Baby, it’s cold outside…

Comment s'habiller l'hiver à Boston ?

Aujourd’hui, je voulais visiter South End, présenté dans les guides comme un « quartier populaire, devenu aujourd’hui bobo, arty et branché ». Je cherche un petit diner pour faire un brunch avant d’attaquer la visite. Un dimanche parfait à l’horizon. C’était sans compter sur les 14 degrés à l’extérieur. 14 ° Farenheit, soit approximativement -10  degrés Celsius. Dans la série des « on vous l’avait bien dit », je vous propose du glacial, du polaire, de l’insupportable. Du froid.

Ballerines dans la rue à Boston en plein hiver
Janvier, en plein cœur de l’hiver. On croise des gens qui mettent des ballerines ou des espadrilles sans chaussettes. On croise aussi des gens qui courent, vêtus comme un commando du GIGN (cagoule, mitaines, lunettes de soleil aérodynamiques). Puis-je entreprendre une mutation génétique et lancer le défi foufou de m’habiller comme une Américaine d’ici deux ans ?

Quelle tenue pour affronter le froid ?
Ca fait tout de même quelques semaines que mes tenues vestimentaires laissent à désirer. Habits coincés dans les valises, déménagement & ménage, longues promenades : c’est pas Glamour Magazine ces derniers temps. Donc aujourd’hui, le soleil brille, je décide de sortir la mini-jupe. Après quelques minutes dehors, je me rends compte d’un phénomène physique : saviez-vous que le froid peut donner tellement froid, qu’à la fin c’est comme si ça brûlait (autrement appelé « piquette ») ? Manu est à nouveau perplexe devant ma sagacité scientifique. En tout cas, ce froid quasi extrême m’a fait comprendre un mystère du cinéma, à savoir pourquoi Leonardo di Caprio est mort dans le film Titanic. Je me disais jusqu’à présent, mais pourquoi il bouge pas dans l’eau pour se maintenir au chaud ? Je me suis rendue compte que parfois, le froid, il est plus fort que toi.

Leonardo di Caprio... il fait pas chaud par ici

Demain, je remets mes chaussures fourrées et je garde mon collant, mais sous un pantalon. On dit au revoir au glamour pendant encore quelques semaines.

Rédactrice, grande organisatrice et réseau socialite du Blog de Mathilde. Quand je ne suis pas devant un écran, j'organise des visites guidées de Boston, là où j'ai fondé ma petite entreprise "Boston le nez en l'air". Je suis aussi auteure freelance pour un éditeur de guides de voyage et diverses maisons d'édition qui me confient la lourde tâche de divertir le public via des textes sur le yoga ou des jeux de société.

Poster un commentaire sur Facebook

7 Commentaires

  • 16 Jan 2012

    Lucie

    Ca me rappelle la pologne où on chronométrait notre temps dehors (1h30 de jour, 30 minutes de nuit) parce qu’on tenait pas plus longtemps, c’était impossible !

  • 16 Jan 2012

    Paula

    Je ne connaissais pas la chanson… trop mimi :)
    Ce type de froid, je l’ai vécu à Pékin. La solution (pas glamour du tout) c’était une combinaison polaire. Je m’identifiais beaucoup à Dr Frankenstein – quand il erre parmi les glaciers, à la traque de sa terrible créature.
    Un antidote assez sympa – un bon chocolat chaud, chez soi :)

  • 16 Jan 2012

    Mathilde

    @Lucie. Jamais été en Pologne ! Par contre je suis allée au Danemark et pour visiter, pareil, on se faisait des sorties avant le coucher du soleil… soit avant 15 heures !
    @Paula. Je note… j’ai eu il y a a quelques temps un affreux collant en polaire très chaud, je n’ai pas remis la main dessus avant de partir… je vais enquêter pour trouver ça ici (plus simple que la mutation génétique je crois). Et j’ai acheté du cacao en poudre pour un petit remontant home made :)) Thanks !

  • 23 Jan 2012

    Marie

    En Russie, la solution, c’est la vodka.

  • 23 Jan 2012

    mpp

     » mais pourquoi il bouge pas dans l’eau pour se maintenir au chaud ?  » j’adore ! Ou « pourquoi elle souffle pas plus fort dans son sifflet la Rose ? »

  • 23 Jan 2012

    Mathilde

    @Marie. Et aux States, on a une cannette de Bud dans son anorak ?
    @Mpp. C’est quoi cette histoire de sifflet ? Elle siffle pour appeler des gens ? Me souviens plus de ce grand classique, damn !

    • 24 Jan 2012

      mpp

      mais oui ! enfin! elle prend un sifflet et elle souffle dedans pour appeler la barque de sauvetage au loin..