Le meilleur du pire de la Junk Food made in USA

junk food

J’ai beau m’efforcer de casser les clichés, de dire que non aux Etats-Unis les gens ne sont pas tous fous et idiots, qu’on peut être sincèrement amis avec des Américains, marcher dans la rue au lieu de prendre sa bagnole, et parmi le plus gros de tous les clichés que OUI on peut bien manger, sainement, équilibré, joli, varié aux USA. Hélas cet article n’est pas là pour servir de l’anti-cliché et de l’ouverture d’esprit, mais pour au contraire, brosser dans le sens du poil les anti-pourfendeurs de stéréotypes. Oui, la junk food est une part importante de la culture américaine ! Mais même dans la junk food, on peut avoir ses habitudes et ses snobismes, voici donc le meilleur du pire, catégorie junk food.

junk food: tout ce qui est fabriqué industriellement, que l’on consomme de façon semi-honteuse (= sans s’empresser de le partager en photo sur Instagram) ; s’achète de préférence dans une station service, un convenience store (une superette de quartier peu réputée pour ses choix éthiques et sains), une pharmacie (car oui, on peut faire ses courses dans les pharmacies, mais la plupart des produits qui se mangent sont de la junk, avec un rayon chips aussi varié qu’un rayon fromage en Normandie). La base de la junk food se trouve aussi dans n’importe quel fast food, Mac Donald n’étant que le bout de l’iceberg par ici.

chips cape cod1. Les chips Cape Cod

De préférence celles au sel et au vinaigre (ou les original, ça marche aussi). Une drogue. Le rêve deviendra réalité le jour où j’irai visiter l’usine à Hyannis.
Indice junk : 4/5 Cape Cod, c’est chic tout de même

nachos et totts

2. Les Nachos.

Il y a un avant, et un après nachos. Imaginez un tas de chips tortillas,  des haricots noirs, des bouts de tomate (pour la version saine – c’est facultatif), le tout recouvert de fromage élastique semi-liquide, le Velveeta, de crème fraîche ou de guacamole. Ça se sert chaud, on peut ajouter du porc effiloché (pulled pork)Attention : tous les nachos ne se valent pas. Victoire suprême : la serveuse du bar où j’aime sortir sait comment j’aime mes nachos. Sur la photo, combinaison de nachos + guac et d’un plat de tater tots, des sortes de pommes noisettes cheap.
Indice junk : 5/5 il y a tout

cheeze it

3. Les Cheeze-it

C’est en quelque sorte l’équivalent américain du Curly, comprenez par là un biscuit apéro addictif. Je suis désormais guérie de ma folie Cheeze-it. Je me souviens de la première fois que j’en ai mangé une poignée, dans une soirée dans le South End, je connais presque personne, je me sers un verre et sur la table, il y a un immense saladier rempli de petits carrés orange pétant. C’est salé à souhait. Ça a un petit goût de « reprends-en une plus grosse poignée ». Depuis le Cheeze-it, il ne m’a jamais laissé tomber. J’ai même vu que c’était la chips officielle du parc Yellowstone.
Indice junk : 4/5 j’en suis revenue, mais je respecte

doritos

4. Les Doritos

On reste dans le camp des chips, les fourbes savent se faire aimer. Les Doritos goût spicy, celles qui te font la bouche rouge. Ah oui j’oubliais, il y a un avant et un après Doritos également. Accessoirement, on peut acheter le pot de fromage fondu en plastique pour tremper les chips dedans. Version master of chips.
Indice junk : 4/5 on ne s’en lasse pas, mais ça tâche

ben and jerry

5. La glace Ben&Jerry

Je fais dans la diversification de junk food, côté sucré. La glace Ben&Jerry, c’est presque du local à Boston, car la glace est fabriquée dans le Vermont. Les dessins rigolos et les noms amusants font oublier que c’est du sucre en pot. C’est bon.
Indice junk : 5/5 à manger devant une série, dans le canap’, en pyj’

