Death Valley // La traversée du désert

LA vue de la vallée de la mort

Jeudi, deuxième jour de road trip dans l’ouest américain. On descend le long de l’interminable autoroute 395. C’est une longue route droite, encaissée entre deux longues chaînes de montagne. Vers 18 heures, on passe un col et on entre dans une première vallée désertique, la Panamint Valley : il  n’y a rien d’autre à voir que de la roche rouge, à perte de vue.

La chaleur est écrasante, le ciel bleu ; un nuage traîne à l’horizon.

On traverse cette vallée sur une étroite route, qui s’étale à nouveau, droite, infinie ; des deux côtés, il n’y a rien du tout, c’est le désert. Et puis on passe un deuxième col. Aucun nuage ne peut plus franchir cette double barrière de montagne.

Nous y voilà, on entre dans la Vallée de la Mort. La réputation lugubre de la Vallée associée à la beauté de ces lieux désertiques nous transporte tout de suite dans une atmosphère intimidante… Ici, personne ne nous entendra crier.

La vidéo de la Mort…

La Death Valley, une histoire qui fait froid dans le dos
Quelques mises en garde

La réputation de la Death Valley n’est plus à faire : il fait très chaud et très sec. En 1929 et en 1953, il n’a pas plu une seule goutte pendant toute l’année. Le record de température est de 128°F (54° C) et  200°F (93°C) sur le sol… Du coup, on imaginait que nos tongs fondraient sur le bitume brûlant, et qu’on ne devrait pas s’éloigner de la voiture à moins de 10 mètres sous peine de déshydratation instantanée, et fatale. Les amis qui y sont passés ont tous des anecdotes effrayantes, et les guides regorgent d’histoires morbides. La plus connue, et la plus ancienne, c’est celle des « 49 premiers perdus » de la Vallée de la Mort.

En 1848, de l’or a été découvert en Californie, et tout le monde se rue à la conquête de l’Ouest. Les premiers pionniers à partir, « les 49 premiers » partirent de Salt Lake City, en Utah, et se retrouvèrent, après déjà moults péripéries et raccourcis mal choisis, en plein cœur de ce qu’ils nommeraient ensuite la Death Valley, car elle allait coûter la vie à un membre de l’équipée, et aux ânes de leur caravane dont ils se sont repus pour survivre.

49 premiers

les 49 premiers

Accessoires indispensables pour traverser la Vallée de la Mort (et ressortir entier) :

On était prévenu : pour lutter contre l’extrême chaleur, il fallait de l’eau. Avant d’entrer dans la Valley, on avait acheté 4 gros bidons d’eau, qu’on a mis dans le coffre, histoire que l’eau chauffe bien. On a rempli le réservoir d’essence pour éviter la panne sèche. On avait même un atlas routier dans la voiture, en cas de panne de GPS, car « dans la Death Valley, ne faites pas confiance à l’électronique ».

Pour notre première traversée du parc, en fin de journée, on a préféré éteindre la clim pour que la voiture ne surchauffe pas, et on a roulé les fenêtres grandes ouvertes. Il était 19 heures, il faisait 35°, l’air était sec, mais c’était supportable.

Le samedi matin on s’est levé tôt pour visiter à la fraîche la vallée. C’était la bonne idée des vacances, car on n’a pas vraiment souffert de la chaleur, c’est dommage pour la petite histoire, mais c’était du coup sympa à vivre. On ne s’est tout de même pas risqué à faire de la rando’.

Qu’est-ce qu’on va voir dans la Vallée de la Mort ?

On pourrait se demander ce qui nous a poussé à visiter l’endroit le plus chaud, le plus sec et le plus bas des Etats-Unis. En fait, dans le désert, il y a pas mal de curiosités naturelles à découvrir…

Des dunes de sable

dunes de sable vallée de la mort

Mesquite Flat Sand Dunes. Le sable est chaud, j’enlève mes tongs, on court dans les dunes de sable blanc au milieu des montagnes désertiques (au mépris des règles de sécurité – il aurait pu y avoir des bébêtes, types scorpions, serpents à sonnettes, veuves noires…). L’accès aux dunes étant relativement aisé, pas mal de films ont été tournés ici, comme certaines scènes de Star Wars (quand C-3PO et RD2D sont perdus dans le désert de Tatooine – si vous êtes fans, le tour complet de la Death Valley, par des guides en costumes, c’est ici). Il y a d’ailleurs une liste impressionnante de films et de séries tournées dans la Death Valley.

Death Valley

La vue depuis le motel

Death Valley tôt le matin

Death Valley la route

Death Valley - www.maathiildee.com

Quel hôtel dans la vallée de la Mort ?

Après ce premier aperçu de la Death Valley, on rejoint notre motel en roulant de nuit jusqu’à l’Atomic Inn de Beatty, dans le Nevada. Le motel est rétro, à la gloire des essais nucléaires qui ont eu lieu près d’ici (928 essais en 40 ans). Après le virus mortel de Yosemite, la chaleur de la Death Valley, c’est au tour des irradiations de Beatty de menacer la quiétude et la joie de nos vacances.

