Big Bend, le coup de cœur de l’été

Big Bend Texas - lost mine trail 1

Big Bend, on parle bien d’un parc national au sud du Texas, un désert – et non de la tour de Londres avec l’horloge. Big Bend, ça veut dire « la grande courbe », celle que fait le fleuve Rio Grande à cet endroit du sud des Etats-Unis. C’est un sacré périple d’aller jusqu’à Big Bend, on est parti de Austin, on s’est arrêté vite fait sur la route dans un village fondé par des Allemands – Fredericksburg. Rouler, rouler, rouler, de l’autoroute, des paysages verts et puis petit à petit, la chaleur & la sécheresse ont pris le dessus. Le désert s’est installé. Ce que j’ai appris de ce voyage dans les déserts du sud des Etats-Unis, c’est à quel point les déserts ne sont pas une étendu plate et boring avec 3 cailloux et une mini-plante qui essaie de survivre. C’est bien plus fascinant que ça.

Lundi en fin d’après-midi. La première chose qu’on fait en arrivant, c’est chercher un camping. Le visitor center est fermé, mais il y a quelques indications sur les 3 campings du parc. Le plus proche de nous est celui qui est situé le plus en altitude, et c’est celui où il fait le moins chaud : notre choix se porte donc sur celui-là. On roule dans les montagnes jusqu’au Chisos Basin Campground. Le soleil est en train de se coucher, les couleurs sont chaudes, la lumière est magnifique.

Après avoir fait 3 fois le tour du camping, on choisit un emplacement relativement isolé, face aux montagnes. Le ranger nous dit qu’on risque de croiser des ours. C’est toujours la même oscillation entre super un teddy bear et merde on va mourir au Texas. On installe la tente – une nouvelle tente plus grande que celle des années précédentes (faudra que je vous reparle de notre matos), sans installer le toit, histoire de voir le beau ciel étoilé – et éventuellement la tête de l’ours imaginaire surgir à tout moment. Il y a très peu de pollution lumineuse par ici, on peut bien voir les étoiles et même la Voie Lactée. Cela dit, ne pas mettre le toit est une erreur de débutant : quand la lune se lève, elle nous éblouit et illumine la tente façon néon de cuisine à 2h du mat. 

Boquillas Canyon trail
Art Big Bend

Mardi, réveil aux aurores. On part tout à l’est du parc, du côté de Boquillas Canyon. Le Rio Grande matérialise la frontière avec le Mexique, il y a un village juste de l’autre côté. Sur un rocher, quelqu’un a laissé des animaux en perle avec une note pour laisser quelques dollars dans un pot ; plus loin, un mec nous propose un tour en âne dans le canyon, puis un autre chante une chanson sur Jesus, et nous demande des $. C’est marqué en gros sur les brochures du parc que c’est illégal, de la contrebande, etc. mais à voir cette mini-frontière ça rend l’idée même de frontière assez… floue. A part ça, la marche dans le canyon offre des vues sublimes, voir la photo juste en-dessous, il fait frais, ça sent bon ☟

Big Bend Texas - Boquillas Canyon trail

D’anciens bains chauds, à plus de 100°F // Le Rio Grande, et de l’autre côté, c’est le Mexique

Big Bend Texas - trail

☝ Je vous ai déjà dit qu’on avait la passion des petites routes non pavées et susceptibles de nous faire peur parce qu’en fait ça craint plus que ce qu’on avait imaginé (voir la mésaventure à Canyonlands) ? Cette route-ci était gentille en vrai. Mais j’étais contente d’avoir une Jeep. Elle me manque un peu cette voiture, première fois que j’ai des « sentiments » pour une voiture.

Big Bend Texas - road

☝ Photo typique de touristes aux Etats-Unis : me, myself, la voiture et la route. Ce que la photo ne rend pas, c’est le silence presque absolu (à part le moteur qui refroidit et qui fait des mini-clacs pendant 2 minutes après l’avoir éteint). Voilà, on est juste tout seul au milieu de nulle part, et c’est une drôle de sensation.