gateau

6. Le gâteau coloré du supermarché

Surnommé aussi le gâteau Tchernobyl car l’obtention des couleurs flashy laisse rêveur (quoique l’exemple sur la photo soit relativement soft). Ce gâteau ne se mange pas, il s’offre, comme une mauvaise blague, à la limite, on peut le goûter, pour voir si éventuellement celui-là serait bon. Mais malgré tout, il a un côté magnifique et surréel.
Indice junk : 2/5 pour l’effort du boulanger-pâtissier

hot dog

7. Le Hot dog

Le regret accompagne souvent la consommation de hot dog. Sans doute parce qu’on n’en mange jamais un seul, sans doute aussi car le fait d’ignorer de quoi est faite la saucisse est écoeurant. Ne pas oublier de mettre tous les accompagnements : les petits cornichons, le ketchup et la moutarde sucrée. Attention tendance : le hot dog se voit de plus en plus souvent dans les bars hipsterisants. Mais n’oublions pas que ça reste une junk food d’été (BBQ) ou pour regarder un match de n’importe quel sport.
Indice junk : 5/5 un indémodable

burger

8. Le cheeseburger de chez MacDo.

Je n’ai pas de photo du coupable (celle-ci a été prise dans un bon fast-food) : car prendre une photo n’est pas la première chose à laquelle je pense quand j’ose commander un cheeseburger du Mac Do (en fait j’en commande 2, il y en a 2 dans le menu du Mac Do). C’est en quelque sorte ma madeleine de Proust de la junk food, mangé pour la première fois sur un parking dans un centre commercial près de Lille quand j’avais 8 ans, parce que c’était cool on était allé au drive-in (qu’on appelle, avec beaucoup plus de sens, un drive-through aux USA). Depuis, c’est ce qui peut sauver une soirée lors d’un voyage/road trip qui s’éternise avec seulement l’immensité du territoire américain autour de nous, un dimanche soir pluvieux.

Indice junk : 5/5 la perfection de junk food

mozzarella sticks

9. Les mozzarella sticks

Mes potes américains me jugent quand je prends ça au bar. Car ils ont été élevés avec ces sticks de mozzarella frits, à tremper dans une sauce à la tomate comme repas du midi ou pour le goûter, et savent qu’à l’âge adulte, on est en droit de manger autre chose. Mais je n’y peux rien, c’est un pêché mignon.

Indice junk : 3/5 se mange, s’oublie, se remange = junk food idéale, un automatisme

tots

10. Tout ce qui est frit.

Mais en fait, tout peut se frire, donc en quelque sorte, je pourrais juste écrire « tout ». C’est ça la magie de la junk-gastronomie, la junkronomie si je puis me permettre : même le beurre, même les biscuits Oreos, même les huîtres, même la dinde de Thanksgiving, TOUT peut se frire et se consommer frit.

Indice junk : 2/5 pas de goût, regret après 3 bouchées, la seule junk food que je ne cautionne pas, mais inévitable

pizza

11. La pizza

Selon un sondage réalisé sur 4,5 amis (le 0,5 n’était pas très réactif), la pizza est la junk food par excellence. On est d’accord, on peut faire une pizza super quali. Mais on peut aussi manger de la pizza au mac n’ cheese. Awesomeness.

Indice junk : 5/5 on ne rigole pas avec le top 1 des amis

grilled cheese

12. Grilled Cheese

Un simple sandwich au fromage fondant, qui dépanne en cas de fringale. A la fois junk food de base, ou snack (le snack, une institution, lisez mon article sur le sujet si ce n’est pas déjà fait). A Boston, on a même droit à un food truck qui ne sert que ça : des grilled cheese sandwichs – déclinés avec différents ingrédients à tendance gourmet.

Indice junk : 5/5 du pain, du fromage : que demander de plus ?

