Autour de Boston // Etangs, Boston College et pique-nique à Walden Pond

Walden Pond Massachusetts



Le beau temps s’installe, l’envie de lézarder au soleil, au bord de l’eau, aussi. Ça tombe bien, il y a plein de petits étangs, lacs et points d’eau dans et autour de Boston. Sous un soleil éclatant, nous avons donc entrepris samedi dernier un tour en vélo des « ponds » de Boston.

Chandler Pond. On roule une vingtaine de minutes avant d’arriver à ce mini-étang. On est bel et bien en ville, mais au détour d’une rue, face à l’étang, on a soudain l’impression d’être à la campagne.

Chandler Pond

Chandler Pond

J’envie les habitants de ces maisons, c’est comme vivre à la campagne à quelques minutes du centre de Boston, c’est chic. Les gens sont sympas, ils font leur jardin et nous disent bonjour quand on passe devant chez eux.

Houses on the edge of Chandler Pond NB. J’ai une tendresse particulière pour le mot anglais pond, autrement dit étang, en français. L’un des premiers bouquins dont je me suis occupée, en stage à l’époque, c’était un livre sur les ponds, une traduction d’un livre anglais. Le sujet : comment construire un étang dans son jardin (toutes les formes possibles, les sculptures à mettre autour, les animaux qui peuvent venir s’y installer…). L’idée me semblait complètement saugrenue, voire ringarde. Qui ça pouvait bien intéresser ? En fait, bien plus de monde que je ne le soupçonnais. Et moi maintenant j’aime bien les étangs.

A bicylette
Chestnut Hill Reservoir. On continue notre promenade, un peu au hasard, et on arrive au bout de la ligne verte du T (on dit ‘ti’, c’est le métro-tram local). C’est l’arrêt d’une autre fac de Boston, Boston College (à ne pas confondre avec Boston University – on m’a dit que la différence entre un college et une university, c’était une question de taille, l’university étant plus grande).

T Boston College

Les bâtiments de la fac sont énormes, presque austères, les avenues sont très larges et désertes, et tout autour, c’est la forêt. Des gens bronzent par-ci par-là dans les pelouses. C’est calme. L’atmosphère est très étrange.

Chestnut Hill Reservoir Boston

On arrive au réservoir d’eau, qui ressemble à un grand étang, sauf que les berges ne sont pas naturelles. Des dizaines de personnes font leur jogging sous un soleil de plomb. Un peintre s’exerce dans un coin. Nous, on roule en vélo, c’est facile : c’est tout plat. On passe devant un Waterwork au style très particulier ; le réservoir servait autrefois à alimenter Boston en eau, située en contrebas.

Waterworks Chesnut Hill

Chestnut Hill - ice condition

C’est bucolique Boston College, mais je suis bien contente que le campus de Manu soit vraiment central. La nature, c’est bien uniquement le week-end. Et puis quand il fait beau comme ça, on oublie qu’il peut faire un temps glacial à ne pas avoir envie de mettre le petit doigt dehors…

Walden Pond. Complètement enthousiasmés par cette promenade, on décide le lendemain de partir pique-niquer au bord d’un des étangs les plus réputés de la région, Walden Pond.

Walden Pond

Walden Pond est le lieu de retraite de l’écrivain américain Thoreau. Il y a passé deux ans dans une cabane, pour écrire son essai philosophico-poétique sur la vie en retrait du monde. Bon je ne l’ai pas lu donc je vais éviter de paraphraser Wikipédia.

NB : Le Lonely Planet spécial 60 trips en Nouvelle Angleterre propose un tour littéraire du Massachussetts, sur les traces, entre autres, de Edith Wharton, Melville, Harriet Beecher Stowe (La case de l’oncle Tom – l’un des livres qui a marqué mon enfance, tout comme Les quatre filles du Dr March de Louisa May Alcott, qui est aussi du coin), Jack Kerouac, Hawthorne (La lettre écarlate, encore un autre super roman), etc. Bref, du bon monde de la littérature américaine dans les parages.