Le chemin de la mine perdue

Big Bend Texas - lost mine trail 2

J’aime bien marcher. Je crois que les meilleurs souvenirs de road trip aux Etats-Unis, de ceux qui restent gravés longtemps dans la tête, ce sont ceux fait lors de longues marches. Manu qui est Dr ès cerveau expliquerait sans doute pourquoi. Moi je me dis juste : je prends le temps, j’observe mieux, il y a plein de sensations, d’odeurs (dont la transpiration – obviously). Ce n’était tout de même pas un parc facile pour marcher – étant donné la chaleur. Ça a été le cas pendant tout le reste du voyage pour bien marcher, il fallait se lever tôt, marcher en altitude, ou craindre le courroux de la chaleur torride du sud des Etats-Unis. Le Lost Mine Trail – alias le chemin de la mine perdue –  est une randonnée en altitude. Mais avant de vous dire que c’était awesome, c’est l’heure de La Légende de L’Ouest. 

La légende de la mine perdue, c’est celle d’un massacre commis par les Indiens contre des prisonniers espagnols, des bagnards qui travaillaient dans les mines d’or et d’argent – ils s’y rendaient les yeux bandés, pour ne pas connaître leur emplacement exact. Les Indiens, furieux de voir les ressources pillées, ont tués tout le monde et caché l’entrée de la mine.

Et donc, la randonnée était super, 4,8 miles aller-retour, 3h de marche, niveau moyen. C’est la première fois qu’on utilise des camel backs, ce système de gourde flexible avec un tuyau accroché sur la bandoulière du sac : depuis, c’est l’amour fou. Super pratique, pas besoin de s’arrêter ou de se contorsionner pour attraper la gourde, et en plus on a chacun 2 litres d’eau à disposition. Le point de vue tout en haut de la marche ouvrait sur le désert, au loin, et « sentir » l’immensité, c’est toujours incroyable (c’est ce que vous pouvez voir sur la photo tout en haut de l’article).

Big Bend Texas - road runner

L’oiseau du voyage : le bip-bip, ou road runner
Big Bend Texas - hawk

Un faucon
Big Bend Texas - road runner

Un road runner* perché

*road runner : j’ai cherché la traduction en français, apparemment ce serait géocoucou véloce, mais s’il y a des ornithologues parmi les lecteurs, dites moi si c’est vraiment ça.

Happy birthday national park

Après cette randonnée, on voulait faire un truc plus cool du côté du visitor center, une petite marche « interprétative » comme on dit ici, à regarder la végétation et les montagnes. Mais ce jour-là, c’était la fête des parcs nationaux – 99 ans. Un ranger nous a invité à manger du gâteau. On a écouté la ranger en chef parler du système des parcs au Texas, et on a même fait une photo de groupe qui s’est retrouvée sur leur Facebook (c’est la consécration pour nous voyageurs fans des USA : on est sur le Facebook des parcs nationaux !)

Pour info, le gâteau n’était pas super, j’ai mangé un bout de la lettre T, ça m’a fait plaisir, on a causé avec une ranger qui travaille et vit à Big Bend toute l’année – elle adore mais n’a pas encore tout vu. Ça nous a fait une dose de sucre pour la dernière balade de la journée avec le soleil couchant.

 

Big Bend Texas - sunset

La vue sur la promenade du soir, dite The Window

Big Bend Texas - Chisos at night

Le bonheur, vraiment, de dormir dehors dans les parcs nationaux

Big Bend Texas - camping at night

Bouquiner, le ciel étoilé par-dessus, pendant que Manu fait mumuse avec son appareil photo
Camping meal

Keep it gourmet
Camping meal 1

Un plat classique de road trip : la salade emballée dans une tortilla
Tent in Big Bend

Cette année, j’avais même un fauteuil de camping
Breakfast with a view

Le petit déj avec vue, et Nutella

Mercredi. Deuxième et déjà dernier jour à Big Bend. Aujourd’hui, on fait de la route scénique, de l’autre côté du parc, cette fois on est côté ouest, c’est LA route du parc, la Ross Maxwell Scenic Drive. Ne vous méprenez pas, tout le parc est magnifique, mais quand il y a en plus l’étiquette « route scénique », c’est que ça va envoyer du lourd. La route est sinueuse, elle traverse tout un tas de formations géologiques. Ici, paysages lunaires, Mordor et canyons de Star Wars s’enchaînent. Absolument magique.

