Embarquement pour Alcatraz – Récit, photos et vidéo

La prison d'Alcatraz - San Francisco

J’ai visité la prison d’Alcatraz, c’est la première chose que j’ai faite en arrivant à San Francisco, car ça demande un peu de planification : il faut acheter les billets à l’avance, et se lever tôt pour prendre un ferry, sur le quai 33. Le trajet pour se rendre sur l’île au milieu de la baie de San Francisco dure une quinzaine de minutes, la prison est située à 1,5 mile de la côte, soit un peu plus de 2 km. On était 300 personnes sur le ferry, soit plus que la population de prisonniers d’Alcatraz, qui tournait en moyenne autour de 260 prisonniers, sans compter les gardiens et leurs familles qui vivaient sur place. Si comme moi vous aimez la série Orange is the new black, et bien en fait… la visite d’Alcatraz ne vous fera pas le même effet. C’est mystérieux, et plutôt glauque, malgré la masse de touristes.

Deux minutes de promenade à Alcatraz… en vidéo

La visite des cellules d’Alcatraz

Alcatraz n’est pas seulement la célèbre prison de haute sécurité, c’est d’abord le nom de la petite île sur laquelle la prison est perchée, surnommée The Rock, et il y a plus de choses à voir que ce que je pensais : la prison, bien sûr, mais aussi des baraquements avec un musée à l’intérieur, de beaux jardins… et même un phare.

La prison d'Alcatraz - les jardins - San francisco
La chose qui me surprend le plus en débarquant sur l’île, ce sont les slogans « Indians Welcome » peints sur les murs et le château d’eau . Dans les années 60, à la fermeture de la prison, des Sioux ont réclamé l’île comme leur territoire, considérant l’île comme une porte d’entrée symbolique des Amériques. Cette occupation n’a pas duré, mais les inscriptions sont toujours visibles (on les voit dans la vidéo).

Alcatraz et le Golden gate Bridge - San francisco
Alcatraz est devenu célèbre par son emplacement unique, mais aussi parce qu’elle a accueilli des prisonniers très célèbres. La prison fédérale a ouvert dans les années 30 (c’était auparavant un fort et une prison « classique »), en plein pendant les années de Dépression, qui sont aussi celles des gangsters et des ennemis publics n°1, comme Al Capone.

Big Al, comme on le surnommait, était en prison pour fraude fiscale. Avant d’arriver à Alcatraz, il vivait la belle vie dans une prison d’Atlanta : il arrivait tellement bien à manipuler les gardes que sa cellule était remplie de beaux meubles, avec des tapis par terre, et il pouvait même écouter la radio. En 1934, on a décidé de le transférer. Plus de traitement de faveur pour Al Capone. Comme c’est écrit un peu partout sur les panneaux de la visite : « Quand tu ne respectes pas la loi, tu vas en prison, quand tu ne respectes pas la loi de la prison, tu vas à Alcatraz ». Et voilà, Al Capone se retrouve enfermé dans le pénitencier le mieux gardé au monde. Dès son arrivée, il a tenté d’obtenir des faveurs, mais ça n’a pas marché… Il a juste obtenu son numéro de prisonnier, comme tout le monde, et a dû se mettre dans le rang. Il est resté 4 ans ½ à Alcatraz, on l’a transféré quand il a commencé à souffrir de syphilis.

Tout ça, je l’ai appris en suivant l’audioguide super bien fait : on entend des témoignages, sur fonds de bruits de clés, de portes qui claquent. Même si je suis au milieu de centaines de touristes qui visitent comme moi la prison, l’ambiance est assez glauque (sans doute car tout le monde avance comme un zombie en suivant les instructions de l’audioguide…). Les rangées de cellules qui s’empilent sur trois étages, ça ne fait pas rêver.

Les conditions de vie des détenus font froid dans le dos : chaque cellule fait 1 mètre 50 de large 3 de long et 2 de haut, un petit lavabo avec de l’eau froide, un lit et des toilettes, une planche pour du rangement. Très peu de privilèges étaient accordés : en cas de bon comportement, les détenus pouvaient lire les livres autorisés, jouer au baseball dans la cour, certains se sont mis au crochet, ou jouaient aux dominos. Tout le monde était enfermé dans sa cellule à 17h30, et encore plus tôt les week-ends et jours fériés. Les gardiens faisaient des rondes permanentes depuis le premier étage.

