Jury Duty, ou être juré aux Etats-Unis

jury duty
Jury Duty - être juré

Pourquoi je reçois quand même ce courrier ? Parce que j’ai un numéro de sécu ou mon permis américain, ce qui m’a inscrit sur une liste ? Je ne sais pas.

J’ai reçu, pour la deuxième fois depuis que je vis aux Etats-Unis, un courrier de convocation pour être juré. Ça s’appelle le « Jury Duty » ou le devoir de juré. La première fois que j’ai reçu cette convocation, quelques mois après être arrivée à Boston, j’ai cru à une blague.
Heureusement, j’ai une bonne raison qui me disqualifie de ce jury : je ne suis pas citoyenne américaine. Je me suis connectée au site des jurés du Massachusetts, et hop, j’ai validé ma demande de révocation.
Dans le cas où j’aurais pu être sélectionnée, ça ne garantit pas une sélection finale dans le panel de jurés, il faut répondre à un questionnaire, puis les deux parties (accusation et défense) décident qui retenir ou pas, en fonction des réponses et du profil recherché.
Par exemple, une mère de famille noire sera plus favorable pour la défense d’un accusé noir qu’un homme blanc. Si une des deux parties estime que le juré peut être partial, elle demande au juge de le récuser. Si ce n’est pas une question de partialité, chaque partie à un nombre limité de demande de récusation pour des motifs qu’ils n’ont pas à justifier.

Les jurés en France vs aux Etats-Unis

Dilbert Jury

Dilbert

Personne n’aime faire partie d’un jury, même si c’est un devoir civique, ça prend du temps, et c’est très mal compensé financièrement – et l’employeur n’est pas obligé de continuer à rémunérer la personne quand elle est en jury duty – là encore, ça dépend des Etats et des contrats de travail. En plus, comme le met en avant le comic ci-dessous, on est juge du destin de quelqu’un, c’est loin d’être simple.

Utiliser un jury populaire est plus courant aux Etats-Unis qu’en France, où il n’y a un jury que pour des affaires traitées par la Cour d’assises. Aux Etats-Unis, en fonction de chaque Etat, on trouve des jurys pour des affaires aussi bien civiles (conflit entre deux personnes privées) que pénales (pour punir des infractions – délits, crimes…). Il existe aussi la procédure du Grand Jury – qui doit déterminer si oui ou non un procès doit avoir lieu.

Les récentes affaires sensibles de jurés aux Etats-Unis :

Le procès Tsarnaev à Boston : La sélection du jury pour le procès de Dzhokhar Tsarnaev, l’un des poseurs de bombes lors du marathon de Boston en avril 2013, a commencé il y a quelques jours. Plus de 1,200 personnes ont reçu une convocation, ils doivent ensuite remplir un questionnaire de plus de 100 questions, pour déterminer s’il y a conflit d’intérêts. Tous les gens en défaveur de la peine de mort seront écartés de ce jury, dans la mesure où un juré doit être capable d’envisager toutes les sanctions possibles, peine de mort compris. J’ai du mal à comprendre cette logique.

Le cas Michael Brown à Ferguson : dans le cas de l’adolescent noir non armé Michael Brown, tué par un policier blanc, à Ferguson début août 2014, c’est un Grand Jury qui a décidé si oui ou non il y avait matière à juger cette affaire devant un tribunal. Quand le Grand Jury a estimé, sur la base de témoignages de témoins et de preuves médico-légales que le policier Wilson n’avait pas à être jugé pour avoir tué le jeune homme, la ville de Ferguson – et le reste du pays – se sont enflammés.

Le cas Eric Garner à New York : Eric Garner est mort suite à une arrestation musclée par la police. Dans une vidéo diffusée sur Internet, on le voit étouffer alors qu’il est mis à terre par les policiers – vidéo horrible à regarder quand on comprend que ce n’est ni un énième gag, mais que la vie de quelqu’un est en jeu, et qu’on est passivement en train de regarder la scène.
Le Grand Jury de Staten Island a là encore estimé qu’il n’y avait un non-lieu. S’en sont suivis d’impressionnantes manifestations à New York et ailleurs dans le pays – car l’affaire s’est déroulée peu de temps après celle de Michael Brown, sous fond similaire de racisme.

Les jurés dans une série et un film :

  • Liz Lemon, le personnage de Tina Fey dans 30 Rock cherche à se faire exemptée en se faisant passer pour folle « Je suis un hologramme ».
  • Beaucoup plus sérieux, le film Douze hommes en colère (12 Angry Men), raconte comment un juré tente de convaincre les 11 autres jurés que l’homme dont ils jugent l’affaire n’est pas coupable du crime dont on l’accuse.

