20 comédies musicales classiques 100% américaines

Parfois, ce serait tellement plus beau si la vie était une comédie musicale. Je m’habillerais avec une longue robe ballon qui tourne, un foulard autour du cou, du rouge à lèvres bien rouge. Et je pourrais chanter dans le métro en chœur avec tout le wagon, en sortant je sauterais dans des flaques d’eau, tout serait plus joyeux et dramatique à la fois. Ma copine Hannah, qui m’avait déjà fait une liste des classiques de la littérature américaine, a gentiment fait une liste des comédies musicales américaines classiques. Elle est fan de ce genre typiquement américain et m’a promis une sélection aux petits oignons.

Oklahoma, comédie musicale américaine

Oklahoma! (Rogers et Hammerstein), 1943 : Un beau cowboy, un fermier un peu louche et une jolie fermière qui n’en fait qu’à sa tête. Avec qui va-t-elle aller au bal ? Voilà en gros tout l’enjeu de cette comédie musicale. Le film tiré de la comédie musicale est super, et Shirley Jones – l’une des mes actrices fétiches – a le rôle féminin principal. (Un extrait du film ici) 

Carousel, musical

Carousel (Rogers et Hammerstein), 1945 : Une structure étonnament avant-gardiste pour cette comédie musicale presque entièrement construite sur un flash back, celui du personnage principal qui repense à sa vie, et notamment à son histoire avec la fille dont il était amoureux, mais qu’il a maltraité. Il y a là encore eu une adaptation en film, et c’est Shirley Jones qui jouait le rôle féminin principal. Cette comédie musicale a été nommée la meilleure du 20e siècle par Time Magazine.

The Kind and I, comédie musicale

The King and I (Rogers et Hammerstein), 1951 : Les costumes du film sont incroyables, les robes sont gigantesques ! L’histoire est celle d’une veuve Anglaise qui se rend en “Siam” (aujourd’hui la Thaïlande) avec son jeune fils, pour devenir gouvernante des enfants du roi. Sa relation avec le roi et sa famille devient de plus en plus complexe… Regardez le trailer du film ici.

The sound of music

The Sound of Music, alias La Mélodie du Bonheur (Rogers et Hammerstein), 1959 : C’est sans doute l’un des shows les plus populaires aux Etats-Unis. Ca se passe en Autriche, où la talentueuse Julie Andrews, douce et gentille jeune femme qui s’apprête à devenir religieuse, devient en fait gouvernante. Elle  tombe amoureuse du père de famille, veuf. A la fin, toute la famille s’enfuit pour échapper aux Nazis. Ce n’est pas du tout mon show préféré, mais bon, c’est un grand classique. Attention, ça dure vraiment des plombes…

The Music Man comédie musicale américaineThe Music Man (Meredith Wilson), 1957 : C’est ma comédie musicale préférée ! Il y a un je-ne-sais-quoi qui en fait quelque chose de 100% américain. Dans une petite ville du MidWest, un représentant de commerce essaie d’arnaquer les villageois en leur vendant des instruments de musique et des costumes de fanfare. La seule personne qui a compris la manigance, c’est Marion, la bibliothécaire, qui est jouée par la sublime Shirley Jones, eh oui, encore elle ! Un extrait de la comédie musicale ici, ça donne envie.

My fair lady, comédie musicale

My Fair Lady (Lerner et Loewe), 1956 : Créée à partir de la pièce de Bernard Shaw, Pygmalion, My Fair Lady, cette comédie musicale est plus british qu’américaine : c’est l’histoire d’une jeune fleuriste londonienne qui apprend à parler correctement, dans l’espoir d’améliorer son sort dans la vie. On peut aussi voir le film avec Audrey Hepburn, qui vaut le coup, ne serait-ce que pour les costumes.