Big Bend National Park Texas-1

Big Bend National Park Texas-4

Big Bend National Park Texas-6

Big Bend National Park Texas-7

☝ Tout au « bout » de la route », on arrive face à un mur ; c’est assez difficile à rendre en photo, mais imaginez une immense barricade de roche, haute et longue, une sorte de « Wall », un mur comme dans Game of Thrones mais naturel (et chaud). Au pied de ce mur, on retrouve le Rio Grande, à cette époque de l’année, il est plutôt calme et pas très étendu. Le guide qu’on utilise pour les parcs nationaux de l’ouest, le Fodor, a mis une petite étoile sur une randonnée dans le canyon de Santa Elena  : on s’arrêter donc marcher.

Big Bend Texas - Santa Elena Canyon

Le hic, c’est que le début du chemin se trouve de l’autre côté de la rivière. Un bénévole du parc nous indique de ne pas passer « tout droit » car on aurait de l’eau jusqu’à la taille, mais d’avancer en faisant un arc, et en tâtonnant avec un  baton dans l’eau. Full disclosure : je sais que c’est le moment relou de la journée, va falloir mettre les pieds dans l’eau, et marcher en faisant flop flop pendant des kilomètres, mais après coup, ça me fera passer pour une aventurière intrépide – que je n’imagine pas vraiment être.

Old Maverick Road

C’est l’heure de partir mais de façon grandiose s’il vous plait : good for us, il y a une route non pavée qui permet de couper et de rejoindre la sortie, sans refaire le même chemin en sens inverse. Qui dit route non pavée, dit forcément secousses, mais aussi isolement et paysages, comment dire… inoubliables. ☟

Big Bend Texas Old Maverick Road

Big Bend Texas-26

J’adore ces cactus, les ocotillos, on dirait les plantes qu’on trouve dans les aquariums : je m’imaginais être dans un aquarium géant avec ces cactus qui flottent dans l’air

Big Bend en résumé

  • Le parc est divisé en 3 zones principales accessibles par la route : à l’est le Rio Grande Village (fermé l’été), au centre les montagnes de Chisos, et à l’ouest le canyon de Santa Elena et la route scénique
  • Il y a de très nombreuses randonnées possibles accessibles seulement par le back country et des routes accessibles en 4×4. Le parc a tellement plus à offrir que ce qu’on a vu, même si c’était déjà génial, c’est clairement un parc où on peut s’y amuser pendant une semaine – et plus.
  • Notre camping, un bon choix, central et pas trop chaud la nuit : Chisos Basin Campground, 14$/nuit
  • Moment le plus fréquenté de l’année : novembre-décembre
  • N’oubliez pas votre passeport si vous voyagez jusqu’ici, il y a eu des contrôles d’identité en sortant
Big Bend Texas-2

☞ On a croisé le Rio Grande ailleurs aux Etats-Unis, comme sur cette magnifique route près de Taos, au Nouveau Mexique

☞ Si vous voulez vous lancer dans le camping aux Etats-Unis (ce que je vous conseille si vous allez dans les parcs nationaux), lisez cet article récapitulatif avec plein de conseils pour débuter et bien s’équiper.

☞  Tous les articles du blog qui parlent du Texas se trouvent dans la rubrique Texas !

Partagez vos impressions sur l’article, vos envies de Big Bend ou vos moments préférés là-bas si vous y êtes déjà allés ! 