Bonus envisageables : les Pringles, le beef jerky (on a même été abonné pendant plus d’un an à du beef jerky « gourmet » en provenance de partout aux Etats-Unis…) les bretzels (qui s’appellent pretzels ici, c’est perturbant à prononcer), les cookies un peu merdiques, le bacon et le poulet sous toutes ses formes, le pop corn avec supplément beurre fondu

✏ Lâchez-vous ! Quel est votre petit secret de junk food préféré ?

Rédactrice, grande organisatrice et réseau socialite du Blog de Mathilde. Quand je ne suis pas devant un écran, j'organise des visites guidées de Boston, là où j'ai fondé ma petite entreprise "Boston le nez en l'air". Je suis aussi auteure freelance pour un éditeur de guides de voyage et diverses maisons d'édition qui me confient la lourde tâche de divertir le public via des textes sur le yoga ou des jeux de société.

Poster un commentaire sur Facebook

40 Commentaires

  • Répondre 8 Dec 2015

    louise

    Purée, je déteste la grande majorité de tous ces trucs. A part la pizza que je vénère (je peux bouffer une pizz dégueu et kiffer à fond) et les glaces ben & jerry parce que c’est pratique, le déli à côté en a…
    J’ai des questions à me poser sur ma coolitude non?

    • Répondre 8 Dec 2015

      Mathilde

      C’est déjà un bon début ! Pour les nachos, tu n’as sans doute pas goûté les bons. J’ai converti des gens réfractaires depuis toujours grâce à une recette très particulière (c’est une mission que je me suis donnée). Rdv à Boston.

  • Répondre 8 Dec 2015

    Margot

    Le mac’n cheese !

  • Répondre 8 Dec 2015

    Christian

    Pour moi l’une des pires trucs ici c’est le sandwich beurre de cacahuete et jelly. Ca se trouve pas en supermarché mais ils adorent faire ca. Pour moi c’est franchement degueu et ecoeurant. Je pense qu’il faut avoir grandi avec pour l’apprecier. Sinon, je confirme qu’on peut s’incerement etre ami avec des americains, qu’on peut tres bien manger etc etc.

    • Répondre 8 Dec 2015

      Mathilde

      aha h ! moi j’aime bien le PB&J 😉
      Mais clairement que contrairement aux Américains nés ici, je ne le mange pas comme « lunch » mais plus pour un snack ou même au petit déj (s’il n’y a que ça…)

  • Répondre 8 Dec 2015

    Mathilde

    J’ai vraiment eu du mal avec le peanut butter & jelly sandwich mais maintenant (et avec de la jelly faite maison) j’aime vraiment !! Je suis aussi fan des cheez it et des s’mores !

  • Répondre 8 Dec 2015

    MJ

    ma junk food préférée reste les pop corns au beurre, mais je ne dis pas non aux nachos, pizzas et chips diverses…

    • Répondre 8 Dec 2015

      Mathilde

      clairement la louche de beurre fondu change à jamais la perception des pop corns…

      • Répondre 8 Dec 2015

        MJ

        Surtout avec l’odeur qui l’accompagne…

  • Répondre 8 Dec 2015

    MAGMASSUS

    Tu as oublié le fromage en bombe pour mettre sur les cheez-it…
    Et les gold fish servit comme snack dans tous les daycare qui se respectent!!

    • Répondre 8 Dec 2015

      Mathilde

      hé hé, j’ai tout de même évoqué le Velveeta des nachos, ça doit être le même !!
      Pour les gold fish, je vois bien les gamins qui en boulottent souvent, mais pas mon truc. Merci pour l’ajout 😛

  • Répondre 8 Dec 2015

    Manu

    Je sais pas si ca compte comme junk food, et en plus c’est canadien mais j’avais envie aussi de mentionner la poutine !

  • Répondre 8 Dec 2015

    Julie

    Dans la famille du hot dog t’as oublie le Corn dog! Les fried Oreo c’est tellement bon… mdr mais merci les 1000 calories par bouchee!