Merci à Maïté, avocate hors pair, d’avoir relu cet article.

Image principale : le premier jury de femmes à Los Angeles en 1911

Rédactrice, grande organisatrice et réseau socialite du Blog de Mathilde. Quand je ne suis pas devant un écran, j'organise des visites guidées de Boston, là où j'ai fondé ma petite entreprise "Boston le nez en l'air". Je suis aussi auteure freelance pour un éditeur de guides de voyage et diverses maisons d'édition qui me confient la lourde tâche de divertir le public via des textes sur le yoga ou des jeux de société.

Poster un commentaire sur Facebook

11 Commentaires

  • Répondre 14 Jan 2015

    Karine

    Une seule personne que je connais a été tirée au sort et réellement juré (en France)… Il a pas dormi pendant 15 jours après ça…. J’espère que je n’aurai jamais à le faire… surtout en France c’est toujours des trucs lourds..

  • Répondre 15 Jan 2015

    Dorothée

    Bonjour Mathilde. Très intéressant ton article. Je ne pensais pas qu’ils convoquaient autant de potentiels jurés dans un jugement. Quand aux différentes arcanes judiciaires, je m’y perds encore! :-)

  • Répondre 15 Jan 2015

    Maïté

    C’est hyper intéressant d’être juré. Pas facile pour certaines affaires, mais vraiment enrichissant.
    Même sans être juré, en France, la plupart des sessions d’assises sont publiques. Même si vous n’êtes pas jurés, vous pouvez y assister s’il y a de la place. C’est bien de le faire une fois, pour se rendre compte que la façon dont se déroule un procès d’assises (mais vous pouvez aussi aller voir des audiences dans d’autres tribunaux, pour des affaires « moins graves » si vous êtes un peu sensibles). Ca enlève aussi la vision très américaine qu’on a de certains procès, à base « OBJECTION VOTRE HONNEUR ». C’est surtout des « Bon et bien maintenant on va écouter l’expert chargé de nous dire si l’accusé est gaucher ou droitier ».

    • Répondre 15 Jan 2015

      Manu

      Pas besoin d’aller au tribunal, je pense que regarder Judge Judy est plus realiste 😀

      • Répondre 19 Jan 2015

        Maite

        Sauf erreur de ma part, y’a pas de juré dans Judge Judy :p
        Je pense que ma vocation est venue de la merveilleuse série « TRIBUNAL », pas du tout anxiogène et tellement réaliste. J’avoue, je préfère Judge Judy.

  • Super intéressant cet article ! Je me suis toujours posée plein de questions sur le système des jurés aux États-Unis. Et moi aussi ça me choque les gens écartés parce qu’is sont contre la peine de mort.
    Enfin bref, merci, ce soir je me coucherai moins bête :)

  • Très interessant en effet ! Je pense que si tu reçois ces courriers, c’est à cause de ton permis américain. Peu de temps après avoir obtenu le sien, mon mari a reçu une lettre qui disait qu’il etait désormais susceptible d’être convoqué pour « jury duty » (alors qu’on avait tous les deux une carte de sécu depuis un bail et qu’on a tous les deux la green card). Mais bon n’ayant pas la nationalité non plus, il ne risque pas d’être convoqué.

  • Répondre 19 Jan 2015

    Xel0u le l0up

    Je ne sais pas comment je réagirai si j’étais convoquée, mais dans l’absolu, je pense que c’est quelque chose que j’aimerai faire. C’est clair que ça doit être lourd, pas forcément gai, mais c’est un devoir civique et je pense que ça peut s’avérer être une action positive.

    En tout cas, ton article est très intéressant, c’est bien de savoir comment ça se déroule dans d’autres pays.

  • Répondre 30 Mar 2015

    Tania

    Salut Mathilde,

    Ca fait un plusieurs semaines que je parcoure ton blog et il est vraiment très très bien fait !
    Bravo.

    Je viens tout juste d’arriver en expat à Montreal et tu m’as donné envie d’en faire un aussi, pour raconter mes aventures et mes déboires :)

    Enfin bref, si cet article m’a donné envie de laisser un commentaire c’est parce que j’ai fait un petit film sur ce sujet qui me tient à coeur (bien qu’étant française). Si tu as 3min (oui, il ne dure que 2min20), je te laisse le découvrir ici :

    On y voit un jury qui délibère et un prisonnier…

    Merci pour d’avance pour ton retour et merci surtout pour tous ces articles qui nous font un peu vivre ta vie à travers un écran d’ordi !

    • Répondre 30 Mar 2015

      Mathilde

      Salut Tania,
      Bienvenue par ici, et merci pour le partage du film – c’est toi qui l’a tourné, réalisé, etc. Le film est très touchant.
      A bientôt,

Laissez une réponse