Brigadoon

Brigadoon (Lerner and Loewe), 1947 : Qui a-t-il de mieux qu’un spectacle de claquettes avec Gene Kelly ? Eh bien Gene Kelly en Ecosse ! Cette comédie musicale raconte l’histoire de deux vacanciers originaires de Manhattan qui, en se promenant dans le brouillard des highlands écossais, se retrouvent à Brigadoon, un monde magique qui vit dans le passé. Bien sûr, notre héros tombe amoureux d’une très belle jeune Ecossaise, et ils doivent décider dans quel monde vivre leur amour.Camelot

Camelot (Lerner et Loewe), 1960 : Encore une très belle comédie musicale avec Julie Andrews, qui joue la légendaire Reine Guenièvre (pas dans le film cependant, qui est aussi très bon). Raconter l’histoire du Roi Arthur et des chevaliers de la Table ronde en comédie musicale est divertissant, et déprimant à la fois.

Gigi, musical

Gigi (Lerner and Loewe), 1973 : C’est une comédie musicale peu connue, qui a d’abord été un film, basé sur un roman de Colette. Les stéréotypes sur Paris sont adorables, on y voit Gigi, une jeune française qui découvre l’amour.

Singin in the rain

Singin’ in the Rain (Brown et Freed), 1952 : Une expérience musicale à part entière. C’est aussi un film important dans l’histoire de l’industrie du cinéma américain, par rapport à la technologie du son employée. C’est un régal de voir danser un fringant Gene Kelly et une très jeune Debbie Reynolds, qui a d’ailleurs reçu son premier baiser devant la caméra ! Les scènes avec Donald O’Connor sont, à mon goût, les meilleures du cinéma. Par contre, on peut oublier la séquence bizarre et gratuite de danse avec l’écharpe.

An American in Paris

An American in Paris (George Gershwin), 1951 : Une autre comédie musicale qui se passe à Paris. Honnêtement, ce n’est pas ma préférée, l’intrigue est assez plate. Mais les musiques de Gershwin, qui existaient avant le show, sont superbes. Ca vaut le coup de la voir au moins pour la vision américaine de Paris.

Call me madam

Call Me Madam (Irving Berlin), 1950 : A mon avis, cette comédie musicale n’est pas appréciée à sa juste valeur. Le film met en scène l’incroyable Ethel Merman, nommée ambassadrice dans un pays fictif d’Europe. Elle y est est en proie à de nombreuses aventures. Donald O’Connor – que j’adore – est de la partie, toujours aussi hilarant, comme à son habitude.

Chicago, musical

Chicago (Kander and Ebb), 1957 : Pour une fois, c’est une comédie musicale dont je préfère la version cinématographique. Dans le film, on ressent bien l’ambiance à la fois décadente, fun et un peu malsaine. Je ne me lasse pas d’écouter ces chansons !

Grease

Grease (Jacobs and Casey), 1972 : Une comédie musicale et un film très drôle, tout en étant assez bébête, le film étant bien sûr avec John Travolta et Olivia Newton-John. C’est drôle, pas très profond, mais 100% américain, Grease parvient à retranscire l’ambiance des lycées dans les années 50. Sympa et plein de peps, même si la morale de l’histoire (« si un mec ne t’aime pas, change complètement ta façon d’être ») est très agaçante…

Guys and Dolls

Guys and Dolls (Frank Loesser), 1950 : Il faut absolument voir la version cinématographique. Même si la comédie musicale est meilleure, je n’ai jamais vu un plus beau couple d’acteurs que Frank Sinatra et Marlon Brando. Sinatra est un chanteur génial… mais pas le meilleur acteur, et c’est le contraire pour Brando, qui joue à la perfection mais chante comme une casserole. Ensemble, ils sont juste parfaits.  C’est une autre de mes comédies musicales préférées, l’histoire est émouvante et sérieuse, les personnages sont inoubliables.

Kiss me kate

Kiss Me, Kate (Cole Porter), 1948 : Une bonne adaptation cinématographique d’une comédie musicale elle aussi plutôt bonne. L’histoire raconte une troupe de théâtre en faillite qui met en scène une version musicale d’une pièce de Shakespeare, La Mégère approvisoisée.