Thoreau's cabinLa cabane de Thoreau a été reconstruite à l’identique. C’est tout petit et très sommaire…

Mais ce n’est pas par curiosité littéraire que nous sommes allés à Walden Pond, mais bien pour retrouver cette ambiance particulière « étang dans la forêt », un peu comme ce qu’on avait vu dans le Maine, mais à 40 minutes du centre de Boston (je précise que je n’apprécie ce genre d’ambiance que lors de journées ensoleillées, sinon, c’est tout spooky).

Walden pond les joies nautiques

Je voudrais un canoë…

L’après-midi était bucolique à souhait : un pique-nique au bord de l’eau, avec de bonnes salades et les premières fraises de la saison (divines), des copains avec qui on joue à lancer des cailloux dans l’eau et faire des ricochets, une sieste sous les arbres à chanter des comptines pour apprendre l’anglais / le français.

pique nique Star du jour. A un moment, un groupe de touristes chinois qui faisait le tour du bassin est passé devant notre « spot ». L’un d’entre eux s’exclame alors ‘Beautiful !’. Manu se pousse pour qu’il puisse faire sa photo, mais le mec lui demande de rester : il voulait prendre Manu en photo. ‘Beautiful’.

Healthy trail Walden Pond

Pas moyen de s’échapper du sentier bien balisé…

La nature oui, mais pas trop. En arrivant là-bas, je me suis souvenue qu’on m’avait dit de ne pas m’aventurer dans les bois, à cause des black flies, qui séviraient spécifiquement pendant le mois de mai. Est-ce moi qui suis trop crédule ? Car personne jusqu’à présent ne nous a confirmé leur existence (à part des amis vivant à Montréal, mais je crois que c’est eux qui nous en ont parlé…).

C’est le plus beau jour de ma vie, j’ai vu un chipmunk :

Chipmunk

Et sinon, ça y est ! Champagne : on a déménagé ! Bye bye Allston, bienvenue pour de vrai cette fois à Boston.

Rédactrice, grande organisatrice et réseau socialite du Blog de Mathilde. Quand je ne suis pas devant un écran, j'organise des visites guidées de Boston, là où j'ai fondé ma petite entreprise "Boston le nez en l'air". Je suis aussi auteure freelance pour un éditeur de guides de voyage et diverses maisons d'édition qui me confient la lourde tâche de divertir le public via des textes sur le yoga ou des jeux de société.

Poster un commentaire sur Facebook

10 Commentaires

  • Tes photos donnent très envie d’aller faire un tour à Boston, je suis totalement sous le charme… bonne fin de journée :)

  • Répondre 19 May 2012

    Anna Austruy

    la maison bleue-et une fraise ça me va :)))

  • Répondre 1 Jun 2012

    Julie

    C’est quoi les black flies?
    Quelle star ce Manu!

    • Répondre 1 Jun 2012

      Mathilde

      Des mouches noires. On sait pas trop ce que c’est, une sorte de légende rurale.

      • Répondre 4 Jun 2012

        Julie

        Mais genre, c’est des mouches vampires pour que tu ne puisses pas t’écarter du chemin à cause d’elles?

  • Répondre 2 Jan 2013

    Caro

    Ooooh j’ai adoré Walden Pond en automne (couleurs de fou, tu devras y retourner l’an prochain je pense :)) mais en été, c’est tout aussi charmant :) Quelle chance tu as de profiter aussi longtemps de la Nouvelle-Angleterre !! :)

    • Répondre 2 Jan 2013

      Mathilde

      C’est noté ! J’y retournerai, c’est pas très loin, c’est vrai. J’ai envie d’avoir un canoë et de rester au milieu de l’étang à buller toute l’après-midi :) D’ailleurs je me demande si ça peut pas être tout gelé en plein hiver ?!

  • Répondre 6 Aug 2014

    looseuse

    Un extrait de vie de r^eve pour un moment d evasion d’une vie de merde : la mienne ! Merci …

Laissez une réponse