Le couloir D, le D-Block, était réservé aux détenus qui n’avaient pas respecté les règles : ils étaient mis au trou, dans des petites pièces plongées dans le noir, qui avaient vite fait de les rendre fous. Ils ne pouvaient en sortir qu’une fois par semaine, pour prendre une douche et marcher dehors.

Les droits de visite étaient autorisés, une seule par mois, avec l’autorisation du directeur de la prison, mais interdiction de s’embrasser ou se toucher. Mais peu de monde traverser la baie pour rendre visite aux prisonniers…

La visite se termine par la cuisine, l’endroit réputé le plus dangereux d’Alcatraz, avec les couverts à disposition… L’une des seules choses positives de cette prison était la nourriture, délicieuse à ce qu’il paraît.

Vue de San Francisco depuis Alcatraz - la baie

Impossible pour les prisonniers de rêver d’évasion : l’eau qui entoure la prison est glacée, et les courants sont violents. 36 prisonniers ont tenté de s’évader, deux seulement ont réussi, à la connaissance des autorités, mais ont été repris… De nos jours, un triathlon est organisé tous les ans depuis Alcatraz, qui s’appelle Escape From Alcatraz. C’est pas du meilleur goût, non ?

Cellule de la prison d'Alcatraz - Baraquement - San Francisco

On en apprend plus tout au long de la visite  : la vie des gardiens et de leurs famille qui vivaient sur l’île. Il paraît que les enfants trouvaient ça sympa. C’est super intéressant, unique en son genre, je n’avais jamais visité de prison auparavant, surtout une avec une telle vue sur San Francisco. Lors de mon premier voyage à San Francisco, je n’avais pas visité Alcatraz, je ne voyais pas bien l’intérêt, mais finalement, c’est presque beau, si on met de côté le fait que c’est une prison, et c’est devenu un véritable monument national.

Bon à savoir pour visiter Alcatraz :

  • Combien coûte un ticket pour Alcatraz ? Un billet pour un adulte coûte 30 dollars, si vous voyez des prix plus chers, c’est que vous faites appel (sans le savoir) à une agence, achetez vos billets sur le site d’Alcatraz cruises : www.alcatrazcruises.com
  • De jour ou de nuit ? Quel horaire choisir ? En réservant vos billets, vous choisissez un horaire de départ, certains conseillent de partir tôt pour éviter la foule, d’autres d’y aller dans l’après-midi pour avoir du beau temps et pas de brouillard (fréquent, si ce n’est permanent, pendant l’été) : à vous de faire votre choix. Vous ne choisissez pas d’heure de retour, des ferries partent toutes les 30 minutes. Je n’ai pas fait la visite de nuit, mais parait-il que c’est super ! Si vous l’avez fait, racontez-le dans les commentaires…
  • Où prendre le ferry pour Alcatraz ? Rendez-vous au quai 33 pour prendre le ferry, c’est très bien indiqué, il faudra faire la queue, passer par les photos de groupe…
  • Combien de temps dure le trajet pour Alcatraz ? La mini-croisière (très mini) dure à peine 15 minutes, le temps de profiter de la vue sur la ville, de faire quelques photos de loin du Golden Gate Bridge, et de vous faire bien décoiffés par le vent, et hop, vous êtes arrivés à Alcatraz.
  • Comment s’y prendre pour visiter l’île d’Alcatraz ? Quand vous débarquez du ferry, si vous parlez anglais, écouter le blabla du ranger qui explique comment ça marche. Sinon, vous pouvez acheter des cartes en français pour 1 dollar. Montez jusqu’à l’entrée des cellules, récupérez un audioguide, disponible en français, et c’est parti. Faites un tour au musée, juste à côté du quai d’embarquement, avant de repartir.
  • Pour en apprendre plus sur l’histoire d’Alcatraz, le site www.alcatrazhistory.com est super bien fait, donne des détails sur la vie à l’époque, les règles super strictes de vie quotidienne, et dresse les portraits des célèbres prisonniers.

Rédactrice, grande organisatrice et réseau socialite du Blog de Mathilde. Quand je ne suis pas devant un écran, j'organise des visites guidées de Boston, là où j'ai fondé ma petite entreprise "Boston le nez en l'air". Je suis aussi auteure freelance pour un éditeur de guides de voyage et diverses maisons d'édition qui me confient la lourde tâche de divertir le public via des textes sur le yoga ou des jeux de société.