West Wide Story

West Side Story (Bernstein and Sondheim), 1957 : L’une des meilleures comédies musicales, et l’un des plus beaux films du cinéma américain. On y trouve l’histoire parfaite… de l’amour impossible. Pour l’anecdote, dans le film, l’actrice qui joue Maria a eu sa voix doublée par la même chanteuse qui a fait la voix d’Eliza dans My Fair Lady.

Gypsy

Gypsy (Styne and Sondheim), 1959 : Une histoire sur le show business, qui met là encore en scène Ethel Merman dans la version cinématographique. L’histoire est celle d’une mère autoritaire qui pousse l’une de ses filles, puis la deuxième, dans le monde du spectacle.

Sweeney Todd

Sweeney Todd (Stephen Sondheim), 1979 : Un conte sinistre sur la vengeance, le meurtre et le cannibalisme, et en dépit de tout ça, c’est plutôt drôle ! L’adaptation récente en film par Tim Burton n’a pas fait l’unanimité auprès des critiques, mais Sondheim lui-même a dit que c’était la meilleure adaptation qu’il ait vue de l’une de ses comédies musicales. Perso, je trouve que c’est assez amusant, et la musique est superbe.

Sunday in the Park with George

Sunday in the Park with George (Sondheim and Lapine), 1984 : C’est le chef d’œuvre de Sondheim. Il y a tout dans ce spectacle : artistes, lumière, musique, amour, morte, famille, nostalgie du temps qui passe. Je recommande la version filmée avec Mandy Patinkin.

Merci Hannah pour cette longue liste ! On pourrait aussi ajouter Assassins (Sondheim) et Into the Woods (Sondheim)… et d’autres ! Laquelle vous tente le plus ? Dans les classiques ou les plus récentes, quelles sont vos comédies musicales américaines fétiches ? Etes-vous déjà allé voir une comédie musicale à Broadway ?

Rédactrice, grande organisatrice et réseau socialite du Blog de Mathilde. Quand je ne suis pas devant un écran, j'organise des visites guidées de Boston, là où j'ai fondé ma petite entreprise "Boston le nez en l'air". Je suis aussi auteure freelance pour un éditeur de guides de voyage et diverses maisons d'édition qui me confient la lourde tâche de divertir le public via des textes sur le yoga ou des jeux de société.

Poster un commentaire sur Facebook

15 Commentaires

  • Répondre 21 Feb 2013

    Anne

    Wouaw ! Merci !!!!
    J’adore les comédies musicales et je ne connais pas la majorité de celles décrites ici… je les ajoute sur ma liste à voir !

  • Oh mon dieu, j’ai vu seulement Chicago de cette longue liste! J’ai du boulot! Allez, je rajoute à la liste  »New York New York » avec De Niro en salaud parfait et une de mes préférées est de Woody allen :  »Everyone says I love you ». Après ca, je chantonne toute la journée, le sourire aux lèvres!
    Par contre, je ne suis toujours pas allée à Broadway mais comme on dit, le cordonnier est le plus mal chaussé!

  • Répondre 21 Feb 2013

    Severine

    J’ai vu Guys and Dolls a Broadway, c’etait superbe. http://romain-in-ny.over-blog.com/article-28887322.html Dommage que la piece ne soit pas restee longtemps a l’affiche.

  • Répondre 21 Feb 2013

    Maite

    Chicago est vraiment ma préférée, tellement moderne et toutes les chansons sont formidables. Dernièrement je ne peux pas m’ôter de la tête les chansons des Misérables.
    J’aimerais beaucoup aller voir Books of Mormons à Broadway mais les tarifs sont assez dissuasifs…

    • Répondre 21 Feb 2013

      manu

      Ils passent à Boston en Avril, on va essayer d’aller les voir. Je crois que les prix étaient corrects.

      • Répondre 25 Feb 2013

        Maite

        $150 pour une stagiaire ça reste dissuasif malheureusement… C’est bien dommage en plus s’ils passent à Boston!

        • Répondre 25 Feb 2013

          manu

          Ah !! J’avais cru voir des places à 25$ mais en fait quand tu cliques sur ce prix, ça n’affiche aucune place… Effectivement, le moins cher que j’ai vu c’est 106$ pour être tout au fond à gauche.