    • Répondre 8 Dec 2015

      Mathilde

      ah ah, il y a tout de même la catégorie « frit » et feel free d’ajouter ce que vous aimez… j’ai juste mis ce que moi je consommais, rien d’exhaustif dans cette liste 😉

      • Répondre 9 Dec 2015

        Julie

        Je vous prends avec moi la prochaine fois que je vais dans le nord est du Tennessee et je vous fait découvrir la junk food la vraie de vraie lol. A 18ans Quand J ai déménagé la bas J ai pris 10kg en 3mois… Ouais dur lol

  • Répondre 8 Dec 2015

    ToddV

    This was hilarious! « Everything can be fried » – cracked me up! Great list overall. I’ll add something special: Pillsbury(preferably) chocolate chip cookie dough eaten raw. An American favorite. I suppose you effectively covered it with your Ben and Jerry’s as that is an ingredient in one of their ice creams (I am 99% certain).

  • Répondre 8 Dec 2015

    ToddV

    And just so I don’t have to feel guilty in case a blog reader runs out and eats commercially prepared raw cookie dough made with eggs (there is a risk) – here is the safer recipe-

    http://www.centercutcook.com/edible-egg-less-chocolate-chip-cookie-dough/

    ToddV

  • Répondre 8 Dec 2015

    ToddV

    Sorry I just can’t resist piling on one more time to this post. I was so inspired by your « EVERYTHING can be fried » meme that I thought I would link to this:

    http://kitchenette.jezebel.com/the-most-ridiculous-deep-fried-foods-from-state-fairs-a-1572769682

    ToddV

    • Répondre 8 Dec 2015

      Mathilde

      Gross (but great, thanks!)
      The fried butter stays number 1 in the grossest thing ever.
      I’ve never tried fried jelly beans. That’s a must-do I guess, living in Boston.

  • Répondre 9 Dec 2015

    Lou'

    Ahahaha ! En irlande aussi y’a des gateaux MONSTRES aux supermarchés !!!!! Et ils sont à fond dans le sain, sport, bouffe heathly MAIS ils veulent pas vraiment faire à manger, donc ils achètent des plats tous prêts pleins de conservateur ! (Mais genre, même le porridge quoi !!)
    M’enfin, c’est plutôt drôle :)

    A bientôt !
    Lou’

  • Répondre 9 Dec 2015

    Sarah

    Dis-donc, c’est sympa à lire après un déjeuner copieux, cet article :)
    Merci pour cette liste appétissante, mes préférés à moi seraient les nachos… (mais c’est de la triche, il y a du guacamole, c’est presque un légume quoi).
    Petite anecdote : au mois d’octobre, je commets la folie de partir en road-trip avec mon nouvel amoureux, qui est Ricain. Premier jour, premiers kilomètres, il lâche : « mince, il faut que je m’arrête. J’ai pas mon beef jerky ». Je reste interdite. Je regarde, médusée, l’immensité du choix de beef jerky dans la station où l’on s’arrête. Et je goûte.. Bon, je comprends le principe, mais je vois moins pourquoi c’était absolument indispensable avant quelques heures de route… Et je crois que ça rejoint la conclusion des autres lecteurs : il faut avoir grandi avec. Voilà.

    • Répondre 11 Dec 2015

      Mathilde

      Ahah, le beef jerky, ça passe ou ça casse 😉 mon mec adore…
      merci pour ton petit mot

  • Répondre 10 Dec 2015

    Zhu

    Vous avez les snack pack, genre de yaourt/pudding? Mes amies se moquent de moi parce que j’aime ça, apparemment tous les gamins en font une overdose à l’adolscence parce que c’est le « produit laitier » (ah ah) des lunch boxes par excellence.

    (typo alert, c’est « convenienCE store, par « convenient store ;-))

  • Répondre 11 Dec 2015

    marie

    Je dois être un ovni.
    Je suis aux USA depuis 6 ans et je n’ai JAMAIS mangé aucun de ces trucs !!! (à part le grilled cheese en fait pour être tout à fait honnête). Je peux pas. Je trouve ça proprement dégue (à la vue, à l’odeur…) et je suis atterrée par la composition (digne d’une recette cosméto avec mouts produits chimiques). ça me fait fuir direct…
    Team Organic-Juice-vegan :) ahahah!!!