Poster un commentaire sur Facebook

22 Commentaires

  • Répondre 29 Jun 2014

    Cécile

    Super article sur la visite de ce lieu si mythique ! Nous l’avions fait de nuit et vraiment ça vaut le coup, selon la saison vous bénéficiez à l’aller d’un coucher de soleil sur la baie et au retour d’une vue sur la skyline de nuit…Mais surtout l’ambiance « spooky » (je l’utilise bien ?) est à son maximum ! Par contre s’y prendre bien en avance pour réserver…

    • Répondre 29 Jun 2014

      Mathilde

      Parfait usage de spooky !
      J’aurais bien aimé faire la visite de nuit, mais même en ayant réservé plus de 3 semaines à l’avance mes billets, c’était déjà complet pour le soir !

  • Répondre 29 Jun 2014

    Lexie

    Très bon article, ça donne envie. Un endroit à visiter je pense! Mais d’ici qu’on y aille, notre fille sera en âge de vraiment voir et comprendre… Y avait-il bcp d’enfants qui visitaient? Je me demande si ce n’est pas un peu glauque ou perturbant pour eux.

  • Répondre 29 Jun 2014

    Crilinne

    Comme toi nous avons fait la visite le premier jour de notre séjour à san Franscico. Nous avions tout réservé par internet bien en avance pour avoir le choix de l’horaire car c’était mi août . Nous avons pris un ferry à 8h 30 et repris le ferry à 12h . Nous étions avec nos ados de 14, 16 et 21 ans et eux comme nous avons beaucoup apprécié cette visite . Les audio-guides sont très utiles . Pour moi une visite incontournable . Beau soleil mais très venté la visite extérieur . Compter une demi journée et si prochaine fois je retournerais de nuit !

  • Répondre 30 Jun 2014

    Mary

    La visite de nuit est vraiment géniale et super flippante, surtout quand il font l’animation sur les fermetures de portes (son soit disant qui a servis dans plusieurs films et séries car le bruit des portes de prison d’Alcatraz est unique), de nuit c’est très impressionnant.
    Il y a aussi l’infirmerie qui de nuit, nous donne l’impression d’être dans un film d’épouvante, avec tout les objets, la peinture au mur défraichi, la lumière est tamisée, on croise des personnes dans la pénombre, on sursaute au coin d’une pièce …. mais non ce n’est qu’un autre touriste!
    Et surtout au retour dans le ferry la vue de nuit sur SF, magique !

    Ah, j’en profite, Merci Mathilde pour ton blog, toujours bien écrit et qui me fait découvrir ou me rappelle ce magnifique pays que j’aime profondément. J’y vais une à deux fois par an pour de vrai mais avec toi, c’est toutes les semaines que je voyage :-)

  • Répondre 30 Jun 2014

    Flo

    C’est vraiment la visite que j’ai préféré de mes 3 mois aux États-Unis ! La prochaine fois je veux vraiment la faire de nuit, il paraît qu’ils enferment les visiteurs qui le souhaitent dans une cellule d’isolement le temps d’une minute, ça doit être effrayant à souhait !

  • Répondre 30 Jun 2014

    Nath

    Ah oui, Alcatrazm avait beaucoup impressionne lorsque nous l avons visitee il y a 2 ans ! notamment la taille des cellules … difficile d imaginer l ambiance qui devait regner dans ce lieu … et j avais etetres surprise d apprendre que des familles vivaient aussi sur l ile ! Vraiment une visite a faire !

  • Répondre 30 Jun 2014

    Xel0u le l0up

    Bon, ben, comme d’hab, ton article est trop top et me donne super envie!
    Sympa la petite vidéo !

    Je partage (pour changer :-))

  • Répondre 30 Jun 2014

    Maite

    C’est sûrement une déformation professionnelle, mais c’est le genre de truc qui ne m’attire pas spécialement. J’en visite des prisons, dans d’autres contextes, et d’après la vidéos, les cellules ne sont pas vraiment mieux dans certaines prisons françaises.
    C’est intéressant à visiter, mais je trouve que ça « romance » un peu trop la détention.
    Merci pour l’article, je ne savais pas qu’elle avait été utilisée si peu de temps.