Vendredi, vers 6 heures du matin. La ville de Beatty de jour semble plutôt triste ; en face du motel, on voit des caravanes miteuses, des terrains vagues, un vieux saloon. Un peu d’Amérique profonde, on n’en voit pas tous les jours. On commence notre tour de la Death Valley, à Furnace Creek, où on va prendre un café dans un bar surclimatisé. Cet oasis au milieu du désert – avec tout de même un golf – est vraiment à la gloire de la dépense énergétique. Furnace Creek était réputé autrefois pour ses mines de borax, on peut d’ailleurs admirer un ancien wagon, tiré à l’époque par vingt mules, qui servait à transporter le minerai jusqu’au chemin de fer le plus proche.

Après ce court préambule, on reprend la voiture en direction du Golden Canyon, mais personne n’est vraiment partant pour une randonnée par 90°F (à part Manu).

La vallée de la mort

Le lac à sac de Badwater

Badwater, encore un nom lugubre, comme la plupart des endroits ici. C’est le point le plus bas des Etats-Unis, 86 mètres sous le niveau de la mer (voir le panneau ci-dessus, accroché dans la roche, en face de l’immense bassin). Le sol de Badwater a une allure spéciale : quand il pleut, au printemps, le bassin se remplit d’eau, qui s’évapore petit à petit, créant une surface saline bien lisse, comme dans les marais salants. Avec la chaleur qui continue d’assécher les cristaux, la surface se brise pour former des carreaux irréguliers (ce qu’on pensait voir – c’est ce qu’on voit sur toutes les photos de Badwater d’habitude). Peu à peu, tout continue à se briser et le sol devient plus chaotique, comme s’il avait été labouré (et c’est finalement ce qu’on a vu).

Dip - Death Valley - www.maathiildee.com

Painter Palette - Death valley - www.maathiildee.com

En roulant sur une superbe petite route sinueuse à sens unique, l’Artist’s Drive, on arrive à la Palette de l’Artiste. Sur la façade de la montagne, des couleurs surprenantes révèlent des gisements de minéraux féreux, qui se sont teintés sous l’effet de l’oxydation (le fer devient rouge, le mica devient vert et le manganèse, violet). On part se promener pendant 10 minutes pour s’approcher un peu de cet étrange point de vue. Et toujours, seuls, le silence.

On monte en haut de Zabriskie Point pour admirer un point de vue : on découvre un paysage lunaire. Certains le comparent à des pieds de géants, d’autres à des racines d’arbres, et d’autres, plus imaginatifs, y voit un gros gâteau (je suis dans la team gateau, of course). C’est un paysage de crevasses, issues d’une très ancienne érosion. Léonore en profite pour nous raconter le film du même nom d’Antonioni.

Dante's View - Death Valley - www.maathiildee.com

Puis on monte un peu plus haut encore, jusqu’à la Dante’s View. On en profite pour faire une petite promenade au sommet, le long d’une crête. Le sol est tout rouge, le chemin est étroit. On s’assied en haut, quelques minutes, pour admirer ce panorama, le plus spectaculaire qu’on ait eu sur la vallée. En bonus, l’air est un peu plus frais, comme on est en altitude. On voit en contrebas le Terrain de golf du diable, où, comme son nom l’indique, seul le diable pourrait jouer au golf : les formations de sel créant une texture rugueuse impraticable.

Dante's View - Death Valley - www.maathiildee.com

J’ai adoré cette étape extrême, unique et spectaculaire. Il y aurait plein d’autres choses à voir dans la Death Valley : c’est tout de même l’un des plus grands parcs nationaux des Etats-Unis (plus grand que Yellowstone). L’expérience doit être très différente de venir en hiver, quand il fait plus froid, ou après qu’il a plu : la végétation est alors florissante dans la vallée. Mais ce phénomène est très rare…

Vers midi, on repart, on remet la clim et nous voilà en route pour la prochaine destination : Las Vegas ! Du silence au chaos urbain.

☞ Tout le sommaire du road trip dans le sud-ouest américain est à lire ici

Plus d’infos sur la Vallée de la Mort par ici, j’y suis allée une deuxième fois

Rédactrice, grande organisatrice et réseau socialite du Blog de Mathilde. Quand je ne suis pas devant un écran, j'organise des visites guidées de Boston, là où j'ai fondé ma petite entreprise "Boston le nez en l'air". Je suis aussi auteure freelance pour un éditeur de guides de voyage et diverses maisons d'édition qui me confient la lourde tâche de divertir le public via des textes sur le yoga ou des jeux de société.

Poster un commentaire sur Facebook

22 Commentaires

  • Répondre 17 Sep 2012

    Capucine

    Oh lala le voyage de REVE !!!!!
    Hâte d’y aller aussi !!!

  • Répondre 17 Sep 2012

    Amélie

    chouette photo !!!!
    xx

  • Répondre 17 Sep 2012

    Maud

    magnifique !!

