« Can I see your ID? » // Acheter et consommer de l’alcool aux Etats-Unis

Rockwell - The Runaway

Quand on part aux Etats-Unis, il y a un mot auquel il faut s’habituer rapidement, c’est le mot ID, prononcé « aïe-di », autrement dit, la pièce d’identité. C’est le sésame qui permettra d’acheter et de consommer de l’alcool – à condition d’avoir plus de 21 ans. C’est maintenant routinier pour moi de sortir mon permis de conduire américain quand je suis dans un bar ou chez un caviste, même si je n’ai pas l’air d’avoir 20 ans, c’est la loi, il faut sa pièce d’identité. De retour en France, ça m’a fait tout bizarre de boire mon petit verre de vin sans rien justifier du tout.

21 ans sinon rien

Acheter et consommer de l’alcool est interdit en dessous de 21 ans, mais pour tous les autres, il faut présenter une pièce d’identité valable. En tant que Français, pas la peine de montrer sa carte d’identité bleue plastifiée ou son permis en papier rose : ce qui marche, c’est le passeport, ou le permis de conduire américain (il n’y a techniquement pas de carte d’identité américaine). Dans certains Etats – comme le Massachusetts, on peut aussi se procurer une Liquor Identification Card, une carte spécialement dédiée à l’alcool. C’est arrivé plusieurs fois au début, quand on était jeune et innocent, de sortir le soir sans ID. Parfois, le barman est sympa et nous sert quand même de l’alcool, mais parfois, tant pis, il faut se contenter d’un coca. Ça donne parfois lieu à des situations cocasses : le père d’une copine, qui avait visiblement passé la bonne soixantaine, n’a pas pu boire sa bière en regardant le base-ball car il n’avait pas son ID. Pas d’ID, pas d’alcool.

Pour les jeunes de moins de 21 ans, c’est autorisé dans certains Etats de consommer de l’alcool mais seulement en privé, et avec l’accord des parents, ou parfois pour des raisons religieuses (du vin à la messe par exemple). On m’a souvent demandé si, quand j’étais jeune en France, je buvais du vin à table avec mes parents, ce à quoi je répondais que je buvais peut-être une coupe de champagne par an à Noël, mais pas mon petit litron de rouge dès 10 ans en famille. Par ailleurs, ce n’est pas parce que la loi l’interdit que les moins de 21 ans, les « underage » ne boivent pas du tout. C’est un problème de santé publique ici, on le voit bien à Boston sur le campus de l’université où Manu travaille, les campagnes de prévention contre le « binge drinking » (le fait de boire beaucoup en très peu de temps) ou la conduite en état d’ivresse sont très actives.

On peut trouver ça surprenant que boire de l’alcool soit autorisé aussi tard, comme si c’était une responsabilité super importante – bien plus qu’être responsable au volant par exemple. L’âge légal fluctue pas mal aux Etats-Unis :

passer le permis : 16 ans
voter : 17 ou 18 ans, selon les Etats
subir une exécution capitale : 18 ans selon la loi fédérale
se présenter aux élections présidentielles : 35 ans, aux élections sénatoriales : 30 ans, 25 ans pour les élections des « Representatives ».

Boire ou conduire ?

Boire et conduire est aussi un délit quand on dépasse les limites tolérées, avec des amendes et des peines de prison. Comme ça change d’un Etat à l’autre, c’est toujours délicat de bien savoir ce qu’il en est quand on est en vacances – on demande dans les bars dans ces cas-là.

Où acheter de l’alcool ?

Là encore, la loi diffère selon les Etats. Dans le Massachusetts, peu de supermarchés vendent de l’alcool, il faut aller chez Trader’s Joe, et là-bas, on ne trouve que du vin et de la bière. Pour le reste, il faut aller chez des cavistes, ou dans des supermarchés « spécial alcool ». Et pour y entrer, il faudra présenter son ID. Il y a aussi des horaires à respecter – on ne peut pas acheter d’alcool le dimanche matin avant 11 heures par exemple, mais bon, ça ne nous a jamais directement affecté.