    • Répondre 30 Jun 2014

      Mathilde

      Je vois ce que tu veux dire (même si je ne peux qu’imaginer, n’ayant jamais été dans une vraie prison). Les commentaires insistent sur les côtés très durs de la détention, les nombreuses règles, etc. On ressent une certaine oppression, même si on ne pourra jamais la vivre dans les conditions véritables. Je me demande si dans 20 ans on visitera Guantanamo de la même façon, avec le city pass de la Havane…

      • Répondre 30 Jun 2014

        Maite

        Pour Guantanamo j’en suis persuadée, on visite bien Auschwitz…
        J’ai un peu de mal en fait avec ces endroits où se mélangent Histoire, devoir de mémoire, et curiosité malsaine.

  • J’avais beaucoup aimé la visite d’Alcatraz, sauf le trajet en bateau, je ne supporte pas très bien :). J’y retourne dans 2 semaines, passage obligé dès qu’un proche vient nous rendre visite dans la région et je suis ravie de refaire cette visite.

  • Répondre 30 Jun 2014

    Little Caro

    Je suis allée 3 fois à SF et jamais été à Alcatraz! Ton article donne trop envie d’y aller, ce n’est donc pas un gros piège à touristes ! :)

    • Répondre 30 Jun 2014

      Mathilde

      Comme c’est géré par l’office des parcs nationaux, ils ont bien préservé le lieu ! C’est vraiment blindé de monde, mais très bien fait.
      Pour ta prochaine visite là-bas !

  • Répondre 30 Jun 2014

    Little Caro

    Mmmmh, je pensais que mon premier comment n’était pas passé! :) la prochaine fois que je suis à SF, je réserve mon billet pour cette prison que l’on dit hantée…:)

  • Répondre 30 Jun 2014

    Little Craver

    Bonjour Mathilde,

    très sympa ce post ! J’ai réservé ma visite de nuit à Alcatraz, justement parce qu’on m’a dit que c’était encore plus spooky que de jour :) Et en lisant les autres commentaires j’ai l’impression que je ne me suis pas trompée… On verra, j’en treeeemble déjà :)

  • Répondre 1 Jul 2014

    tiphaine

    Moi non plus, je n’avais pas visité Alcatraz lors de mon séjour à San Francisco, j’avais un peu peur de l’attrape touriste. En fait ça a l’air vraiment intéressant et comme toujours super bien organisé quand il s’agit des National Parks. La vidéo apporte vraiment quelque chose en plus à ton article.
    Bravo!

  • Répondre 3 Jul 2014

    Helene

    J’ai visité Alcatraz en décembre 2012, lors d’un road trip californien. J’ai détesté San Francisco, trop vieillot, trop sale, trop européen, trop « le bordel ». Et les gens trop bizarres… Vraiment creepy..
    Je n’ai jamais eu peur lors de mes séjours aux Etats Unis et San Francisco était le seul endroit où je serrais fort mon sac par peur de me le faire voler.
    Bref, tout ça pour dire que la visite d’Alcatraz et le plus beau coucher de soleil vu de ma vie sur le GGB furent mes 2 seuls moments inoubliables à SF. Dommage que le temps n’ait pas été au rendez vous pour ta visite, car par temps dégagé, c’est très beau.
    J’insiste aussi sur l’audioguide qui est vraiment très bien foutu.

  • Répondre 1 Aug 2014

    Isabelle Lemaire

    Hello,

    Tout à fait d’accord avec le commentaire. J’ai deux ados de 15 et 17 ans et je dois dire que la visite les a passionnés! Pourtant, il n’y a rien de visuel (films, etc.) mais la bande audio se suffit à elle-même. Superbe visite, réservée à l’avance, je précise, comme tous nos extras aux USA (Universal studios, lake Powell en bateau…). C’est la troisième fois que nous explorons des parties de l’Ouest américain, on commence à acquérir de bonnes habitudes…

  • […] on va visiter une prison (pour Alcatraz, je vous renvoie aux articles de Mathilde et Laura) on attend à voir des cellules, un aperçu de l’espace de vie des prisonniers. A […]

  • Répondre 10 Dec 2015

    Toolito

    J’ai dernièrement vu le film Black Mass (Strictly Criminal en France) et j’ai pensé à la prison d’Alcatraz car le personnage sur qui est basé le biopic, James «Whitey» Bulger, a séjourné là bas quelque 9 années. Mais le plus étonnant dans tout ça, est qu’il est revenu visiter les lieux avec sa compagne pendant sa cavale. Voilà pour l’anecdote :-)

    • Répondre 10 Dec 2015

      Mathilde

      Yes, j’ai vu le film, basé à Boston, où je vis 😉 et jugé l’année où je suis arrivée, ça faisait la une des journaux ! merci pour cette anecdote

Laissez une réponse