Rédactrice, grande organisatrice et réseau socialite du Blog de Mathilde. Quand je ne suis pas devant un écran, j'organise des visites guidées de Boston, là où j'ai fondé ma petite entreprise "Boston le nez en l'air". Je suis aussi auteure freelance pour un éditeur de guides de voyage et diverses maisons d'édition qui me confient la lourde tâche de divertir le public via des textes sur le yoga ou des jeux de société.

Poster un commentaire sur Facebook

19 Commentaires

  • C’est beau ! Les photos de nuit sont top, j’adore :)

  • Répondre 1 Oct 2015

    MJ

    Magnifiques photos, surtout celles de nuit. C’est beau un ciel sans pollution lumineuse…

  • Répondre 1 Oct 2015

    Helene

    W.A.H.O.U
    C’est magique ! On sent même la chaleur à travers les photos…
    Trop classe le fauteuil de camping, ça devient du luxe là ! :)

    • Répondre 1 Oct 2015

      Mathilde

      ouais je sais, le fauteuil de camping, la nappe, on devient des bourgeois du camping ! GLAMPING baby ! (emoji lunettes de soleil)
      Merci pour ton petit mot 😉

  • Répondre 2 Oct 2015

    Letizia

    Tu m’étonneras toujours… Tu vas marcher dans les Everglades (j’ai failli mourir de peur rien qu’en marchant sur les chemins) et là tu vas marcher dans l’eau où tu ne vois rien… Moi je valide la voyageuse intrépide et sans peur que tu es et te tire encore une fois ma révérence. Vous êtes des cinglés 😛 La prochaine fois qu’on vient au Etats-Unis, il faudra qu’on tente le camping parce que tu commences franchement à me donner envie…

    • Répondre 2 Oct 2015

      Mathilde

      HA ha ! bon, au moins une personne pense que je n’ai peur de rien. Quand c’est le moment où ça arrive, le moment de « hé merde il y a un obstacle », c’est le moment où j’arrête de penser à vrai dire : je peux pas reculer, ou alors je retourne à la voiture ! BO-RING !
      Et oui pour le camping, what else !?

  • Répondre 2 Oct 2015

    Virginie

    Ce parc a l’air superbe, je ne connaissais pas même de nom alors merci pour la découverte. Moi aussi, ce que j’aime dans ces endroits reculés c’est le silence et l’impression de se sentir seuls au monde, ça fait du bien. Cette photo de nuit avec les étoiles est SUPERBE!

  • Répondre 2 Oct 2015

    Silecee

    C’est vraiment magnifique ! J’adore ce genre de paysage. On doit vraiment se sentir seul au monde :)

  • Répondre 2 Oct 2015

    Sophie

    Je suis ravie que vous ayez aimé le Texas! Super article qui me fait jubiler du coup. Donc, vous avez eu des contrôles aux check points, avec les flics armés et gilets pare-balles? On prévoit de retourner dans le Big B. mais c’est quand même 8h de route, « c’est beau mais c’est loin » comme dirait l’autre.

    • Répondre 3 Oct 2015

      Mathilde

      Merci Sophie, et encore merci pour tes gentils emails avec toutes les recommandations ; les randonnées que font ton mari étaient trop loin, on n’a pas pu y aller, mais en tout cas, Big Bend est sur la liste des « il faut qu’on y retourne »
      xo

  • Répondre 2 Oct 2015

    Xel0u

    Je ne sais pas quoi dire tellement je trouve ça superbe! J’ai vraiment envie de découvrir les USA comme vous le faite, je pense que toute une vie n’est pas assez 😀

    Belles photos comme d’hab, et puis j’adore vraiment ta manière de raconter les choses :-)

    • Répondre 3 Oct 2015

      Mathilde

      Mille merci pour ton message !
      C’est génial de voyager aux Etats-Unis… mais c’est immense et ça prend du temps, en effet…
      Bises,

  • Répondre 6 Oct 2015

    Thomas

    Waow, ça a l’air vraiment sympa comme parc.
    Je ne connaissais pas, voila qui donne envie de retourner très vite découvrir les Etats-Unis (bon en vrai j’avais déjà envie mais quand même…) : des paysages magnifiques, du calme, de la marche : tout ce qui fait rêver !
    Super photos également, et la description du séjour est vraiment agréable à lire.