  • Répondre 18 Sep 2012

    malice

    Mon moment préféré cette Death Valley et j’ai participé à la dépenses d’énergie en logeant au Furnace Creek lol.

  • Répondre 18 Sep 2012

    Olithée

    Génial, votre video est très très réussie j’adore cette chanson c’est quoué déjà ?
    Super résumé, je voudrais bien me faire ça l’année prochaine.

  • Répondre 18 Sep 2012

    Mathilde

    Merci pour vos messages les filles ! La musique c’est C2C.

  • ça semble lunaire de penser qu’il y avait de l’eau avant !

  • Répondre 24 Sep 2012

    crilinne

    Magnifique photos !
    J’avais tellement lu de commentaires que j’ai stressé tout le monde en partant de Las Vegas avec obligation de faire le plein d’essence et de bouteilles d’eau !!!!!
    La chaleur te tombe dessus en descendant de voiture et demande une adaptation mais expérience à vivre !
    Impossible de randonnée pour nous !!

  • Répondre 19 Oct 2012

    auroreinparis

    Super, magnifique, souffle coupé par ces photos MAGNIFIQUES !

  • Répondre 11 Dec 2013

    camille

    Bonjour, je prépare mon voyage pour l »ouest américain et ton blogue est super bien fait et m’inspire. j’ai une petite question, vous avez passé combien de temps dans la vallée de la mort?
    camille

    • Répondre 11 Dec 2013

      Mathilde

      une soirée, et une matinée !

      • Répondre 11 Dec 2013

        camille

        ah ok, c’est assez rapide alors. et j’ai une derniere petite question, pour les Canyons, en combien de temps avez vous fait le tour ?

        • Répondre 11 Dec 2013

          Mathilde

          le voyage entier a duré une quinzaine de jours, pour les canyons, il me semble que c’était 5 jours. Tout est dit dans la page résumé du voyage :)
          C’est un ENORME road trip, donc beaucoup, beaucoup de route. Il faut équilibrer entre l’envie de passer son temps dans la voiture (avec de sublimes paysages certes) et les envies de ballades. Bonne recherche !

          • 11 Dec 2013

            camille

            Merci Mathilde,

  • Répondre 5 Feb 2014

    Livadiotis Marine

    Bonjour,

    Je viens de tomber sur votre site,j’ai adoré lire les histoires de votre voyage.
    En avril je pars en Californie avec un arrêt au Nevada et nous comptons découvrir la Death Valley. Malheureusement nous n’aurons que qques heures, il faut compter combien d’heures pour faire toutes les étapes que vous avez fait dans la Death Valley (en partant de Mesquite Flat Sand Dunes comme vous, passer par Badwater, Artist’s Drive et finir par le Zabriskie Point avant de reprendre la route pour Vegas ?

    Je vous remercie pour votre réponse :-)

    Bonne soirée

    Marine

    • Répondre 6 Feb 2014

      Mathilde

      Bonjour Marine,
      Comme c’est écrit dans l’article, nous y avons passé une soirée et une matinée, avant d’aller à Las Vegas. Les distances sont longues, et les endroits sont merveilleux, ça demande bien quelques bonnes heures de découverte !

  • Répondre 22 Feb 2014

    Jeanne

    Bonjour Mathilde,

    Tes photos sont magnifiques ! Je vais effectuer le même road trip que toi en juin. Je voulais pour l’occasion investir dans un bon appareil photo. Quelle est la marque et le modèle de l’appareil que tu as utilisé pendant ton road trip?

    Merci d’avance pour l’information !

    • Répondre 22 Feb 2014

      Mathilde

      pour l’appareil photo, tout est dit dans la FAQ, dans la colonne de droite !

  • Répondre 8 Feb 2015

    Nathalie E.

    Bonjour Mathilde, vraiment super ton blog.. Perso, j’ai craqué sur le roadtrip dans l’ouest américain.. Du coup, grâce a toi, je pars avec deux amies en mai prochain, on est trop contentes ☺️ . Merci et continue de nous faire partager ces jolies expériences. Nathalie.

  • Répondre 8 Mar 2016

    Romain

    J’ai retrouvé l’atmosphère que j’ai moi-même ressenti lors de mon propre « road trip », par ailleurs un peu similaire au tien. J’ai été frappé également par ce silence, à se sentir hors du temps, hors de notre époque, comme une sensation d’éternité. Impressionnant !
    Et je me souviens bien aussi de la peur de tomber en panne…
    Un grand bravo pour tes photos, un vrai sens du cadre ! Et la vidéo est un vrai plus !
    PS: je reviendrai vers toi prochainement car je prépare un voyage dans le Nord Est des USA :)

  • Répondre 17 May 2016

    maxime

    bonjour,
    je pars en Septembre et je fais le même itinéraire que toi.
    tu as mis combien de temps pour faire le lac badwater, artits drive, zabriskie point et dante’s view?
    merci d’avance
    Maxime

    • Répondre 17 May 2016

      Mathilde

      On y a passé une soirée et une matinée, mais tu peux prendre beaucoup plus de temps que ça si besoin ! Le parc est IMMENSE

Laissez une réponse