Pas d’alcool en public !

Quand on achète de l’alcool, la bouteille est emballée dans un papier brun, type papier Kraft, pour pas qu’on reconnaisse que c’est une bouteille (leurre peu efficace). Ça nous est arrivé de passer la fin d’après-midi à la plage avec des copains « Et si on achetait des bières ? » On nous les a vendues emballées dans ce fameux papier, et même une fois sur la plage, nos amis insistaient pour qu’on les garde dans leur sac brun. On se sentait un peu loubards, comme si on avait 16 ans, à l’arrière d’un parking mal-famé en gloussant « On fait un truc trop fou, on boit de l’alcool, hihihi ! »

Un peu d’histoire : la Prohibition

De 1919 à 1934, la fabrication, le transport et la vente d’alcool ont été interdits aux Etats-Unis. La consommation n’était pas interdite, ce qui a créé un commerce alternatif d’alcools, importés depuis le Canada et qui passait par Chicago – aka la ville des gangsters et de la pègre, qui s’est mis à contrôler également la fabrication d’alcool, de qualité médiocre. C’est à ce moment-là que les établissement clandestins se développent, les fameux speakeasies, des bars dont on aperçoit rien depuis la rue, avec un petit passage secret au fond pour accéder à la salle où l’on pouvait consommer de l’alcool et faire la fête – il en existe toujours, ça revient à la mode de nos jours. Puis le 21ème amendement est entré en application début 1934 sous Roosevelt, qui annule la Prohibition au niveau national.

NB: 21st Amendement est aussi le nom d’un bar de Boston, à Beacon Hill ; construit en 1899, c’était à l’époque un hôtel moderne, disposant même d’un ascenseur. On n’y est jamais allé, mais ça vaut le coup d’y passer si vous visitez la ville – c’est dans une petite rue, Bowdoin St. à droite de la State House.

Suivez-nous sur Facebook – Le Blog de Mathilde, sur Instagram (@mathildepit) ou sur Twitter (@mathildepit) pour des news en attendant les prochains posts de blog. Et vous pouvez aussi vous inscrire à la newsletter du blog, un message tous les lundis !

Rédactrice, grande organisatrice et réseau socialite du Blog de Mathilde. Quand je ne suis pas devant un écran, j'organise des visites guidées de Boston, là où j'ai fondé ma petite entreprise "Boston le nez en l'air". Je suis aussi auteure freelance pour un éditeur de guides de voyage et diverses maisons d'édition qui me confient la lourde tâche de divertir le public via des textes sur le yoga ou des jeux de société.

Poster un commentaire sur Facebook

15 Commentaires

  • Répondre 7 Jan 2014

    SKTV

    Un peu de culture dans un monde de brutes ! Merci 😉

  • Répondre 7 Jan 2014

    Christine LOPEZ

    merci Mathilde pour ces infos ! :-)

  • Répondre 7 Jan 2014

    stella

    Article très interessant!

    Je me souviens pas avoir du montrer mon ID quand je suis allée à New York.Ceci dit on est allé que au resto, après les visites on étaient trop crevés pour aller dans un bar, on a juste commandé du vin en mangeant.
    On voit parfois dans les films ou série les américains qui boivent dans leur sac en papier kraft! J’ai toujours trouvé ça « con » car ok tu vois pas l’alcool que c’est mais du coup ça attire le regard et on voit bien que c’est de l’alcool que tu bois!

    En Afrique du Sud c’est un peu comme aux Etats Unis pour ça, tu ne trouve presque pas d’alcool dans les supermarchés sauf dans certains qui ont un coin spécial qui ferme en général plus tôt que le reste du magasin. Sinon tu dois aller au booze store. Et bien sûr il faut montrer son ID pour acheter de l’alcool mais l’âge légal est 18 ans comme en France!

