28 phares aux quatre coins des Etats-Unis

Phare Portland Maine

Qui n’aime pas ces fières constructions qui se dressent sur les côtes face aux éléments et illuminent les braves marins de retour des mers australes, et dont les cales de navire sont pleines  d’huile de baleine ? Bon c’est vrai de nos jours, Moby Dick c’est plus trop d’actualité, et les phares deviennent petit à petit inutiles du fait des GPS utilisés sur la plupart des bateaux. N’empêche,  ces bâtiments de taille plus ou moins imposante n’en gardent pas moins un côté romantique et photogénique. Voilà donc ma seconde sélection de photos, cette fois-ci sur le thème des phares. Souquez ferme !

Il y aurait 14 000 phares à travers le monde, dont environ 1 500 en France et un millier aux USA. Seulement une partie d’entre eux sont en fait encore en activité. Comme on s’est pas mal baladé en Nouvelle Angleterre, je pensais que c’était le Maine avec ses côtes très découpées qui en avait le plus, mais attention fun fact, c’est l’état du Michigan, dans le centre du pays, qui l’emporte, dû à l’important trafic maritime sur les grands lacs.

Tout là haut, les phares du Maine

Phare Portland Maine

Que serait le Maine sans ses charmants petits phares ! On les aime, surtout pour qu’ils amènent à bon port les pêcheurs de « lobsters ». Un des phares les plus connus et les plus photographiés des USA est celui de Portland, le Portland Head light (1791). Belle maison de gardien, très Nouvelle Angleterre.

Phare Portland Maine

La côte le long de Portland est très « dramatic », à l’image du reste du Maine. Notez l’ambiance spooky.

Phare Portland Maine

Juste en face du phare précédent, le Ram Island Ledge Light (1905) est isolé dans la baie de Casco. Info people au rabais : le phare a été mis aux enchères récemment, et vendu pour $190,000 à un chirurgien du coin. C’est fou d’avoir un phare non ? Pas toujours pratique pour « commuter » matin et soir.

Phare Acadia National Park

Le Bass Harbor Lighthouse (1876) au sud du parc d’Acadia. Phare minus mais charmant. N’oubliez pas le cookie, pendant que vous appréciez la vue sympa sur les nombreux îlots en face.

Phare Maine

On est tombé sur le Fort Point Light (1837) en roulant au hasard de la côte en rentrant d’Acadia. Je dis hasard, mais je suis à l’affût de la moindre curiosité quand on roule, et si je vois un panneau « Lighthouse », on se lance dans un détour de durée indéterminée. Bilan : retour à Boston en 7h au lieu de 5.

Boston et ses environs

Phare Boston Islands

Petite photo car il est très loin ! C’est le fameux Boston Light, le plus vieux phares des USA, construit en 1716. Forcément si c’est ancien c’est par ici. Notez que ces scélérats d’Anglais on détruit le phare en s’échappant de la ville. On peut voir le phare, de loin, en prenant le ferry qui mène aux Boston Islands. Il y a aussi moyen d’y aller directement et de faire une visite guidée. On le voit aussi en arrivant en avion, la prochaine fois, précisez que vous voulez le siège pour voir le phare à l’arrivée à Boston.

Phare Gloucester Massachusetts

Le petit phare de Ten Pound Island (1821) dans le port de Gloucester, au nord de Boston. On est passé à côté avec le bateau qui emmène sur le site d’observation des baleines, en mer.

Phare Salem

Au bout du long quai du port de Salem se dresse le minuscule Derby Wharf Light (1871). Salem, c’est pas que les sorcières. En son temps, ce fut un des ports les plus importants de la côte Est. A faire pour voir le phare d’un autre angle : un tour en schooner, un vieux voilier en bois, dans le port.

Le Nauset Light (1877)  est au milieu du Cape Cod. Information d’importance pour les gourmets, ce phare est l’emblème des délicieuses chips Cape Cod!

Phare Cape Cod

Tout au bout de la pointe de Cape Cod se trouve le Race Point Lighthouse (1816). La photo est prise depuis Provincetown. On ne le voit pas sur la photo, mais des panneaux sont plantés pour dissuader de se baigner : le grand requin blanc aime bien venir se balader dans la zone, habitée par les otaries. Gnark !

Phare Cape Cod

On a aperçu le phare de Woods Hole, le Nobska Light (1828), depuis le ferry de retour de Martha’s Vineyard, où Barack O. vient de passer ses vacances.

Les îles du Massachusetts: Nantucket et Martha’s Vineyard

Phare Nantucket

A l’origine, les phares étaient éclairés grâce à l’huile de baleine, qui fit la richesse de Nantucket. Le problème avec l’activité maritime autour de l’île, c’est que les eaux sont très dangereuses, à cause des courants et des bancs de sables. Du coup plusieurs phares ont été construit sur l’île pour aider à la navigation. Ici le Sankaty Head Light (1850), notre favori, près du splendide village de Siasconset.

A cause de l’érosion massive de la côte, le phare a récemment été déplacé de 120 m. J’ai un peu de mal à voir comment on déplace un truc aussi gros.

Le Brant Point Light (1746), aussi appelé Bug Light à cause de sa taille et de sa faible lumière, se trouve juste à côté de Nantucket Town. Le phare fait aussi corne de brume, histoire d’agrémenter la promenade sur la plage.

Phare Nantucket

Phare Martha's Vineyard

A notre arrivée sur l’île de Martha’s Vineyard, le West Chop Light (1817) veillait sur le port de Vineyard Haven, au milieu des maisons chics.

Notre première sortie vélo nous a mené vers Oak Bluffs. En chemin on croise le East Chop Light (1878) qui surplombe les falaises. Jolie vue sur l’océan depuis le petit parc.

