répondre 19 Apr 2013

    Ana

    Ahah c’est marrant de voir la photo de Betty, je viens justement de commencer la saison 5 de Mad Men où on la voit sous un autre jour!
    Je ne connaissais pas le beef jerky mais son aspect et sa description ne m’attire pas du tout…

  • Répondre 19 Apr 2013

    Eugenie

    Ah les bruits de bouffe au bureau, c’est vrai qu’entre les snacks de chaun, ça ne s’arrête jamais! Et les petites carottes, c’est le pire! Bien bruyant!

  • Répondre 19 Apr 2013

    Caro

    Salut ! J’ai adoré ton blog et d’ailleurs je l’ai lu en entier en quelques jours !
    Ici à Montréal le snack aussi est une institution, perso, je m’y fais pas, trop peur de prendre des kilos !

    • Répondre 23 Apr 2013

      Mathilde

      Merci Caro !!
      J’essaie de résister au snack, mais par « devoir » de comprendre comment ça marche, je me devais de goûter 😉

  • Répondre 19 Apr 2013

    Sarah

    Pour les Pretzels il faut venir en Pennsylvanie! C’est l’etat phare pour ca! Et je te garantie que tu vas tomber amoureuse!! Le fromage a eplucher c’est bon mais sans plus, c’est juste ludique a manger mais sinon ca a le gout de fromage c’est tout!
    Pareil, je mettais dit: PB&J JAMAIS ca n’a aucun sens et maintenant j’en mange presque tous les jour pour mon snack de 16h!

  • Répondre 19 Apr 2013

    Maïté

    Le pire au bout ce sont les paquets de « baby carrots » que mes collègues mangent la bouche ouverte. Je pense que même les chips ça fait moins de bruit.
    J’ai tenté le beef jerky, j’ai pas aimé du tout. Ca a à la fois pas de goût et trop de goût.
    Le fromage à éplucher j’en mangeais en France, ça s’appelle du Ficello. C’est pas mauvais !

    Perso au boulot je mange surtout des amandes ou des fruits, ou encore les cookies healthy à la banane et oatmeal… Mais c’est vrai que j’ai tendance à grignotter plus qu’avant avec tout le monde qui mange autour de moi au boulot.

    • Répondre 23 Apr 2013

      Mathilde

      Connaissais pas le Ficello – marrant ce nom d’ailleurs.
      Le beef jerky me dégoûte aussi, la première fois que j’en ai goûté, j’imaginais manger du bon jambon fumé : grosse déception. Mais Manu kiffe à fond.

  • Répondre 20 Apr 2013

    GARNIER

    Bonjour Mathilde,
    Blog très sympa et vivant, merci !
    Nous sommes français, restaurateurs, et avons pour projet de nous installer aux USA. Nous sommes évidemment attirés par les grandes villes que nous connaissons déjà, mais souhaitons ne fermer aucune porte. Boston et la Nouvelle Angleterre, pourquoi pas ? Peux tu nous éclairer un peu sur la vie des français là-bas (même si ton blog le fait déjà un peu) et sur les restos français, y en a t’il beaucoup, quel sorte, est-ce qu’ils fonctionnent bien, etc… ?
    Merci de me répondre sur mon mail plutôt qu’en « live » sur le blog.
    Merci.
    Christophe

    • Répondre 23 Apr 2013

      Mathilde

      Hello Christophe,
      Je ne connais pas « les français de Boston » en tant que tel, mais la vie en général est plutôt bien par ici. Après chaque immigré vit l’immigration différemment je suppose (réseaux pro et perso à reconstruire, acclimatation à une nouvelle culture, etc.).
      Je ne vais pas dans les restos français, je n’en ai essayé qu’un seul, « Petit Robert Bistro » qui semblait super touristique – type resto à Saint-Michel à Paris avec une tour Eiffel qui clignote devant le resto, mais finalement mieux que prévu, avec plutôt des spécialités du Sud ouest.
      Mathilde

  • Miam ça a l’air si bon! Le pop corn avec du beurre et le beurre de cacahuètes, je pense que je pourrais y devenir accro, comme au fromage à éplucher :-). Déjà que j’adore les biscuits apéro… ^^ par contre snacker devant quelqu’un qui parle, en réunion pro, j’aurais du mal :-) bisous!

    • Répondre 23 Apr 2013

      Mathilde

      C’est surtout ça qui est trop bizarre : snacker devant tout le monde comme si de rien n’était…

  • Répondre 21 Apr 2013

    Cess in the US

    Alors j’ai testé le fromage à éplucher (vendu par 10 et organic de chez Trader Joe’s pour me donner bonne conscience)…bon ça a un peu goût de « plastique », c’est pas mauvais mais loin d’être inoubliable, en fait c’est surtout « marrant » d’éplucher le fromage ! Je ne connaissais pas le « ants on a log » mais ta description me laisse sceptique… as tu osé goûter ?

    • Répondre 23 Apr 2013

      Mathilde

      Non pas goûté ! c’est un truc pour les enfants apparemment.

  • Répondre 23 Apr 2013

    americanosity

    J’adore le PB and J, mais pour ce qui est du reste, j’ai un peu plus de mal. Le popcorn au beurre et caramel, c’est LEGEREMENT ecoeurant !
    Et, à l’inverse on m’a demandé si nos crèpes étaient considérées comme snack ou treat…

  • Répondre 10 Aug 2014

    Arnaud

    Le fromage a éplucher on en trouve même en France maintenant, c’est le ficello si ma mémoire est bonne.

    Les Bretzels ! Une vraie institution, au même titre que la mauricette ou le Kougelhopf, en Alsace (qu’on trouvera tous les trois dans les apéros de mariage ou autres).
    Les allemands ont même la version « Butter Bretzel », coupé en deux dans l’épaisseur et tartiné de beurre comme on le ferait avec une baguette.
    Du coup, je suis impatient de goûter la version US…

  • Répondre 23 Dec 2015

    marlène

    Trop ça!! le snack est une institution c’est vraiment dingue! et qui explique leur problème d’obésité…
    Mais tu as oublié le snack fétiche : le goldfish of course! bon il est plus pour les enfants mais ça reste un snack.
    bises 😉

    • Répondre 30 Dec 2015

      Mathilde

      Ah ah, bon, plein d’amis à moi snackent et courent des marathons aussi 😉
      Je n’ai quasiment jamais mangé de goldfish !! j’ai l’impression que c’est plus un truc pour les enfants (et du coup pour les mamans !)
      Bises,

Laissez une réponse