  • Nous, on se sent légers et heureux dès qu’on arrive à acheter ou consommer de l’alcool sans qu’on nous demande notre ID ! Au début, on croyait que c’était parce qu’on faisait plus jeunes que les Californiens de notre âge… meuh non ^_^

  • Répondre 8 Jan 2014

    Eugenie

    A New York, ils sont plus cool dans les restos et les bars. Déjà, ils acceptent toujours mon ID française, donc pas besoin de se trimballer le passeport ni d’avoir un permis américian.
    Mais surtout, en dehors des bars très fréquentés qui veulent faire le tri à l’entrée, c’est rare qu’ils la demandent quand c’est évident qu’on fait plus de 21 ans. Mais c’est tout de meme plus prudent de ne jamais sortir sans son ID!
    Mais c’est vrai que dès qu’on sort de New York, c’est beaucoup plus strict!

  • Répondre 9 Jan 2014

    farfadette

    Alors moi qui ai aintenant 28 ans (et toutes mes dents) on me demande encore mon ID en France 😡 Je fais super jeune d’apparence et c’est vraiment chiant de devoir justifier son age a tout bout de champs mais bon …
    J’ai été surprise aussi lors de mon dernier séjour a Liverpool, on certains magasins demandaient d’avoir + de 25 ans pour servir de l’acool alors que l’age légal est 18 ans comme en france ! Heureusement, a ce moment la j’avais mon passeport sur moi …

  • Répondre 4 Feb 2014

    Valou

    J’ajouterais que je me sus fait refuser l’accès à un bar parce que j’avais 17 ans à l’époque et que, même en prenant un jus de fruits, je voyais les bouteilles d’alcool et ça pouvait m’inciter a boire … LOL

  • Répondre 2 Jun 2014

    didgre

    Merci pour cet article . J aurais du jeter un coup d oeil avant de partir à Las vegas . Je ne savais pas ce qu ils me voulaient avec leur « aie dit « .

    • Répondre 5 Jun 2014

      Mathilde

      Excellent !! j’ai trop ri de ton commentaire. MAis alors, tu as fini par présenter ton passeport ?!

  • Répondre 27 Jun 2014

    gwendal

    merci, pour tes infos, j’ai enfin compris pourquoi les gens me regardaient de travers, alors que je rentrais (le plus simplement du monde ) avec un pack de bieres dans les bras !!!!!
    quoi de plus « bannale » chez moi en Bretagne !!!
    suffisait de le savoir !!!

  • Répondre 1 Mar 2015

    Justine.LCQ

    Bonjour, je pars en novembre pour 2 ans minimum aux usa, et j’ai l’habitude quand je sors de prendre une photocopie de ma PI ou de mon passeport au cas ou je serais contrôlé.
    Je voulais savoir, si tu savais si c’était autorisée aux usa de me vendre de l’alcool même si c’est une photocopie ?

  • Répondre 25 Mar 2016

    jean

    Bonjour a vous tous.

    Je cherche désespérément a trouver une réponse !
    Est ce possible d’acheter 2 bouteilles d’alcool sur un site américain de liqueurs et alcools, pour un envois vers la France ? Douane ? Taxes ?
    Je trouve pas. Merci a vous.

  • Répondre 30 May 2016

    Morgane

    Bonjour Mathilde! Article très intéressant! A 17 ans je pars cet été à San Francisco pour mon premier voyage en solo et cela pour un mois! J’aurai souhaité savoir s’il est possible pour moi de rentrer dans des bars de la ville? Bien sûr sans consommer d’alcool mais puis je seulement fréquenter les lieux servant de l’alcool? Et cela accompagnée d’une personne majeure ou non?
    D’avance merci pour ta réponse 😉

    • Répondre 31 May 2016

      Mathilde

      A Boston, ils ne laissent pas rentrer de mineurs dans les bars le soir… et ils vérifient l’ID avant de rentrer. Ils sont peut-être plus cools à San Francisco, mais pas sûr.
      Si c’est un restaurant qui ne sert pas que de l’alcool, ça ira.
      Bon voyage !

Laissez une réponse