    • Répondre 11 Dec 2015

      Mathilde

      et moi je dois être tombé dans les pires fêtes avec les pires amis 😉
      c’est ça la beauté des USA : y’en a pour tout le monde !

  • Répondre 12 Dec 2015

    Aurore

    Je confirme, le grilled cheese et les Doritos c’est tellement bon ! A ta liste, j’ajouterai Five Guys, meilleur fast food ever.
    J’en profite à Montréal, je fais des réserves. On sait jamais si je rentre en France plus tard :p

    • Répondre 12 Dec 2015

      Mathilde

      Hé hé. Désolée mais pour moi Five Guys… c’est l’un des pires fast foods !!
      le fast food reste vraiment l’ultime recours en road trip… pas non plus la super fan.
      Anyway, on se retrouve sur les Doritos 😛

  • Répondre 14 Dec 2015

    Helene

    Enorme cet article, dans tous les sens du terme !!!

    En tout cas, j’aurai appris qu’ils pouvaient faire des fried Oreos ! WTF !!

  • Répondre 18 Dec 2015

    Virginie

    Salut Mathilde ,
    Pour moi clairement c’est hot dog et pop corn…. Et globalement j’ai toujours plutôt bien mange aux USA . Côté nourriture , je suis un vrai ovni, je loue la cuisine anglophone saxonne et naturellement nord américaine…et en retour je me fais lyncher par les puristes de la  » bonne cuisine française »!! Ça fait des repas entre potes plutôt animes.
    À plus
    Bonnes fêtes
    Virginie

    • Répondre 18 Dec 2015

      Mathilde

      Ma philosophie : y’en a pour tout le monde ! en vivant aux usa, j’ai tendance à oublier les bons petits plats français, mais si je pense magret et cie, je deviens nostalgique.
      Vive le pop corn en tout cas !
      Merci pour ton petit mot et bonnes fêtes à toi aussi,

  • Répondre 23 Dec 2015

    marlène

    sympa cet article, j’y ai bien retrouvé la junk food US!! mais ce qui me fait peur c’est qu’en un an à Boston, je les ai tous mangé…!!!mdr
    Mais le pop corn avec supplément beurre fondu je ne connaissais pas.
    Et les pretzels, d’accord avec toi perturbant à prononcer…
    merci pour ton article
    bises

    • Répondre 30 Dec 2015

      Mathilde

      eh bien si tu as goûté à tout, c’est que tu as compris l’essence de la junk food 😉
      Bises,

  • Répondre 4 Aug 2016

    Hélène

    Un bon vieux stack de pancakes immenses dégoulinants de maple syrup + beurre tant qu’on y est (ne faisons pas les choses à moitié) :) Mention spéciale pour des Red Velvet pancakes dégustés dans le Bishop Arts District à Dallas. Complètement décadents! Et le Oreo Cookie shake de chez Jack in the Box…J’arrete là sinon ca risque d’etre long…la Junk food, ca fait partie intégrante de l’expérience made in US, quitte à rentrer avec un supplément bagage dans le postérieur ;)) Merci Mathilde pour tes articles, un vrai moment de pur bonheur :) PS: J’adore les US et y ai fait quelques road trips les années passées. Promis la prochaine fois que je vais à Boston je book un tour avec toi! :)

  • Répondre 2 Oct 2016

    Valentine

    Je ne comprends pas le concept du fried oreo…
    Et comment se mangent les nachos? Avec les doigts??

    • Répondre 2 Oct 2016

      Mathilde

      les oréos sont trempés dans une pâte à beignets.
      oui les nachos se mangent avec les doigts : la chips nachos sert de « cuillère » :)

Laissez une réponse