Bof, bof // Pèlerinage à la bibliothèque JFK de Boston

Affiches Kennedy

Comme le précise la plaquette du musée, le John F. Kennedy Library & Museum est un mémorial pour le 35e président des Etats-Unis. Conçu par l’architecte Pei (celui de la pyramide du Louvre), ce musée a été construit grâce aux dons privés de plus de 36 millions de personnes du monde entier. Depuis son ouverture en 1979, 6 millions de visiteurs sont passés par là. La bibliothèque comprend des archives du président et de sa famille, des photo, des films, etc.. Bon ça c’est pour le côté tape-à-l’œil des chiffres. Car en vrai cette visite m’a plutôt ennuyée.

J’avais eu l’occasion de regarder une mini-série sur les Kennedy l’an dernier. Mais c’était chiant à mourir : aucun point de vue, une simple succession de faits, comme un cours d’histoire purement descriptif.

The Kennedys - TV show

L’ambiance des années 40 à 60 était mal rendue, on ne voyait pas tous les petits détails qui « font vrais » (contrairement à Mad Men bien sûr !!). Le seul truc sympa, c’était tout ce qui concernait la vie perso : les robes de Jackie, les enfants, les aventures du président (mais bon, autant regarder Gossip Girl). Malgré tout, ça m’avait permis de réviser certains faits de la vie du président Jack (et j’ai au moins appris que c’était son petit surnom).

L’extérieur du musée est canon, face à la mer et la ville au loin (enfin je suppose, car le jour où j’y étais c’était brumeux).

Vue brumeuse depuis la Library Kennedy

Par contre, l’intérieur du musée est à l’image de la série : sans relief. Ça commence par un film : des images d’archives, la voix du président qui raconte sa jeunesse, son service dans l’armée et son boulot de sénateur. Ensuite c’est parti pour le musée, une enfilade de pièces kitsch : reconstitution d’un bureau de vote des années 60 (avec les affiches d’époque), du décor de l’émission de télé du débat Nixon-Kennedy, du Bureau ovale.

Campaign - Kennedy Johnson

On voit quelques robes de Jackie, des films de vacances qui affichent le bonheur de la famille, un bric-à-brac de cadeaux (carapace de tortue géante, masques, objets d’arts…).

Drapeau américain à la Kennedy LibraryBon, sur cette impression négative, je me suis demandée ce qu’en pensaient d’autres visiteurs : je suis allée voir sur Yelp. (les personnes avaient qui j’ai fait la visite avaient simplement trouvé ça « bien »). Mais là c’est l’apologie : « wonderful and inspiring museum » ;  « ce que j’ai préféré de ma visite à Boston », « Ma mère a pleuré lors de cette visite ». Il me manque encore un peu d’âme américaine pour aimer ce musée… Bémol dans ce concert de louanges : un mec se plaint qu’il n’y a pas assez de tables de piques-niques dehors. Quand j’ai raconté cette visite à un copain américain, son côté lisse et sans accroc, il a juste rigolé en me disant : Mais c’est comme ça qu’on fait ici !

Si je veux me faire une autre cession américanophile, je peux aussi aller visiter la maison natale de JFK à Brookline.

Rédactrice, grande organisatrice et réseau socialite du Blog de Mathilde. Quand je ne suis pas devant un écran, j'organise des visites guidées de Boston, là où j'ai fondé ma petite entreprise "Boston le nez en l'air". Je suis aussi auteure freelance pour un éditeur de guides de voyage et diverses maisons d'édition qui me confient la lourde tâche de divertir le public via des textes sur le yoga ou des jeux de société.

Poster un commentaire sur Facebook

1 Commentaire

  • Répondre 17 Oct 2013

    theresa dale

    i have a holograham with the face of john f kennedy when moved the man for the 60s. I think it must have been a pre election campaign item. I would like to know more on this item

Laissez une réponse