Après beaucoup d’effort et un pneu crevé, on arrive aux falaises d’Aquinnah et le joli phare Gay Head Light en briquettes rouges  (ça change !) C’est le premier phare construit à Martha’s Vineyard (1796).

Phare Martha's Vineyard

Le phare d’Edgartown, alias Edgartown Harbor Light (1828).

Phare Martha's Vineyard

On peut y accéder par un chemin qui part devant l’hôtel chic Harbor View. Vue sympa depuis le phare sur l’entrée du port d’Edgartown.

Le Sud de la Nouvelle Angleterre et au-delà

Phare Essex Connecticut

En exploration sur la côte du Connecticut, on a croisé ce phare-lanterne dans la petite ville d’Essex située près de l’embouchure de la Connecticut River.

Phare Stonington Connecticut

Le phare de Stonington, Connecticut (1824) et sa girouette. Celui-là est en granite, ça a l’air d’être du solide.

Phare New York

Bon, on n’est plus en Nouvelle Angleterre, mais saviez-vous que la statue de la Liberté a été utilisée en tant que phare pendant un temps ?

Les phares des tropiques en Floride

Phare Key West

Ah ! Enfin du soleil, bienvenue en Floride. Ici le phare de Key West (1825). Le phare est au milieu de la ville, face à la maison d’Hemingway ; on peut y monter et avoir un panorama des environs. Spoiler alert : c’est tout plat.

Phare Jupiter Island

Le phare de Jupiter Island (1860) au nord de Palm Beach. Et un pélican qui photo-bombe le tout.

Phare Miami

Cape Florida Lighthouse (1825), le phare de Key Biscayne aux portes de Miami. On y est monté : belle vue depuis le haut du phare !

D’un bout à l’autre de la côte Ouest

A gauche : commençons au sud par un phare de San Diego (Old Point Loma Lighthouse, 1855)
A droite : plus au nord, le phare de Monterey.
Y a comme un air de ressemblance !

Phare Santa Cruz

Mark Abbott Memorial Lighthouse (1869) à Santa Cruz, et son mini-musée du surf à l’intérieur.

Phare Pointe Reyes

Le petit phare (1870) au bout de la magnifique et isolée Pointe Reyes au nord de San Francisco. On y était un jour de brume (ah… Le plaisir du fog au nord de la Californie) et à la tombée de la nuit, l’atmosphère de bout du monde était géniale. Bonus : après votre passage, vous pouvez vous arrêter dans le coin et manger des huîtres locales !

Phare Seattle

Pour finir à l’autre bout du monde des Etats-Unis, le West Point Lighthouse (1881) dans le Discovery Park de Seattle. Après avoir vu les Chittenden Locks (écluses), on avait fait une longue promenade à pied dans le parc jusqu’à la plage. On espère que le truc en bas à gauche, sur la plage, n’est pas un bras.

Quel est votre phare favori parmi cette liste ? Laissez-nous un commentaire ou partagez l’article sur Facebook ! Ceci n’est bien sûr pas une liste exhaustive, et d’autres phares nous attendent au fil des prochains voyages… 

Manu, l'homme de l'ombre du blog de Mathilde. Il veille au grain, assure la survie technique du blog, et prend les photos. Accessoirement, chercheur en neurosciences. Retrouvez le sur Instagram.

Poster un commentaire sur Facebook

11 Commentaires

  • Répondre 18 Aug 2014

    Nicolas

    Le phare de Roosevelt Island, a NYC:

  • Répondre 18 Aug 2014

    Elodie

    J’adore les articles de Mathilde & les votre aussi, avec les petites anecdotes et astuces c’est super :)

  • Répondre 18 Aug 2014

    SusanS

    Il faut visiter les phares de North Carolina. Ils sont beaucoup plus grands et plus frappante que ceux dans le nord-est.

  • Répondre 18 Aug 2014

    Laura

    J’adore le Portland Head light ! C’est mon préféré de ta liste Manu 😉 il est superbe. Avec la maison à côté ça rend super bien :)

  • J’adooore les phares! J’ignorais qu’il y en avait plein aux States.
    En tout cas, vos photos sont super belles. Bravo Manu pour les retouches!

  • Répondre 19 Aug 2014

    amy

    Il manque le phare de l’épisode « the lighthouse » de la dernière saison de « How I met your mother ».
    C’est the Curtis Island Lighthouse à Camden, Maine.
    Pour un prochain week-end lobster et vélo ?!

    http://how-i-met-your-mother.wikia.com/wiki/The_Lighthouse

  • Répondre 19 Aug 2014

    tiphaine

    J’adore le Maine pour ça, il y a des phares partout! C’est super photogénique.

  • Très chouettes photos. Par moment on se croirait dans une peinture d’Edward Hopper (que j’aime beaucoup). Mes préférés sont celles de Pointe Reyes et du Santaky Head Light.

  • Avec leur petite maison attenante, certains phares sont vraiment très mignons…

  • Répondre 17 Apr 2015

    Letizia

    Tu sais que je suis en train de peindre un cadre avec le phare qui est sur la première photo et que je ne savais pas où il se trouvait (honte à moi!) Merci pour ce voyage avec les phares, je peux dire que j’ai vu celui de Jupiter Island en Floride, d’ailleurs j’ai adoré ce coin perdu où j’irais bien finir mes vieux jours :)

  • Répondre 12 May 2015

    Valérie

    Ma préférence va a celui de Bug Light. J’aime bien son côté boisé au milieu de la plage.
    Bref, les phares et les moulins j’adore! Du coup, je me suis régalée avec cet article et ses anecdotes/bon plans.

Laissez une réponse