  • Répondre 21 Feb 2013

    mpp

    Grâce à toi me voilà avec « Cell Block Tango » en boucle dans mes écouteurs ! Bon article qui donne envie de découvrir ces comédies musicales !

  • Répondre 22 Feb 2013

    SKTV

    Je me souviens avoir assisté, plus jeune, à un festival « Grandes comédies musicales américaines » organisé par un cinéma. Je les adore (pas les comédies musicales françaises actuelles, hein !!!). Aujourd’hui, elles se font rares, mais les séries télé parfois, prennent le relais pour un épisode !

  • Répondre 22 Feb 2013

    Marion la Râleuse

    A ce classement je rajouterai Annie !! Comédie musicale que j’ai regardé toute mon enfance !!
    Mais aussi The phantom of the opera et Cabaret.
    Et dans un style totalement différent, j’ajouterai The Rocky Horror Picture Show et The Little Shop of Horror.
    Je ne suis jamais allée à Broadway… Un jour j’espère !!
    Bisous

  • Répondre 22 Feb 2013

    eimelle

    j’en connais un petit quart, toutes vues sur écran, cela donne envie de découvrir les autres.. Broadway… un jour aussi j’espère!

  • Répondre 22 Feb 2013

    Marie

    J’adore My fair lady et Grease, j’adore ce genre d’article, un peu de culture ne fait de mal à personne :-)
    http://la-petite-vie-de-marie.blogspot.fr/

  • Répondre 23 Feb 2013

    Elda

    Il y a aussi Hairspray !

  • Répondre 25 Feb 2013

    manu

    Tiens justement ils ont rendu hommage aux comédies musicales pendant les oscars ! Avec entre autre un extrait de Chicago :
    http://www.justjared.com/2013/02/24/catherine-zeta-jones-all-that-jazz-at-oscars-2013-video/

  • Répondre 1 Mar 2013

    Léonore

    Et dire que j’étais passé à côté de ce post ! Shame on me !!

    C’est marrant de comparer le panthéon d’une américaine avec le sien… Même si je me retrouve dans beaucoup de films (Singing in the Rain, My fair lady et West Side Story en tête), je m’interroge: il n’y a aucun Fred Astaire dans cette liste !! (et Attention: le combo Okhlaoma, Anna et le roi, Music Man peut provoquer une petite overdose de sucre)

    Je résiste pas à rajouter une petite sélection… Mais j’avoue c’est pas vraiment du broadway, c’est plus du Hollywood classics…

    Dans les immenses indépassables tout ça tout ça je rajoute :
    – The Band Wagon (Tous en scène) avec Fred
    – Easter Parade avec Fred et Judy Garland !

    Et en option
    – Meet me in St Louis de Minnelli (le mythe de la famille américaine en marche, avec Judy)

    Et des plus vieux (30’s)
    – Top Hat (Fred rocks)
    – The Gay Divorcee (Fred forever)

    Et du Marilyn:
    – Le milliardaire

    Et du drama:
    – A star i born avec Judy (tu chiales ta mère)

    Dans les petites pépites kitschs et plus 50’s je te conseille aussi

    Seven Wives for Seven Brothers (entre comédie musicale et western, du bon tournage en studio, des couleurs partout, et des chansons marrantes)
    Royal Wedding avec Fred et Jane Powell (ou Fred danse au plafond (mythique)): c’est kitsch parce que Jane Powell, le rossignol d’Hollywood, a une voix à faire péter les vites, elle est aussi dans le film précédent d’ailleurs, ça vaut le détour.

    Et dans le genre 60’s My Sister Eileen avec Bob Fosse et Janet Leigh ! adorable.

    Et bien sur un peu de Maurice Chevalier of course: La veuve Joyeuse (option operette bavaroise), One hour with you (option sous-entendus cul), Love me tonight (option masterpiece))

    Bon j’arrête !
    Je respire, je me calme, je reprends le cours de ma journée !! Merci pour ça, very interesting !

Laissez une réponse