  • Répondre 7 Oct 2015

    Mystinguett

    Hello Miss,

    Alors, tu ne dis pas comment si se mouiller les pieds en valait bien la peine?

    J’adore l’ambiance des parc nationaux avec les rangers, le visitor center, les dépliants qui indique toutes les randonnées et le moment où l’on choisit les 2/3 que nous feront pour découvrir le maximum du parc en seulement 1 ou 2 jours.

    Mystinguett

    • Répondre 8 Oct 2015

      Mathilde

      mais oui ça valait le coup ! déjà parce que c’est drôle de patauger dans de l’eau boueuse, ensuite parce que la balade dans le canyon était vraiment belle !
      bises

  • Répondre 8 Oct 2015

    Bruno

    Bonjour Mathilde,
    On a adoré Big Ben, on y est resté 4 nuits ce qui me semble une bonne durée pour le visiter dans son ensemble compte tenu de son éloignement. Comme on a plus ta jeunesse le camping n’est pas fait pour nous et on logeait au Lajitas Resort qui est entré dans notre top 10 de nos hotels préférés aux USA tellement on y était bien. Et le camping n’aurait jamais été possible avec une de mes filles phobique qui m’a dit récemment (elle a 21 ans) que ses vacances étaient toujours gâchées avec les animaux aux USA (les ours dans les parcs, les crotales dans les déserts, les requins dans la mer, les alligators en Floride et en Louisiane. Dans Big Bend il y avait aussi des panneaux mises en garde que tu as du voir contre les cougars et les javelinas. A Santa Elena il n’y avait personne pour nous guider, on a traversé tout droit les chaussures à la main. Il faisait 42° et c’était rafraichissant, du coup la baignade dans la source d’eau chaude n’était pas agréable et on a fini par se baigner dans le Rio Grande plus frais. En dehors du National Park, il faut consacrer une journée également à prendre la scenic road 170 super belle qui longe le Rio Grande jusqu’à Presidio, ici on est dans le State Park. On revanche à Presidio ne pas s’amuser à traverser la rivière histoire de dire qu’on va prendre un pot au Mexique à Ojinaja. Mal nous en a pris, ça nous a couté 1h30 de contrôle au retour coté américains. Dans le parc la police nous a aussi interpelé pour excès de vitesse (63 au lieu de 45) mais sans conséquence heureusement comme on était français, en dehors on a eu droit aussi à 2 barrages de polices avec fouilles de la voiture, et on a du parler de nos derniers séjours aux USA pour vérifier que nos passeports n’étaient pas volés. Mais bon il suffit d’aller voir le film Sicario pour comprendre.
    Bonne continuation
    Bruno

    • Répondre 8 Oct 2015

      Mathilde

      Salut Bruno !
      Dommage pour ta fille qui n’aime pas le camping (je comprends, je déteste toutes sortes de bébêtes… mais dans la nature, ça passe mieux, je me dis que c’est chez elles après tout – ça m’a mis 30 ans avant d’en arriver là ;).
      On est passé par la route scénique 170 qui nous a époustouflés – c’est vrai que je n’ai pas mis de photos, mais j’ai adoré cet endroit, absolument magique.
      Merci pour tes remarques et tes suggestions, j’adore avoir des avis et des récits comme ça !

  • Qu’est-ce que c’est beau ! Ces immenses parcs nationaux (si différents les uns des autres) c’est vraiment un truc que j’adore aux USA. Là-bas la nature est grandiose, immense immense pour un français et souvent si « vide » (j’adore me sentir seule au milieu de nul part !). Ah je m’envolerais bien pour un nouveau voyage…

  • Répondre 18 Jun 2016

    Cécilia

    C’est super beau! je n’avais jamais entendu parler (surtout car on entend parler que des parcs de la « côte ouest ».
    Les photos de nuit sont magnifiques, celle du parc aussi bien sur^^

Laissez une réponse